Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (3)
Questions / Réponses (3 / 3)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Astral Doors, Axel Rudi Pell , Hear 'n Aid, Locomotive Breath, Blaze Bayley, Nightmare
- Membre : Ac/dc, Def Leppard, Stratovarius, Yngwie Malmsteen , Black Sabbath, Dokken, Msg, Riverdogs, Rainbow, Revolution Saints
- Style + Membre : Wami, Heaven & Hell

DIO - Master Of The Moon (2004)
Par MOMO HEARTBREAKER le 8 Octobre 2004          Consultée 10709 fois

Oyé mes frères, le lutin chantant est de retour !

Exit l’excellent Doug Aldrich (ex-Bad Moon Rising) parti rejoindre la reformation de Whitsnake, remplacé par le fidèle et pas rancunier pour l’occasion Graig Goldy, guitariste au jeu sobre tout en feeling comme l’atteste les bon albums que sont le conceptuel « Magica » (2000) et le sympathique « Dream Evil » (1987). Quant à la section rythmique, elle est confiée aux expérimentés Jeff Pilsson (basse) et Simon Wright (batterie).

De fait, l’album débute très fort avec l’entraînant « One More For The Road » prouvant si besoin était que l’on a affaire à tout sauf à une équipe de manchots. Après un title track pompeux au possible, le très lent « Master Of The Moon », on enchaîne avec « The End Of The World ». Ce dernier, après un début assez doux, se révèle fort bien construit et plein de feeling… Bref, un vrai bon moment. Dans un même registre, on notera aussi le très bon « The Eyes », un mid tempo intéressant entrecoupé d’effets électroniques inattendus mais bénéfiques car apportant un peu de variété à un ensemble un brin monolithique.

Au niveau des titres les plus pêchus, on relèvera le terrible « Shivers », véritable hit, où Ronnie se montre en très grande forme, « I Am » qui débute comme une ballade avec une belle mélodie évoluant rapidement vers un hard rock musclé ainsi que « In Dreams », titre encré dans la grande tradition heavy metal : un refrain ‘in your face’ appuyé par une rythmique en béton relayée par la guitare incisive de Craig Goldy, le tout magnifié par la voix du maître.

Ce dernier point nous rappelle que ce disque est la créature de Dio : il l’a produit et composé. De fait, les autres musiciens font ce qu’ils peuvent pour exister et leurs interventions en sont réduites à la portion congrue. Cela est d’autant plus dommage que leurs rares initiatives s’avèrent gagnantes ! Bref, un peu plus de liberté accordée à chacun et une meilleure répartition de l’espace sonore aurait sans doute permis de souder cette fine équipe ainsi que d’insuffler plus de punch à un ensemble où le middle tempo est roi.

Un petit mot sur l’artwork qui, s’il n’est pas l’essentiel, s’avère classique mais très réussi (il s’agit sans doute de l’un des plus belles pochette de la carrière solo de Ronnie).

En bref, étant fan de Dio, cet album ne m’a pas déçu mais pas transcendé non plus : la faute à des compositions peut être trop classiques et du trop grand nombre de morceaux calmes. Bref, cette fois ci, Dio nous a convié à une ballade au clair de lune : pas mal mais je dois avoir un goût affirmé pour les avis de tempête… que voulez-vous, on ne se refait pas !

A lire aussi en HARD ROCK par MOMO HEARTBREAKER :


MONSTER MAGNET
Powertrip (1998)
Hard rock

(+ 2 kros-express)



WHITESNAKE
Slide It In (1984)
Hard rock


Marquez et partagez



Par THE MARGINAL, GEGERS




 
   MOMO HEARTBREAKER

 
  N/A



- Ronnie James Dio (chant)
- Scott Warren (claviers)
- Craig Goldy (guitares)
- Jeff Pilsson (basse)
- Simon Wright (batterie)


1. One More For The Road
2. Master Of The Moon
3. The End Of The World
4. Shivers
5. The Man Who Would Be King
6. The Eyes
7. Living The Lie
8. I Am
9. Death By Love
10. In Dreams



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod