Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (7)
Questions / Réponses (2 / 3)
Metalhit
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Astral Doors, Axel Rudi Pell , Hear 'n Aid, Locomotive Breath, Blaze Bayley, Nightmare
- Membre : Ac/dc, Def Leppard, Stratovarius, Yngwie Malmsteen , Black Sabbath, Dokken, Msg, Riverdogs, Rainbow, Revolution Saints
- Style + Membre : Wami, Heaven & Hell

DIO - Sacred Heart (1985)
Par JULIEN le 7 Octobre 2005          Consultée 10061 fois

Moins largement connu que ses deux prédécesseurs, les indispensables « Holy Diver » et « The Last In Line », « Sacred Heart » n’en demeure pas moins le dernier album d’une trilogie remarquable, refermant celle-ci sur l’ultime contribution du guitariste Vivian Campbell. Et L’association fructueuse qui l’associait à l’immense chanteur qu’est Ronnie James Dio permettait à ce « Sacred Heart » d'étinceller de fort belle manière.

Calquant en partie l’architecture du disque sur celle des deux premiers albums, DIO entame les hostilités par l’enchaînement imparable d’un titre des plus véloces et bagarreurs (inévitable "King Of Rock And Roll" avec ses clameurs de foule enfiévrées) et d’une composition lente et épique, gavée de bravoure, et donnant son titre à l’album (mémorable "Sacred Heart" donc, sorte de frère de "The Last In Line" avec une touche de claviers à la "One Night In The City", extraits tous deux de « The Last In Line »). On reste donc en terrain balisé, constat que l’on pourra maintenir sans crainte à l’écoute des courtes trente huit minutes du disque : DIO n’a guère changé, et propose son Heavy Metal puissant mais en aucune façon bourrin, truffé de mélodies et lignes de chant somptueuses et jamais maniérées, avec ce sourcillement lyrique bien pensé. Mais l’on notera toutefois ici une oeillade FM encore plus marquée que sur « Holy Diver » et « The Last In Line ».

Attention, que l’on ne se méprenne pas : si l’enchaînement de "Rock’n Roll Children" (avec son riff à l’allant US et ses claviers typés 80’s) et du très classique "Hungry For Heaven" (avec quelques réminiscences de "Mystery") signent quelque chose de l'orientation FM susdite, DIO reste DIO : l’on savoure donc sans honte ces morceaux où la vibration Heavy mélodique musclée de la guitare conclut une alliance avec le chant hargneux et très soigné de DIO ; une recette dont les "Another Lie" au riff ardent et autres "Fallen Angels" (guitare limite MOTORHEAD chargée de durcir le ton, chant ravitaillé en mordant) se font les ambassadeurs. Et l’on regrettera à cette occasion que "Like The Beat Of A Heart" s’égare dans une redite trop marquée pour ne pas passer pour une baisse de tension, avec un refrain anodin et un riff lourd pompé sur celui de "Straight Through The Heart".

Pour finir, notons que DIO nous a réservé un vrai petit tube avec "Just Another Day", concotant une collaboration fructueuse entre un riff plombé façon JUDAS PRIEST (ou même "Evil Eyes" de « The Last In Line ») et une vêture mélodique rappelant le "Screaming For A Love Bite" d’ACCEPT. Et avec le "Shoot Shoot" qui referme le disque, nous avons droit à une conclusion tranchant avec les habitudes du groupe, puisqu’il ne s’agit pas d’un titre épique mais d’une composition moyennement longue, un mid-tempo peu mémorable et un tantinet répétitif avec un refrain assez paresseux et une teinte d’ensemble là aussi assez US, mais prise dans un déclin crépusculaire moins commun.

« Sacred Heart », au final, sera probablement apprécié par les amateurs des deux premiers DIO, bouclant une remarquable trilogie de Heavy Hard des 80’s, sans démériter eu égard au poids écrasant des deux albums pré-cités. De surcroît l’on retrouve, même si à degré moindre, quelque chose de cette magie qui auréolait « Holy Diver » et « The Last In Line ». A ce titre, il s’avère des plus recommandables, et souligne avec une certaine réussite la fin d’une époque magique pour le groupe, qu’il ne parviendra plus vraiment à susciter. A regret.

Note 3.5/5

A lire aussi en HEAVY METAL par JULIEN :


DIABOLICAL MASQUERADE
Nightwork (1998)
Heavy black metal

(+ 1 kro-express)



MANOWAR
Hell On Earth Part Iii (2003)
Heavy metal


Marquez et partagez




 
   JULIEN

 
   ALANKAZAME

 
   (2 chroniques)



- Ronnie James Dio (chant)
- Vivian Campbell (guitare)
- Jimmy Bain (basse)
- Vinny Appice (batterie)
- Claude Schnell (claviers)


1. King Of Rock And Roll
2. Sacred Heart
3. Another Lie
4. Rock'n'roll Children
5. Hungry For Heaven
6. Like The Beat Of A Heart
7. Just Another Day
8. Fallen Angels
9. Shoot Shoot



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod