Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  TRIBUTE

Commentaires (2)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Astral Doors, Axel Rudi Pell , Hear 'n Aid, Locomotive Breath, Blaze Bayley, Nightmare
- Membre : Ac/dc, Def Leppard, Stratovarius, Yngwie Malmsteen , Black Sabbath, Dokken, Msg, Riverdogs, Rainbow, Revolution Saints
- Style + Membre : Wami, Heaven & Hell

DIO - This Is Your Life (2014)
Par GEGERS le 23 Avril 2014          Consultée 3423 fois

Depuis un sombre jour de mai 2010, tout le monde est fan de DIO. Par tout le monde, nous entendons bien TOUT le monde. Dans le giron du Hard Rock / Heavy Metal, pas un jour, pas une interview ne se passe sans qu'un artiste ne revendique sa petite part de l'immense héritage musical laissé par l'une de ses figures les plus emblématiques. Jouons les candides, et reconnaissons que l'empreinte laissée par le bonhomme sur le paysage musical est immense. Compositeur émérite, auteur de grand talent, c'est surtout le charisme naturel et le don d'interprète de DIO qui marquent encore fortement les esprits, ce dernier s'étant fait capable de tenir une scène et une foule comme peu de ses contemporains. Ceci étant dit, il semble difficile, voire impossible, de rendre un hommage digne de ce nom au lutin chantant. Faire honneur à des interprétations d'un niveau quasi-céleste ? Une belle gageure.

L'équipe de communicants qui entoure Wendy Dio, ex-femme du chanteur qui prend à cœur la gestion de son patrimoine et préside l'association "Stand Up And Shout", dédiée à la recherche contre le cancer et à laquelle sont reversés l'ensemble des revenus générés par cet album, n'a bien entendu eu aucun mal à recruter du monde pour mettre sur pied cet énième projet d'album tribute. Contrairement à certains de ses prédécesseurs, celui-ci bénéficie d'une promotion inédite, renforcée par le côté "salut à un camarade disparu" de la chose. Dans le livret et en interviews, chacun y va de son anecdote, de son compliment, de ses regrets de n'avoir pas pu le côtoyer plus longtemps. Car si l'album renferme son lot de vieilleries et de morceaux collectés sur divers albums passés, nombre des titres ici présentés ont été enregistrés pour l'occasion, et attisent, c'est bien normal, l'intérêt du chaland. Aller chercher Rob Halford, quoi de plus naturel ? Un Metal God pour en saluer un autre. Épaulé par Vinny Appice, Doug Aldrich ou encore Jeff Pilson, qui ont tous collaboré avec DIO, le chanteur de Judas Priest propose un "Man on The Silver Mountain" à l'aspect bluesy renforcé, et sur lequel il s'abstient de donner de la voix, restant dans des graves qui, accentués par un tempo lancinant et peu aventureux, provoquent malheureusement l'ennui plus que l'intérêt. Aller chercher les SCORPIONS, qui ont bien souvent croisé le chemin de DIO ? Une excellente idée, d'autant plus que ces derniers s'en sortent à merveille sur "Temple Of The King", qu'ils s'approprient pour en restituer intacte l'émotion, au contraire de METALLICA, qui, avec son "Ronnie Rising Medley" parvient à annihiler toute la subtilité des versions originales. Du riff à la scie sauteuse, un chant mécanique, et voici que "A Light In The Black", "Tarot Woman" et "Stargazer" perdent toute leur saveur. On ne peut bien entendu pas demander à METALLICA de faire autre chose que du METALLICA mais, visiblement désireux de rendre un bel hommage à Ronnie, le quartet aurait pu tenter de faire preuve d'un minimum de subtilité. Le chant de DIO, c'est l'ombre et la lumière mêlés, et non pas un paquet de gris sans fioritures que nous balance la formation Thrash.

Dans la catégorie des vieux briscards, Mikkey Dee et Phil Campbell de MOTÖRHEAD, accompagnés de Biff Byford, font le job sur un "Starstruck" qui, bien que dégageant une énergie Rock'N'Roll proche de l'univers du groupe de Lemmy, n'est ni le meilleur titre de RAINBOW ni le meilleur hommage de cet opus. Glenn Hughes parvient à éviter de trop en faire, lui qui hérite du superbe "Catch The Rainbow", et se sert au contraire de l'immense feeling de sa voix pour proposer SA version, à la fois grandiloquente et éminemment respectueuse, de cette perle intemporelle. Jimmy Bain et Rowan Robertson font du "I" tiré d'un "Dehumanizer" réhabilité un pachyderme Heavy groovy et inquiétant, loin d'être désagréable. Enfin, ANTHRAX parvient à s'en tirer avec les honneurs sur un "Neon Knights" reprise survitaminée de BLACK SABBATH sur laquelle le groupe parvient à insuffler son identité (à noter une superbe performance de Joey Belladonna) tout en restant dans les clous. Une belle réussite.

Les pairs s'en sortent globalement avec les honneurs, au contraire des "jeunes" pousses sollicitées pour l'occasion, qui se font légèrement plus à la peine. C'est vrai, on ne peut qu'adorer cette version de "The Last In Line" par TENACIOUS D, agrémentée d'un solo de flûte (!) qui séduit immédiatement. De même, le charisme vocal dégagé par Jack Black ne peut qu'être salué, le chanteur étant celui d'entre tous qui se rapproche le plus des qualités d'interprète de son glorieux aîné. Plus surprenant est le tour de force de Corey Taylor, qui donne à sa version survitaminée (et dénuée de claviers) du classique "Rainbow In The Dark" une vigueur et une énergie Hard Rock très réussie. La bonne surprise de cet album. On se demande en revanche ce que viennent faire les HALESTORM dans l'affaire, tant leur version de "Straight Through The Heart" manque de mordant et d'intérêt. Comme figé face à l'ampleur de la tâche, le groupe livre un morceau sans vie. Et puis, que dire de l'imposture KILLSWITCH ENGAGE ? Leur version de "Holy Diver", faussement modernisée et ruinée par des growls vides de sens, est une insulte plus qu'un hommage.

Si, intérêt principal de la chose, nombre de titres présentés ici sont des inédits, les amateurs du répertoire de DIO retrouveront quelques morceaux déjà connus, à l'image du respectueux "Egypt (The Chains Are On)" par une DORO en forme, ou le médiocre "The Mob Rules" par MOB RULES, tiré du "Omerta" de 2013, auquel on aurait préféré le plus original "Kill The King", pourtant paru sur le même album. Comme un clin d’œil ultime, Wendy Dio a jugé bon de placer en fin d'album la mésestimée et pourtant superbe ballade "This Is Your Life", qui, quatre ans après le décès de Ronnie, résonne encore avec une beauté et une pureté bouleversante. Un titre piano-voix (tiré de "Angry Machines") que l'on redécouvre avec bonheur.

5 titres de RAINBOW, cinq de DIO et trois de BLACK SABBATH. Du très bon, du moyen, du mauvais, et des choix de morceaux sujets à caution (un "Rainbow Eyes" ou "Stand Up and Shout" revisités auraient pu avoir de la gueule). Un tribute à l'image de tous les tributes parus depuis que l'exercice existe, en somme. Si l'on pouvait attendre plus de celui-ci, porté par un line-up d'exception, force est de reconnaître que ce "This Is Your Life" n'est pas forcément à ranger dans la catégorie des impostures. Il se dégage une véritable sincérité, doublée d'une bonne louche de respect, de la plupart de ces morceaux qui, à défaut de donner un souffle au répertoire de DIO, donnent une furieuse envie de se replonger dans la discographie du chanteur. Finalement, l'objectif est atteint.

A lire aussi en HEAVY METAL par GEGERS :


WARLOCK
Triumph And Agony (1987)
Le bonheur, façon teutonne




Tobias Sammet's AVANTASIA
Ghostlights (2016)
Tic tac, tic tac, Tobias de nouveau d'attaque


Marquez et partagez




 
   GEGERS

 
  N/A



- Anthrax
- Tenacious D
- Adrenaline Mob
- Corey Taylor, Roy Mayorga, Satchel, Chri
- Halestorm
- Motörhead With Biff Byford
- Scorpions
- Doro
- Killswitch Engage
- Glenn Hughes, Simon Wright, Craig Goldy,
- Oni Logan, Jimmy Bain, Rowan Robertson,
- Rob Halford, Vinny Appice, Doug Aldrich,
- Metallica
- Dio


1. Neon Knights
2. The Last In Line
3. The Mob Rules
4. Rainbow In The Dark
5. Straight Through The Heart
6. Starstruck
7. Temple Of The King
8. Egypt (the Chains Are On)
9. Holy Diver
10. Catch The Rainbow
11. I
12. Man On The Silver Mountain
13. Ronnie Rising Medley
14. This Is Your Life



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod