Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  COMPILATION

Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Astral Doors, Axel Rudi Pell , Hear 'n Aid, Locomotive Breath, Blaze Bayley, Nightmare
- Membre : Ac/dc, Def Leppard, Stratovarius, Yngwie Malmsteen , Black Sabbath, Dokken, Msg, Riverdogs, Rainbow, Revolution Saints
- Style + Membre : Wami, Heaven & Hell

DIO - Stand Up And Shout : The Dio Anthology (2003)
Par ALANKAZAME le 10 Juillet 2010          Consultée 4145 fois

Résumer la carrière de Ronnie James DIO en une compilation de deux CD ? Le projet est ambitieux, certes, mais pertinent. DIO, décédé le 16 mai 2010 à l’âge de 67 ans, était considéré par la quasi intégralité de la communauté Metal comme le détenteur d’une des plus belles voix de toute la scène Heavy Metal, et comme l’un des artistes les plus talentueux et les plus prolifiques de sa génération. Après une carrière musicale de près de cinquante ans, il laisse pour la postérité une myriade d’albums dont plusieurs sont aujourd’hui devenus cultes, a collaboré avec deux des plus brillants guitaristes de l’Histoire du Rock, Ritchie Blackmore (ex-DEEP PURPLE) et Tony Iommi (BLACK SABBATH) et a mené la barque d’un projet solo haut en couleurs. Bien connu pour sa gentillesse et sa générosité, DIO était en outre passionné par l’univers médiéval et l’Heroic Fantasy, une passion qui influençait beaucoup l’écriture des paroles de ses chansons. Toutefois, loin des standards cul-cul la praline inhérent au genre, il restait en toutes circonstances un parolier d’une finesse certaine, dissertant sans relâche sur la dimension terne et tragique d’un monde de plus en plus violent, qui renonce à l’extraversion, à l’émerveillement devant la simple beauté des choses pour se précipiter vers sa fin.

Avec sa voix profonde, puissante et mélodieuse, particulièrement riche en nuances et en émotions et qui contrastait avec sa petite taille, DIO fait souvent l’unanimité lorsqu’il s’agit de citer un chanteur emblématique du Heavy Metal. Ce sont ses capacités, apprises en autodidacte, qui ont conduit DIO vers le succès, en premier lieu au travers du groupe RAINBOW qu’il confonde en 1975 avec Ritchie Blackmore, après avoir enregistré plusieurs disques avec le groupe de Hard Rock ELF. Musicien éclectique, DIO était aussi un compositeur de talent, ce qui lui a permis, après s’être fait dégager d’un BLACK SABBATH qu’il a pourtant ramené sur la voie du succès, à s’imposer de lui-même au premier rang des artistes Heavy Metal au travers d’une carrière solo étonnamment riche. De ELF à DIO, cette anthologie a pour ambition de présenter de manière succincte un condensé de ce que Ronnie a fait de mieux au gré de ces différentes expériences.

On retrouve donc trois titres de ELF, trois autres de RAINBOW, huit de BLACK SABBATH et quinze de DIO. L’ensemble des pistes sont soumises à un ordonnancement par ordre chronologique presque systématique. Pour le premier disque c’est un avantage, vu qu’on traite d’artistes différents qui ne se complètent pas forcément de la manière la plus harmonieuse. Dans le cas du second, en revanche, on aurait préféré un mélange plus intelligent des titres du seul DIO. Autre problème, et celui-ci est plus préjudiciable : seulement trois titres de RAINBOW. Inadmissible quand on connait un minimum l’œuvre, aujourd’hui considérée comme fondamentale, résultant des efforts conjoints de Ronnie et de Blackmore sur trois albums studio et un live. On déplore bien évidemment l’absence de titres aussi essentiels que "Tarot Woman" et "Gates Of Babylon", sans parler des "Stargazer" et autres "Sixteenth Century Greensleeves". Dommage, également, d’avoir fait l’impasse sur le hit "Love Is All" enregistré avec Roger GLOVER, que tout le monde a dû entendre au moins une foi dans sa vie et qui a grandement contribué à placer DIO sous le feu des projecteurs.

Pour le reste, il n’y a rien à redire : trois titres pour ELF, on en demande pas plus pour un groupe aussi mineur. Et les huit pistes issues des albums de BLACK SABBATH (dont un extrait du controversé "Live Evil") ont été sélectionnées avec justesse, même si le mauvais traitement infligé à l’impopulaire "Dehumanizer" nous prive de "I" et de "After All (The Dead)". Les extraits de la carrière solo de DIO se contentent d’aller droit à l’essentiel et se limitent aux fondamentaux, ce qui n’est pas vraiment un problème vu la qualité intrinsèque des titres les plus connus. On retrouve ainsi avec un plaisir immodéré les mélodies de "Holy Diver", "Sacred Heart", "Rainbow In The Dark" et "The Last In Line", avec tout de même un final en demi-teinte constitué d’extraits éponymes des albums "Lock Up The Wolves" et "Strange Highways". C’est un peu dommage de conclure cette compilation sur une note aussi fade, et ça fait partie des inconvénients de l’ordonnancement chronologique. Autre point noir : à l’heure où j’écris ces lignes, cette anthologie n’est plus vraiment à jour, et n’inclus par exemple aucun titre issu des albums "Magica" et "Killing The Dragon", qui sont devenus deux des meilleurs albums de DIO. De quoi inciter l’auditeur à gratter un peu plus en profondeur…

A grand artiste, grande carrière. Ronnie James DIO, après plusieurs décennies passées au service de la communauté Heavy Metal, a finalement rendu l’âme en 2010, brutalement terrassé par un cancer de l’estomac. Chanteur inégalable et inégalé, homme au grand chœur et pièce maitresse de l’édifice métallique, il laisse derrière lui une œuvre riche de sa diversité artistique et une expérience globale qui est, à l’approbation générale, entrée au Panthéon des légendes les plus fondamentales. L’anthologie dont je viens de traiter est, bien que de manière perfectible, une bonne manière pour le néophyte de faire connaissance avec DIO et la magie de son univers, qui mérite amplement d’être découvert dans son intégralité. C’est le moment, si vous ne l’avez pas encore fait, de réviser vos classiques !

A lire aussi en HEAVY METAL par ALANKAZAME :


STEEL PANTHER
Feel The Steel (2009)
Sex, rock'n'roll and euh... sex !

(+ 1 kro-express)



BLACK SABBATH
Live At Hammersmith Odeon (2007)
De quoi balayer le "Live Evil". Exceptionnel.


Marquez et partagez




 
   ALANKAZAME

 
  N/A



- Ronnie James Dio (chant)
- Plein De Monde (le reste)


- disc 1
1. Hoochie Koochie Lady
2. I'm Coming Back To You
3. Carolina County Ball
4. Man On The The Silver Mountain
5. Starstruck
6. Long Live Rock 'n' Roll
7. Neon Knights
8. Children Of The Sea
9. Heaven And Hell
10. Turn Up The Light
11. Sign Of The Southern Cross
12. Mob Rules
13. Computer God
14. Voodoo [live
15. Sacred Heart [live]

- disc 2
1. Stand Up And Shout
2. Holy Diver
3. Don't Talk To Strangers
4. Straight Through The Heart
5. Rainbow In The Dark
6. We Rock
7. Last In Line
8. Egypt (the Chains Are On)
9. King Of Rock And Roll
10. Hungry For Heaven
11. Dream Evil
12. All The Fools Sailed Away
13. Lock Up The Wolves
14. Strange Highways



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod