Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (3)
Questions / Réponses (4 / 6)
Metalhit
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Astral Doors, Axel Rudi Pell , Hear 'n Aid, Locomotive Breath, Blaze Bayley, Nightmare
- Membre : Ac/dc, Def Leppard, Stratovarius, Yngwie Malmsteen , Black Sabbath, Dokken, Msg, Riverdogs, Rainbow, Revolution Saints
- Style + Membre : Wami, Heaven & Hell

DIO - Strange Highways (1993)
Par DAVID le 11 Septembre 2004          Consultée 7353 fois

La carrière solo de Ronnie James Dio a marqué les esprits surtout grâce à ses premiers albums (Holy Diver, The Last In Line, Sacred Heart et aussi Dream Evil, rarement cité celui-là). Après une reformation de Black Sabbath époque Dio qui n'a pas fait long feu malgré un album prometteur (Dehumanizer), Dio se voit contraint de remonter Dio (le groupe) avec son vieux compagnon de route, le batteur Vinny Appice.

Pour les accompagner, Dio va recruter un jeune guitariste, Tracy G spécialisé dans le riffs heavy (lourdingues même) mais qui n'a pas la technique de ses prédécesseurs (ce qu'on lui reprochera beaucoup lorsqu'il interprétera les classiques en live, ou même, pire, lorsque Dio reprendra Mistreated avec lui, il se fera alors siffler). Tracy G apportera une touche de modernité et un peu de brutalité au détriment des mélodies.

Strange Highways représente véritablement le début d'un enlisement pathologique de Dio dans un heavy metal de 2nde zone. Sur Lock Up The Wolves, l'album précédent, même s'il n'était pas exceptionnel, Dio ressemblait encore à quelque chose, ce disque était plus fin que Strange Highways. Vinny Appice a également pas mal perdu ; son jeu autrefois si puissant et véloce quand il faut est devenu particulièrement poussif maintenant. Quant à Dio, il a toujours de la voix mais ce qu'il chante manque vraiment de (bonnes) mélodies.

Quelques bons titres émergent de ce marasme complet : Strange Highways et ses arpèges rappellent l'ambiance de Dehumanizer, idem pour le très dark Give Her The Gun. Ces 2 titres font partie des rares moments mélodiques de l'album, avec également Bring Down The Sun, assez proche du Dio des années 80. Les heavy Evilution et One Foot In The Grave tirent également leur épingle du jeu car ils demeurent efficaces tout en étant massifs. Hollywood Black apporte un peu de joie avec un côté assez rock plutôt apaisant face à la lourdeur du reste. Le seul titre speed, Here's To You, se démarque sans problème du lot parce qu'il est speed justement, c'est con hein ? Et pourtant, ça suffit à en faire un bon titre et à rendre ce disque un peu plus varié.

Hormis tous les titres que je viens de citer, qui devraient plaire aux fans de Dio les plus patients et attentionnés (et donc les moins exigeants), le reste ne mérite pas que l'on s'y attarde. Malgré toutes les bonnes intentions du guitariste de développer un jeu dark et heavy, assez proche de Toni Iommy, il lui manque simplement le touché et la finesse de son idole. Jesus Mary and the Holy Ghost est tout à fait significatif du genre de bouses qui apparaîtront sur le prochain album, Angry Machines. Les quelques qualités présentes sur Strange Highways disparaîtront complètement sur Angry Machines.

A lire aussi en HEAVY METAL par DAVID :


MANILLA ROAD
Open The Gates (1985)
Heavy metal

(+ 1 kro-express)



STEEL PROPHET
Dark Hallucinations (1999)
Heavy metal


Marquez et partagez




 
   DAVID

 
  N/A



- Ronnie James Dio (chant)
- Vinny Appice (batterie)
- Jeff Pilson (basse)
- Tracy G (guitare)


1. Jesus, Mary And Holy Ghost
2. Firehead
3. Strange Highways
4. Hollywood Black
5. Evilution
6. Pain
7. One Foot In The Grave
8. Give Her The Gun
9. Blood From A Stone
10. Here's To You
11. Bring Down The Rain



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod