Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  DVD

Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Ce DVD
 


 

- Style : Astral Doors, Axel Rudi Pell , Hear 'n Aid, Locomotive Breath, Blaze Bayley, Nightmare
- Membre : Ac/dc, Def Leppard, Stratovarius, Yngwie Malmsteen , Black Sabbath, Dokken, Msg, Riverdogs, Rainbow, Revolution Saints
- Style + Membre : Wami, Heaven & Hell

DIO - Holy Diver – Live (2006)
Par METALINGUS le 28 Août 2017          Consultée 688 fois

Au départ, mettons les choses au clair : je ne suis pas un fan inconditionnel de Ronnie. Bien sûr, j’admets sans retenue que le petit lutin a une voix incroyable, voire même magique. Très peu de chanteurs ont réussi une carrière aussi longue tout en conservant un chant d’une telle constance. De plus, Dio est connu pour aider à la composition musicale des morceaux. Ceux-ci étaient d'une qualité indéniable, peu importe le groupe avec lequel il évoluait. Malgré tout, je n'ai jamais véritablement embarqué dans ces thématiques du style "Donjon-Dragon", histoires de capes et d'épées, etc. Il serait toutefois injuste de dire que Ronnie n'a composé que des paroles exclusivement fantaisistes. Plusieurs morceaux sont plutôt axés vers des sujets plus terre-à-terre : La confiance en soi, l'amour du Rock And Roll ou tout simplement le plaisir de vivre.

Toujours est-il que si j'ai adoré Dio avec SABBATH et apprécié son passage avec RAINBOW, le groupe DIO m'a laissé un peu plus froid à cause de la nature très fantaisiste de la musique. Pourtant, plusieurs de leurs classiques se sont glissés à mes oreilles : "Holy Diver", "Rainbow In The Dark", "Stand Up And Shout" et l'immense "All The Fools Sailed Away" sont parmi les merveilleuses pépites d'or que le lutin a composé avec son groupe et qui m'a permis de continuer de l'apprécier. Dio étant une bête de scène, je voulais donc le voir en spectacle tout en découvrant certains morceaux. C'est donc à ce moment que ce DVD entre en scène.

Le concept de ce concert est de jouer l'intégralité de l'album "Holy Diver", premier album du groupe DIO sur scène. De l'aveu même du principal intéressé, il s'agit d'une mode. Beaucoup de groupes se sont prêtés à l'exercice : METALLICA avec son "Master Of Puppets", SLAYER avec le vilain "Seasons In The Abyss" et MEGADETH avec "Rust In Peace". Bien sûr, le but est d'avoir un album mythique et de le présenter au public. Le résultat permettant aux fans de la première heure d'entendre certains titres qui sont rarement interprétés en live. Pour les autres, il est garanti que certains classiques seront présents, assurant ainsi un intérêt de se présenter au spectacle. Pour "Holy Diver", il est clair que tout le monde connait désormais la chanson-titre et "Rainbow In The Dark". De même, "Stand Up And Shout", "Caught In The Middle" et "Don't Talk To Strangers" qui sont des valeurs sûres. Il était néanmoins intéressant d'entendre des morceaux un peu moins connus comme "Invisible" ou "Gypsy".

La scène est joliment décorée avec comme fond le fameux background de "Holy Diver", sans surprise évidemment. Dio est épaulé par plusieurs musiciens de talent, je pense notamment au bassiste Rudy Sarzo. Le type est vraiment une bête de scène, j'adore sa manière de jouer et d'headbanguer sur scène. Peu importe le groupe avec qui il joue, que se soit avec Ozzy, WHITESNAKE, QUIET RIOT ou Tim Owens, le gars se donne toujours à 100% et reste une valeur sûre en terme de performance. Simon Wright, l'ancien d'AC/DC, est présent au poste de batteur. Scott Warren, avec Dio depuis "Strange Highways" de 1994, assure le rôle de claviériste. Seul Doug Aldrich que je ne connais pas est là comme guitariste. Le décor est en place, les musiciens sont prêts, maintenant place au spectacle !

DIO ouvre les hostilités de bien bonne façon avec un "Tarot Woman" bien énergique. Cela permet de constater à quel point Ronnie était en grande forme à l'époque. Sur le plan visuel, il porte un bien bel habit de cuir noir et semble encore passionné par son métier. Second titre, "The Sign Of The Southern Cross", est la surprise de ce DVD. Je suis bien heureux de la voir interprétée ici, bien que sa place sur la tracklist soit un peu surprenante puisqu’il s’agit d’une chanson plutôt longue. "One Night In The City", titre qui m'était inconnu jusqu'alors, est un brûlot Hard Rock bien réussi. Après 3 morceaux, je constate que si la basse est très audible, le clavier est malheureusement sous-mixé. La présence de cet instrument sur plusieurs morceaux étant important, il est dommage que justice ne lui soit pas rendu.

Le temps est finalement arrivé de plonger sur l'intégralité de "Holy Diver" et la raison même du DVD. Une courte vidéo nous est alors dévoilée où l'on voit Dio nous faire une petite introduction. Quelques minutes plus tard, c'est le speedé "Stand Up And Shout" qui met le feu aux poudres. Il s'agit de l'un des titres les plus agressifs dans le répertoire du lutin. Petit moment de silence avant l'immense "Holy Diver" tout simplement majestueux qui met en évidence les capacités vocales impériales du chanteur. C'est ensuite le petit moment du solo de batterie par Simon Wright. Bien que je ne sois pas très fan, je dois dire que j'ai bien aimé le moment où il joue avec un orchestre en background. Cela ajoute une certaine originalité à l'ensemble.

La continuité de l'album "Holy Driver" se poursuit ensuite. Les morceaux passent très bien, et c'est avec surprise que je constate à quel point la plupart d’entre eux sont des classiques. C'est finalement avec un sourire en coin que "Rainbow In The Dark" est introduit. Poing en l'air, la foule est survoltée avec le classique des classiques de DIO. "Shame Of The Night" clôt finalement la section "Intégralité" du spectacle, avec son rythme pachydermique. Celui-ci est d'ailleurs entrecoupé par un solo de guitare pas très original mais permettant certainement à Ronnie un peu de repos avant la fin. Celui-ci reprend d’ailleurs "Holy Diver" à la toute fin, bouclant ainsi la boucle.

L'arabesque "Gates Of Babylon" amorce le dernier tiers de bien belle façon, lui qui est l'un des derniers titres épiques de l'ère RAINBOW. Puis, c'est ni plus ni moins que LE classique des titres de Ronnie, "Heaven And Hell" qui est joué. L'intro est d'ailleurs reprise puisqu'un fan est monté sur scène, empêchant le petit lutin de faire chanter la foule. Il fait d'ailleurs participer le public au maximum, allongeant allègrement le morceau en ajoutant des paroles additionnelles au milieu, entre les sections mid-tempo et speedée, avec un bel éclairage rougeâtre du plus bel effet. La section Hits se poursuit avec deux titres de RAINBOW: le rythmé "Man On The Silver Mountain" et le Hard Rock "Long Live Rock And Roll" avant de dire un au revoir avec le final "We Rock".

On peut dire sans rougir que, hormis l'intégrale de "Holy Diver" (qui est lui-même un ramassis de classiques), le reste de la setlist est une pelletée de hits incroyable. La foule a été gâtée en cette soirée exceptionnelle. Côté bonus, on a droit un une petite section "Behind The Scene" sympathique où un entretien est effectué avec les musiciens. Plaisant, mais vite oublié.

Au final, pour quelqu’un comme moi qui aime bien Ronnie sans pour autant en être un amateur inconditionnel, ce DVD m'a donné forte impression et j’en sors avec l'envie d'approfondir ma discographie personnelle de cet homme de légende. Si ce n'est pas un signe...

Morceau préféré : "Rainbow In The Dark".

A lire aussi en HEAVY METAL par METALINGUS :


BLAZE BAYLEY
Endure And Survive (2017)
Star Wars Blaze




METALLICA
Quebec Magnetic (2012)
METALLICA dans son château fort


Marquez et partagez




 
   METALINGUS

 
  N/A



- Ronnie James Dio (chant)
- Doug Aldrich (guitare)
- Rudy Sarzo (basse)
- Simon Wright (batterie)
- Scott Warren (clavier)


1. Tarot Woman
2. The Sign Of The Southern Cross
3. One Night In The City
4. Stand Up And Shout
5. Holy Diver
6. Gypsy
7. Caught In Yhe Middle
8. Don't Talk To Strangers
9. Straight Through The Heart
10. Invisible
11. Rainbow In The Dark
12. Shame On The Night
13. Gates Of Babylon
14. Heaven And Hell
15. Man On The Silver Mountain
16. Long Live Rock And Roll
17. We Rock



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod