Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (2)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : MotÖrhead
 

 Site Officiel (8)

Phil CAMPBELL AND THE BASTARD SONS - The Age Of Absurdity (2018)
Par METALINGUS le 21 Juin 2018          Consultée 1403 fois

Suite à la mort de "Saint" Lemmy, la question était de savoir ce qu’il allait advenir de son bébé, le légendaire MOTÖRHEAD : le projet allait-il continuer sans son géniteur ? Allait-il devenir une sorte de groupe-hommage au fameux moustachu ? Les deux membres restants ont toutefois assuré qu’il n’en était rien et qu’ils allaient (du moins pour l’instant) laisser la Tête de Moteur morte et enterrée au côté de son leader charismatique. Action juste et équitable, mon avis étant que MOTÖRHEAD n’est pas MOTÖRHEAD sans Lemmy.

Entrait maintenant en scène une seconde question : Qu’allait-il advenir de Mikkey Dee et de Phil Campbell, seuls survivants du vieux bombardier ? Si le premier a rejoint de façon permanente SCORPIONS pour une énième tournée, le second a plutôt opté pour l’option de créer son propre groupe : Phil CAMPBELL AND THE BASTARD SONS. Bizarre comme nom direz-vous ! C’est que le groupe est presque entièrement composé de ses propres enfants ! Seul Neil Starrs n’est pas de la famille et s’occupe des vocaux. Le guitariste joint donc l’utile à l’agréable en partant en tournée avec la petite famille. De plus, il s’agit d’un petit clin d’œil à son ancien groupe puisque "Bastards" était le titre d’un de leurs albums en plus d’être une appellation envisagée par Lemmy comme nom de groupe.

Mettons immédiatement une chose au clair : "The Age Of Absurdity" ne ressemble pas à un album de MOTÖRHEAD, et ce malgré quelques clins d’œil assez évidents à l’ancien groupe de Phil. L’album débute rapidement avec un "Ringleader" speed et classique qui permet de découvrir que le petit Phil a donné ces gênes musicaux à ses enfants, car ceux-ci sont loin d’avoir les doigts dans les nasaux. La production est également au poil, chacun des instruments étant très clairement audible. Petit moment où l’on se rappelle les beaux jours de Lemmy avec l’ouverture à la basse de "Gypsy Kiss" de la part de Tyla Campbell avec un vrombissement digne du vieux routier mort au combat. On ralentit momentanément le tempo avec un "Dark Days" Bluesy et un Todd Campbell qui se met à l’harmonica. Un bon petit morceau qui sert à calmer un peu les esprits avant le rapide "Dropping The Needle" et ces moins de deux minutes de Rock bien Speedy.

L’inspiration est malheureusement manquante en fin de parcours avec deux titres qui sont nettement moins inspirés : "Get On Your Knees" et "High Rule" : sans être totalement mauvais, ce duo fait dans l’auto-pompage avec des sonorités plus quelconques. Heureusement, le mid-tempo "Into The Dark" vient sauver les meubles avec son originalité faisant varier les plaisirs. On termine en beauté avec un bel hommage à Dieu le père avec un morceau de ses vieux comparses de chez HAWKWIND, "Silver Machine", titre sur lequel il avait posé sa voix il y a fort longtemps. Cerise sur le gâteau, Dave Brock du même groupe vient ajouter sa guitare ainsi que ses vocaux. Le titre est repris de bien belle façon et permet de dépoussiérer un peu l’original. La nouvelle version suit toutefois les grandes lignes et ne s’écarte que très peu de son grand frère.

Phil Campbell démarre sa seconde carrière de bien belle façon avec "The Age Of Absurdity" : le projet lui permet de passer du temps avec sa famille tout en faisant ce qu’il fait de mieux, de quoi faire d’une pierre deux coups. On reconnaîtra aisément sur la galette quelques notes ressemblant à la Tête de Moteur tout en y restant éloignées, le style étant quelquefois plus tranquille et très varié. La voix beaucoup plus claire de Neil y est évidemment pour quelques choses puisqu’il travaille dans un registre très différent de la voix enrouée du père Kilmister. Voilà donc un album que devraient apprécier les fans de MOTÖRHEAD, mais aussi les amateurs de Metal qui trouvaient que ce groupe faisait toujours et encore dans le même style.

Morceau préféré : "Freak Show".

A lire aussi en HEAVY METAL par METALINGUS :


Blaze BAYLEY
Endure And Survive (2017)
Star Wars Blaze




VENOM INC.
Avé (2017)
Quand VENOM montre les dents


Marquez et partagez




 
   METALINGUS

 
  N/A



- Neil Starrs (chant)
- Phil Campbell (guitare)
- Todd Campbell (guitare)
- Tyla Campbell (basse)
- Dane Campbell (batterie)


1. Ringleader
2. Freak Show
3. Skin And Bones
4. Gypsy Kiss
5. Welcome To Hell
6. Dark Days
7. Dropping The Needle
8. Step Into The Fire
9. Get On Your Knees
10. High Rule
11. Into The Dark



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod