Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (2)
Metalhit
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Machine Men, Wolf, Aria, Bruce Dickinson , Dio, Tokyo Blade, Raven, Saxon
- Membre : Iron Maiden, Wolfsbane, Rogue Male
 

 Site Officiel (675)
 Myspace (319)
 Chaîne Youtube (435)

Blaze BAYLEY - The Redemption Of William Black (2018)
Par METALINGUS le 13 Juillet 2018          Consultée 1889 fois

Au départ, cet album-là je ne l’aimais pas. J’avais mes raisons : seulement un an s’était écoulé entre la deuxième et la troisième partie de la trilogie concernant le fameux William Black. De plus, les débuts de "Infinite Entanglement" s’étaient fait deux ans auparavant : c’est rapide, trois albums en trois ans. De plus, lors des premières écoutes, je n’avais vraiment pas été convaincu : trois morceaux duraient moins de trois minutes (décidément, le nombre 3 revient souvent dans cette chronique) avec des refrains ultra-répétitifs. Bref, ça sentait la création à la va-vite avec en prime de l’autopompage à plein nez. Je pensais donc coller une note de 2 étoiles bien sentie et voilà tout.

Puis, quelques jours sont passés. Au travail, ces derniers temps, c’est vraiment tranquille. Assez pour que je me permette d’écouter quelques CD sans problème. Me voilà donc remettre cet "Infinite Entanglement Part 3". Je l’écoute, le réécoute. Après un moment, j’admets que mon jugement était un brin rapide. Les titres courts avec refrains répétés sont plutôt bien entraînants et restent collés dans un coin de notre cerveau. De plus, un nombre impressionnant d’invités viennent ajouter leurs voix et permettent de faire varier quelque peu les plaisirs, que ce soit au niveau de la narration (sur "Redeemer" par exemple, ou sur "Prayer Of Light" où l’on retrouve la voix de la vedette de la WWE Chris Jericho) ou en duo avec Liz Owen sur l’épique "18 Days".

Blaze laisse également une très grande place à ses musiciens qui, bien qu’ils ne soient pas très connus, abattent le travail sans problème. Si les albums précédents étaient déjà très bien produits, je dirais que cette troisième partie met l’accent sur les guitares. De plus, les parties acoustiques font leur apparition à certains moments afin d’ajouter un peu de profondeur à l’ensemble comme sur "Life Goes On" où elles font des merveilles en début de parcours. L’album est également varié avec un "The Dark Side Of Black" très "speedé" et nerveux, tout comme un "Human Eyes" qui fait office de balade attitrée. Malheureusement, le temps semble avoir fait son œuvre et Blaze a quelques problèmes lorsqu’il tente de monter vers les aigus et fausse un peu par moments.

La fin de cette trilogie épique et haute en couleur se termine de bien belle façon avec un morceau ambitieux à souhait, amené dans les premières secondes par un narrateur qui est ni plus ni moins qu’un héros de la Deuxième Guerre mondiale : Harry Webster Appleton II. Une voix vieillissante et empreinte de sagesse fait vibrer nos haut-parleurs avant que les hostilités commencent. Le morceau en lui-même est tout ce que l’on souhaite d’un titre héroïque et mémorable : de longues envolées, des solos bien composés ainsi que des lignes de chant variées. Une bien belle façon de terminer une œuvre que les fans du Britannique vont se rappeler encore longtemps.

Qu’on se le dise, les amateurs de Blaze Bayley ont été gâtés ces dernières années avec des disques de qualités. Si l’Anglais a évidemment moins de fans que la plupart des groupes connus, le bonhomme les traite pourtant de manières royale avec des disques non seulement travaillés et bien composés, mais avec une pelletée d’artistes invités qui viennent ajouter leurs petites contributions sans pour autant prendre trop de place. Si au départ j’avais jugé un peu trop vite cette dernière partie de l’histoire de William Black, le temps a permis à l’album de montrer tout son potentiel.

Morceau préféré : "Eagle Spirit".

A lire aussi en HEAVY METAL par METALINGUS :


Blaze BAYLEY
Endure And Survive (2017)
Star Wars Blaze




BLACK SABBATH
Live... Gathered In Their Masses (2013)
La fin est proche


Marquez et partagez




 
   METALINGUS

 
  N/A



- Blaze Bayley (chant)
- Chris Appleton (guitare)
- Karl Schramm (basse)
- Martin Mcnee (batterie)


1. Redeemer
2. Are You Here
3. Immortal One
4. The First True Sign
5. Human Eyes
6. Prayers Of Light
7. 18 Days
8. Already Won
9. Life Goes On
10. The Dark Side Of Black
11. Eagle Spirit



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod