Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (10)
Questions / Réponses (1 / 3)
Metalhit
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Doctor Butcher, Crimson Glory, Testament, Alice Cooper, Megadeth, Metal Church, Metalium, John West , Artension, Trans-siberian Orchestra, Oliva
- Style + Membre : Jon Oliva's Pain , Circle Ii Circle

SAVATAGE - Gutter Ballet (1989)
Par JEFF KANJI le 14 Avril 2017          Consultée 1514 fois

Le succès arrive enfin pour SAVATAGE, grâce aux clips de "Hall Of The Mountain King" et "24 Hrs. Ago" qui assurent à l'heure de MTV une plus large audience aux Américains. Parvenant à regagner la confiance d'un public décontenancé par "Fight For The Rock" la vie de rockstar n'a pas que des bons côtés, Jon Oliva étant particulièrement dépendant aux diverses substances qui le conduisent à une première cure de désintoxication. Toutefois, la fibre créative est toujours aussi vibrante et les sessions du futur album sont particulièrement prolifiques (on retrouvera certains riffs sur "Streets" et des idées traverseront le temps jusqu'aux albums de Jon Oliva's PAIN). La plupart des titres extraits des premières démos sont même carrément effacés, seuls "Thorazine Shuffle" écrite par Jon en cure de désintox et "The Unholy", initialement intitulée "The Gates Of Hell", la première étant à la base un bonus de l'édition cd (n'oublions pas qu'à l'époque, le vinyle et le cd cohabitent, le second prenant doucement le pas sur le premier).

Paul O'Neill veut faire passer le groupe à la vitesse supérieure et rien ne sera désormais plus comme avant. Si des traces du Heavy Metal originel sont toujours présentes, à travers "Hounds" ou "Of Rage And War" notamment, qui n'auraient pas dépareillé sur l'opus précédent, le songwriter/producteur veut élargir les horizons de la formation et notamment de son mentor Jon Oliva. C'est ainsi qu'il trouvera les mots pour "When The Crowds Are Gone", composition que Jon gardait dans un coin depuis un moment et qui lui demandera énormément sur le plan personnel au moment de l'interpréter. Il incite Jon à laisser filtrer à travers son écriture les influences jusque-là refoulées des BEATLES (John Lennon est son héros musical), ou encore de QUEEN. Après avoir passé le cap du classique sur "Hall Of The Mountain King", Paul O'Neill invite Jon à aller voir le "Phantom Of The Opera" d'Andrew Lloyd WEBER. Le songwriter en ressortira tellement marqué qu'en rentrant au studio il s’assiéra au piano pour ébaucher ce qui deviendra la pièce-titre de l'album (disque qui jusque-là portait les titres de travail de "Temptation Revelation", collage plus ou moins heureux d'un instrumental de Criss et de Paul, voire de "Hounds Of Zaroff" dont s'inspire le titre "Hounds"). "Gutter Ballet" naît en une journée, grâce aux lignes mélodiques et textuelles apportées par Paul O'Neill et Criss Oliva qui enregistrera notamment le solo en une prise.

Ce titre - "Gutter Ballet" - et "When The Crowds Are Gone" constituent peut être les plus belles pièces de la discographie de SAVATAGE, rien de moins. La théâtralité est au rendez-vous, la versatilité aussi, avec une très grande présence du piano de Jon, et du coup toute une palette de nuances qui apparaît dans la musique des Américains. Le jeu de Criss Oliva est encore mieux mis en valeur, aux travers de soli mélodiques où l'expressivité est reine, et où l'influence d'un Brian May est prégnante (rien que le solo de "When The Crowds Are Gone" avec ses mélodies en contrepoint et son lyrisme tout en retenue, achevé par une pointe de shred est un modèle de concision et de mélodie). Le groupe module nettement plus dans son expression, et Jon Oliva qui était déjà à son zénith sur l'opus précédent, fait preuve lui aussi d'une versatilité impressionnante, tant et si bien qu'on pourrait avoir l'impression d'entendre plusieurs chanteurs selon les passages.

"Gutter Ballet" a tout d'un album de transition, rôle que beaucoup ont tendance à donner à son successeur "Streets" pour une raison qui m'échappe. Les titres originaux et surprenants deviennent des marques de fabrique nettes du style SAVATAGE qui dépasse le carcan strictement Heavy Metal de ses premiers albums et le chemin vers les concept-albums est assez logique en fin de compte. "Gutter Ballet" est une petite pièce de théâtre à elle toute seule, et la trilogie "Mentally Yours" – "Summer's Rain" – "Thorazine Shuffle" raconte la descente aux enfers de Timmy, qui à cause d'une enfance difficile, va reproduire ses traumatismes en frappant sa femme et en devenant complètement fou à son tour, enfermé sous chlorpromazine (traduction de thorazine, première molécule antipsychotique utilisée par la médecine moderne) dans un asile.

Même s'il est considéré par beaucoup comme un classique de SAVATAGE, le second d'une trilogie mythique pour pas mal de fans, on ne peut occulter que cette période d'ébullition artistique et de changements musicaux profonds rend ce cinquième album un peu bancal, le magistral côtoyant trop souvent le moyen. Car si "Of Rage And War" ou "Hounds" perpétuent le style pratiqué sur "Hall Of The Mountain King" (avec davantage de réussite pour le premier que pour le second m'est avis), ils ne laisseront pas le souvenir impérissable d'un "Legions" ou d'un "24 Hrs. Ago". Pareil pour "She's In Love", chanson évoquant explicitement la fellation et pour l'insupportable "Mentally Yours".

Donc, malgré l'affection que je lui porte, tant un titre comme "When The Crowds Are Gone" a pu me toucher, et devant la majesté d'un "Gutter Ballet" ou l'émotion à fleur de peau d'un "Summer's Rain" devant lesquels je ne peux que m'incliner, ainsi qu'un "Temptation" où la guitare de Criss est à pleurer, "Gutter Ballet" est le plus inégal des albums dits de l'âge d'or mais rien que pour ses deux énormes classiques, la mésestimée "The Unholy", et ses deux instrumentaux il vaut l'achat.

A lire aussi en HEAVY METAL par JEFF KANJI :


NIGHTMARE
Insurrection (2009)
Heavy Mittal




SAVATAGE
Streets: A Rock Opera (1991)
L'album des frères Oliva


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
   POWERSYLV

 
   (2 chroniques)



- Jon Oliva (chant, piano)
- Criss Oliva (guitare)
- Chris Caffery (guitare, claviers)
- Johnny Lee Middleton (basse)
- Steve Wacholz (batterie)


1. Of Rage And War
2. Gutter Ballet
3. Temptation - Revelation
4. When The Crowds Are Gone
5. Silk And Steel
6. She's In Love
7. Hounds
8. The Unholy
9. Mentally Yours
10. Summer's Rain
11. Thorazine Shuffle
12. Hounds (live) (bonus)
13. When The Crowds Are Gone (live) (bonus)



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod