Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  COMPILATION

Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Rough Silk
- Membre : Asia, Oliva, Crimson Glory, Testament, Alice Cooper, Megadeth, Metal Church, Metalium, John West , Artension, Trans-siberian Orchestra
- Style + Membre : Doctor Butcher, Archon Angel, Jon Oliva's Pain , Circle Ii Circle

SAVATAGE - Still The Orchestra Plays: Greatest Hits Vol. 1 & 2 (2010)
Par JEFF KANJI le 31 Mars 2020          Consultée 540 fois

C'est une entreprise d'envergure qui incombe à Jon Oliva à l'aube des années 2010. Alors que SAVATAGE est en sommeil plus ou moins forcé depuis la fin de la tournée de promotion (assez courte d'ailleurs) de "Poets And Madmen", l'intégralité du catalogue du groupe est rachetée par earMUSIC et une campagne de restauration et de ressortie de l'ensemble de la discographie du groupe est mise en chantier. Pour se faire, Jon Oliva va soigner le travail en enregistrant plusieurs réinterprétations acoustiques de titres du groupe, qu'il va disséminer sur chacun des remasters. Il lui en restera quelques-uns qui se retrouvent en queue de peloton de ce "Still The Orchestra Plays" qui reprend un extrait du refrain du mythique "Gutter Ballet". C'est à ce moment-là que "The Dungeons Are Calling" sera définitivement joint à "Sirens" pour restaurer l'intégralité des sessions du premier album des Américains.

Le fait est que SAVATAGE a rarement sorti un album qui se tienne parfaitement de bout en bout (critique que l'on a souvent faite à QUEEN par ailleurs, l'une des principales aspirations de Jon Oliva avec BLACK SABBATH et les BEATLES), mais qu'il a composé des titres absolument fabuleux qui ont bouleversé tout amateur de Heavy Metal s'étant un tant soit peu attardé sur son œuvre. Ainsi la perspective d'une compilation semblait un bon projet, même si Atlantic en avait déjà eu l'idée en 1995 avec "From The Gutter To The Stage", incomplet malgré la présence d'inédits. Et puis surtout cela donnait une bonne occasion de présenter une version restaurée et augmentée du concert capté au Japon en 1994 et sorti en vidéo en 1998.

Jon Oliva a cette fois-ci supervisé les opérations, et l'appellation Greatest Hits peut être trompeuse dans le sens où elle est le fruit du ressenti de son maître à penser ; ainsi, à ma grande déception (et surprise aussi), quelques titres comme "This Is The Time", "Tonight He Grins Again" ou "He Carves His Stone" brillent par leur absence. Et un seul titre des trois premiers albums, et ce n'est même pas "Sirens"… Une compilation est très rarement parfaite (même le "Metal Works" de JUDAS PRIEST oubliait "The Sentinel"), et après cette façon très française de d'abord râler sur ce qui ne va pas, concentrons-nous sur ce qui fait de "Still The Orchestra Plays" la compilation qu'on espérait plus de la part de SAVATAGE.

De façon chronologique nous progressons dans l'Histoire de SAVATAGE, avec une délimitation en deux disques qui accrédite les mots de son auteur qui a toujours considéré que tous les albums sortis après la mort de Criss Oliva étaient davantage une émulation du TRANS-SIBERIAN ORCHESTRA naissant que du SAVATAGE pur. Et nul doute que des puristes le suivront dans cette réflexion. Ainsi le premier disque a la lourde charge de compiler le meilleur de l'âge d'or du groupe (1987-1993). Des choix étaient donc inévitables. Impossible de se passer de ces trois joyaux de "Hall Of The Mountain King", des trois perles de "Gutter Ballet" ou de quasi tous les titres de "Streets". Pourtant il a fallu trancher, et exit "Believe" par exemple (qui a toujours eu contre elle sa filiation avec "When The Crowds Are Gone", je peux comprendre que Jon ne la considère pas artistiquement indispensable pour l'exercice, au contraire d'un "If I Go Away" par exemple). Et puis il y a le rutilant "Edge Of Thorns" qui paraît avec les deux titres les plus marqués par la patte du Mountain King, avec le tube absolu "Edge Of Thorns" ainsi que "All That I Bleed", dernier titre écrit par les deux frères et Paul O'Neill.
La cohérence du premier disque saute aux oreilles, il possède cette ambiance si particulière, dominée par les vocaux possédés de Jon Oliva et la guitare parfois totalement hallucinée de son frère Criss (le solo de "Legions" reste un monument aujourd'hui), avec cette faculté que SAVATAGE avait alors de jouer sur une palette d'émotions de plus en plus contrastée, avec ce fond de noirceur irrésistible.

Difficile pour moi derrière de m'accrocher autant au deuxième chapitre qui pourtant a eu lui aussi son lot de réussites. Mais ça commence fort avec mes deux titres favoris de "Handful Of Rain", et ce "Chance" monumental. Le chapitre II, c'est celui qui montre comment artistiquement la créativité de Jon Oliva a explosé pour sortir des carcans purement SABBATHiens, et en cela je peux comprendre sa vision. Et les plus grands accomplissements du groupe sont présents ici, notamment tous ceux qui exploitent le contrepoint vocal et les performances assez incroyables d'Al Pitrelli ; voilà donc pourquoi pas "This Is The Time" mais plutôt "One Child", et le colossal "Morphine Child" que Jon considère souvent comme l'une de ses compositions les plus accomplies.

Le complément parfait de "Still The Orchestra Plays" qui se veut une compilation artistique dans la forme comme dans le fond, c'est sans doute le plus tardif "Return To Wacken" sorti pour surfer sur le concert évènement de SAVATAGE et du TRANS-SIBERIAN ORCHESTRA, avec donc des intentions tout à fait différentes (et intégrant "Dead Winter Dead" et "Tonight He Grins Again"). En résumé, cette compilation est à l'image de la carrière de SAVATAGE, imparfaite mais terriblement attachante. Une acquisition tout à fait indispensable pour tout amateur de Heavy Metal.

A lire aussi en HEAVY METAL par JEFF KANJI :


DOKKEN
Under Lock And Key (1985)
Le coup de maître qu'il fallait




IRON SAVIOR
Titancraft (2016)
Le phénix


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Jon Oliva (chant, piano, claviers, guitare, basse, batterie)
- Zachary Stevens (chant)
- Criss Oliva (guitare cd 1)
- Alex Skolnick (guitare cd2 1-2)
- Al Pitrelli (guitare cd2 3-8)
- Chris Caffery (guitare)
- Keith Collins (basse sur cd1-1)
- Johnny Lee Middleton (basse)
- Steve Wacholz (batterie sur cd1)
- Jeff Plate (batterie sur cd2 3-8)


1. : Vol. 1
2. Power Of The Night
3. Hall Of The Mountain King
4. 24 Hours Ago
5. Legions
6. Gutter Ballet
7. Summers Rain
8. When The Crowds Are Gone
9. Ghost In The Ruins
10. If I Go Away
11. New York City Don't Mean Nothing
12. Edge Of Thorns
13. All That I Bleed

- Vol. 2
1. Handful Of Rain
2. Chance
3. One Child
4. I Am
5. Anymore
6. Hourglass
7. The Wake Of Magellan
8. Morphine Child
9. Anymore (acoustic)
10. Not What You See (acoustic)
11. Out On The Streets (acoustic)

- Dvd : Live In Japan '94
1. Taunting Cobras
2. Edge Of Thorns
3. Chance
4. Conversation Piece
5. Nothing Going On
6. He Carves His Stone
7. Jesus Saves
8. Watching You Fall
9. Castles Burning
10. All That I Bleed
11. Stare Into The Sun
12. Damien
13. Handful Of Rain
14. Sirens
15. Gutter Ballet
16. Hall Of The Mountain King



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod