Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (8)
Questions / Réponses (1 / 1)
Metalhit
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Doctor Butcher, Crimson Glory, Testament, Alice Cooper, Megadeth, Metal Church, Metalium, John West , Artension, Trans-siberian Orchestra, Oliva
- Style + Membre : Jon Oliva's Pain , Circle Ii Circle

SAVATAGE - Hall Of The Mountain King (1987)
Par JEFF KANJI le 11 Avril 2017          Consultée 1381 fois

"Fight For The Nightmare" comme l'appellent les membres du groupe aura été une erreur stratégique tout simplement énorme. Au vu des deux premiers opus, Il n'y avait pas besoin de beaucoup réfléchir pour piger que SAVATAGE ne deviendrait pas le nouveau JOURNEY… Rien que la pièce-titre qui est ma foi plus qu'honorable démontre que la formation floridienne est nettement plus convaincante quand elle œuvre dans le Heavy Metal et que c'est sans doute le maximum qu'elle puisse faire dans une optique commerciale. Et le public ne s'y trompe déjà pas à l'époque et il a d'ailleurs copieusement boudé l'album et le groupe.

Le management, bien conscient qu'il a merdé, décide de placer le groupe sous la houlette de Paul O'Neill, qui au même moment travaille sur les "Classics Live" d'AEROSMITH, pour aider le groupe à passer le braquet supérieur. Et l'alchimie sera au rendez-vous, notamment avec Jon Oliva avec qui il démarre une relation artistique qui dure encore aujourd'hui (même si sa participation au dernier TRANS-SIBERIAN ORCHESTRA est assez limitée). Paul O'Neill va pousser les musiciens à laisser parler leurs influences et à oser. Une sophistication progressive de la musique du groupe, qui pour l'heure touche essentiellement les structures et le travail sur les guitares, rendra indispensable l'arrivée d'un second guitariste en renfort pour le live ("écoutez notamment le travail d'arrangement d'un "Legions"). Chris Caffery, le deuxième blond de la bande, entrera dans le jeu à défaut d'entrer en scène (il jouera backstage pendant cette tournée, ce n'est qu'avec la période "Gutter Ballet" qu'il va enfin entrer en scène).

Oser les influences classiques, oser dépasser les clivages. Paul O'Neill va libérer SAVATAGE dans son écriture et le groupe va sous sa houlette sortir ses meilleurs albums, et avec "Hall Of The Mountain King" le premier joyau de sa discographie. Dans l'antre du roi de la montagne disait Edvard GRIEG, et Criss Oliva va lui rendre un hommage personnel en faisant feu de tout bois sur avec "Prelude To Madness" qui prépare avec "Hall Of The Mountain King" l'un des titres les plus emblématiques de sa carrière. Jon Oliva a encore progressé vocalement, et les arrangements sont débridés, tant au niveau des claviers que de la guitare, Criss devenant instantanément l'un des guitar heros les plus en vue des USA (Dave Mustaine lorgnera d'ailleurs très sérieusement sur lui… essuiera un refus du jeune homme et devra se rabattre sur Marty Friedman, à noter que Megadave réitèrera quinze plus tard, parvenant cette fois à embrigader Al Pitrelli).

Sauf que la face B, loin d'être limitée à ce tour de force, brille aussi grâce au speed "White Witch" sans doute la plus grande réussite du groupe dans ce style, et la dernière aussi, l'opus suivant achevant clairement de faire entrer SAVATAGE dans une nouvelle phase créative. La face A est composée de quatre titres dont trois sont devenus des classiques indiscutables des Américains. La cohérence de ce quatrième album est presque incroyable car même si l'on avait entrevu le potentiel de SAVATAGE dès son premier opus, on avait aussi remarqué qu'il manquait un petit quelque chose à chaque fois pour faire de ses bons albums des perles qui méritent l'attention d'un public plus large ; un grand merci donc à Atlantic qui a eu la bonne idée de faire se rencontrer SAVATAGE et Paul O'Neill pour que cette formation devienne à la rentrée 87 un grand groupe. "Hall Of The Mountain King" ne sera d'ailleurs qu'un début, car même si son successeur sera plus inégal, la notoriété ira grandissante pour SAVATAGE et cet album est en cela fondateur et donnera même son surnom de Mountain King à Jon Oliva.

"Hall Of The Mountain King" dégage une homogénéité dingue et pourtant il varie les plaisirs, les plus FM "The Price You Pay" et "Strange Wings" rappelant l'approche de l'album précédent et "Beyond The Doors Of The Dark" réhabilite les atmosphères lugubres de "Sirens". Le speed "White Witch" vient dynamiter la fin de l'album qui baisse un poil en intensité sur l'instrumental "Last Dawn" et un efficace mais moins ambitieux "Devastation". La première pierre angulaire de la carrière de SAVATAGE, ni plus ni moins.

A lire aussi en HEAVY METAL par JEFF KANJI :


SATAN JOKERS
Sj 2009 (2009)
Les deux visages de SATAN JOKERS

(+ 1 kro-express)



ORDEN OGAN
Gunmen (2017)
Entre les deux (c)yeux


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
   POWERSYLV

 
   (2 chroniques)



- Jon Oliva (chant, claviers)
- Criss Oliva (guitare)
- Johnny Lee Middleton (basse)
- Steve Wacholz (batterie)


1. 24 Hrs. Ago
2. Beyond The Doors Of The Dark
3. Legions
4. Strange Wings
5. Prelude To Madness
6. Hall Of The Mountain King
7. The Price You Pay
8. White Witch
9. Last Dawn
10. Devastation
11. Hall Of The Mountain King (live) (bonus)
12. Devastation (live) (bonus)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod