Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH METAL  |  STUDIO

Commentaires (9)
Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style + Membre : Monstrosity
 

 Chaîne Youtube (218)
 Site Officiel (519)
 Myspace Du Groupe (423)

CANNIBAL CORPSE - Tomb Of The Mutilated (1992)
Par JULIEN le 3 Juin 2004          Consultée 10043 fois

Avec CANNIBAL CORPSE, c'est très simple : soit vos esgourdes palpitent de plaisir à l’écoute d’un Death primitif et barbare, et dans ce cas vous allez vomir de contentement à l’écoute de “Tomb Of The Mutilated”, le troisième gros recueil de monstruosités du groupe ; soit vous n’entendez rien à ce genre de joyeusetés bien graves et brutales mâtinées d’un Gore gratiné, et là c’est direction la poubelle et au suivant ! Voyez le genre ! Eh oui, avec un nom et une pochette (slurp ?) pareils, vous vous attendiez à quoi ?

CANNIBAL CORPSE, pour résumer, c’est du Death, encore du Death, et toujours du Death. C’est donc brutal, les guitares se sont filées un rencard chez l’accordeur des abysses, le groupe capitalise sur la force de riffs percutants héritiers de SLAYER et passés à la moulinette Gore, le tout pète sauvagement avec blast beats et grognements de brontosaure au menu, et, spécialité du gang floridien, nous avons droit à des titres de morceaux bien dégueulasses et explicites, servis par une attitude intègre indéfectible.

Alors bon, tout ce bazar est efficace, certains riffs vous démolissent le crâne avec une aisance déconcertante, la batterie vous fauche les jambes avec délectation et les grondements inhumains de Chris Barnes vous ensevelissent de bile… Mais si on relève plusieurs très bons moments de Death, cautionnant la rude efficacité des "Hammer Smashed Face" (LE titre de CANNIBAL CORPSE), "Cryptic Stench", "Addicted To Vaginal Skin" (avec ses riffs saccadés typiques), "Post Mortal Ejaculation" ou "Beyond The Cemetary", on finit par trouver ça un peu vain et répétitif dès que le groupe se rabat, à la différence des titres suscités, sur des structures et des enchaînements de riffs sans grands reliefs.

Autre problème, même s’il ne s’agit vraiment que d’un avis personnel : « Tomb Of The Mutilated » se drape dans une production claire, puissante, quasi monstrueuse pour l’époque… et c’est bien là mon problème : c’est trop propre, trop efficace et pas assez malsain pour du CANNIBAL CORPSE qui, pour moi, gagnerait à flirter davantage avec un son plus sale, gras et baveux... Mais encore une fois, il s'agit là d'un avis tout personnel...

Reste une pochette romantique à souhait, un artwork typique CANNIBAL, qui invite à se demander si le groupe aurait obtenu un succès de cette ampleur s’il n’avait pas été soutenu d'une imagerie aussi « réussie » dans le genre… toujours est-il que ce disque reste divertissant, très fréquemment cité par les fans du combo floridien, même s'il lui manque quelque chose à mon goût... En tout cas, si vous aimez ce genre de Death sans pitié, ce beau paquet de barbaque est à ne pas manquer !

A lire aussi en DEATH METAL par JULIEN :


SEPTICFLESH
Esoptron (1995)
Les prodiges grecs du Death Onirique

(+ 1 kro-express)



SEPTICFLESH
Mystic Places Of Dawn (1994)
Death atmosphérique et onirique classieux !

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   JULIEN

 
   DEADCOM

 
   (2 chroniques)



- Chris Barnes (chant)
- Alex Webster (basse)
- Jack Owen (guitare)
- Rob Rusay (guitare)
- Paul Mazurkiewicz (batterie)


1. Hammer Smashed Face
2. I Cum Blood
3. Addictd To Vaginal Skin
4. Split Wide Open
5. Necropedophile
6. The Cryptic Stench
7. Entrails Ripped From A Virgin's Cunt
8. Post Mortal Ejaculation
9. Beyond The Cemetary



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod