Recherche avancée       Liste groupes



      
GROOVE METAL  |  E.P

Commentaires (3)
Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

- Style : Eminence
- Membre : Soulfly, Nailbomb, Cavalera Conspiracy, Killer Be Killed
 

 Myspace.com/sepultura (525)
 Site Officiel (250)
 Chaîne Youtube (308)

SEPULTURA - Revolusongs (2003)
Par POSSOPO le 22 Octobre 2003          Consultée 6756 fois

SEPULTURA s’est séparé de Roadrunner. Pour fêter cette libération, le groupe a enregistré son Garage Days Re-revisited. Enfin, je vais peut-être un peu vite en besogne. Si METALLICA reprenait des titres de groupes dans une veine musicale à peu près identique, mis à part KILLING JOKE et les MISFISTS, Revolusongs est nettement plus varié. Nul ne sera surpris par la reprise de HELLHAMMER qui ouvre l’album, première bête domptée par Tom Gabriel Fischer, leader du reformé CELTIC FROST. Par contre, U2 et MASSIVE ATTACK subissent également les outrages des sauvages brésiliens. D’autre part, la production s’accorde mieux avec les critères sonores actuels que l’album pourtant référentiel des jeunes groovers de la Bay Area.

La petite galette ronde aux graines de sésame (j’ai fait tombé un big mac dessus, ce n’est pas de ma faute) commence avec messiah, reprise classique, puissante mais qui n’apporte pas grand-chose de neuf par rapport à l’original sinon ces guitares très puissantes.

Arrive alors cet angel, titre d’ouverture d’un Mezzanine vendu à plusieurs millions d’exemplaires. SEPULTURA se contente là aussi du minimum et joue la partition sans aucun souci de créativité. Evidemment, les armes utilisées par les natifs de Belo Horizonte et les petits bidouilleurs de Bristol sont différentes mais cette version heavy n’est que moyennement convaincante.
Black steel in the hour of chaos sonne la descente au royaume d’Hadès. Non seulement PUBLIC ENEMY est l’auteur de raps beaucoup plus inspirés que celui-ci et ses samples monotones mais le tchatcheur SABOTAGE (assassiné deux mois après l’enregistrement pour faire comme ses idoles américaines) nous gratifie de sa présence stérile. Chuck D, Flavor Flav et Terminator X ont beaucoup fait pour réconcilier rap et metal (cette fameuse tournée avec ANTHRAX) mais ce n’est pas une raison pour faire n’importe quoi de leur matériel.

Comme tout bons plongeurs en apnée, Igor, Derrick, Andreas et Paulo effectuent une salutaire poussée verticale qui les sauvent de la noyade. Le traitement de mongoloïd est amusant et rafraîchissant, moins déjanté mais aussi plus pêchu que la version de DEVO.

Par contre, JANE’S ADDICTION et U2 sont deux groupes qui supportent mal le passage du mur du son. Mountain’s song est trop rapide et perd de son groove initial et bullet the blue sky alourdi de guitares et batterie pachydermiques (sans parler des cordes vocales de Derrick Green, un peu moins fines que celles de Bono) est assez insupportable.

Cela ne surprendra personne, SEPULTURA s’en sort bien mieux en reprenant EXODUS. Piranha donnera à tous les nostalgiques une furieuse envie de headbanging.

Ma sévérité légendaire (avec quelques trois cents lecteurs par chronique, je n’hésite pas à employer cet adjectif) m’impose de délivrer une note bien faible mais ne vous y fiez pas trop, une jolie surprise et deux titres corrects, ce n’est déjà pas si mal et cela contentera les fans les plus acharnés.

A lire aussi en THRASH METAL par POSSOPO :


METAL CHURCH
Metal Church (1984)
Groove metal




DEATH
Symbolic (1995)
Techno thrash

(+ 3 kros-express)

Marquez et partagez




 
   POSSOPO

 
  N/A



- Derrick Greene (chant.)
- Andreas Kisser (guitare.)
- Igor Cavalera (batterie.)
- Paulo Jr (basse.)


1. Messiah
2. Angel
3. Black Steel In The Hour Of Chaos
4. Mongoloid
5. Mountain Song
6. Bullet The Blue Sky
7. Piranha



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod