Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Fox
 

 Myspace (717)
 Site Officiel (963)

SHAKRA - Mad World (2020)
Par GEGERS le 28 Février 2020          Consultée 1152 fois

Les Suisses, malgré une neutralité historique et légendaire, sont souvent dans l’excès dès que l’on se met à parler Hard Rock. Trop de références à AC/DC (KROKUS), trop de miel infusé (GOTTHARD), ou au contraire une musculature trop développée (MAXXWELL). Finalement, le juste milieu se nomme SHAKRA. Alors que le groupe célèbre en 2020 ses vingt-cinq ans d’existence, il est sans doute celui qui, malgré des difficultés à s’extraire d’une cruelle deuxième division, a trouvé le meilleur compromis entre science du riff et sens de la mélodie. Fort d’une discographie constituée de douze albums studio, épaulé depuis 2004 par son label AFM dont le soutien semble indéfectible, le groupe de Berne pourrait se la jouer tranquille, sortir de sa tanière de temps en temps pour donner quelques concerts et renflouer les caisses. C’est ce que font tous les dinosaures, non ? Malheureusement, la deuxième division ne permet pas le repos, et les Suisses, comme d’autres grands noms cantonnés à être d’éternels second couteaux (AXXIS, BONFIRE, PRIMAL FEAR…) sont contraints de continuer à bosser dur pour se préparer une retraite correcte. Lorsque les royalties ne suffisent pas à mettre du diesel dans la BM, produire du riff devient une nécessité.

Alors qu’une petite année seulement sépare "High Noon", l’album du retour du chanteur emblématique Mark Fox, et son successeur "Snakes & Ladders", il aura cette fois fallu trois ans au groupe pour se manifester de nouveau. "Mad World", avec son visuel un peu sombre, un peu brouillon, est un album de SHAKRA pur jus, sans surprise diront certains, mais aussi et surtout sans défauts, ou presque. Une nouvelle fois, c’est le son, clair et puissant, qui d’emblée séduit et parvient à nous convaincre. Cette clarté des guitares, couplée à leur rugosité et à un côté mordant particulièrement prononcé, n’a que peu d’égal sur la scène Hard Rock actuelle. Point fort majeur du groupe, la production se voit donc une nouvelle fois au service d’une douzaine de compositions particulièrement énergiques. Prenez "Fireline", qui ouvre avec brio cette nouvelle offrande du groupe. Il y a ici une fraîcheur juvénile qui, évoquant les premiers albums du groupe, se fait le témoignage du sens de la composition intacte de Thom Blunier, tête pensante du combo, dont les riffs illustrent un savoir-faire remarquable et non démenti.

Plus enlevé que son prédécesseur direct, "Mad World" n’a pas besoin de plus de trois/quatre écoutes pour réussir son coup et s’imposer comme un SHAKRA grand cru. Outre la voix rugueuse de Mark Fox, la force tranquille du groupe, qui séduit sans forcer, la qualité des morceaux repose, alternativement ou simultanément, sur l’agressivité maîtrisée des riffs (le single "Too Much Is Not Enough"), ou sur la force de refrains résolument marquants ("A Roll Of The Dice", "Son Of Fire"). Forcément, lorsque le groupe tente des incursions dans le Blues pur jus, à l’image de "When He Comes Around", le père Angus et son habit d’écolier ne sont pas loin, mais le groupe parvient, tout en restant ancré sur ses appuis, à sonner moderne sans forcer. "Mad World" évoque ainsi la période plus sombre de "Fall" (2005), "Turn The Light On" propose un riff calqué sur le SCORPIONS des années 2000 (écoutez donc le morceau "The Game Of Life") tandis que "I Still Rock", particulièrement plombé, contrebalance la facette plus Hard FM de "When It All Falls Down", dont certaines intonations peuvent évoquer EUROPE.

S’achevant sur la ballade contractuelle "New Tomorrow" qui ne révolutionne pas le style et n’a pas la beauté pure de "Something You Don’t Understand", pour rester dans les créations les plus récentes du groupe, "Mad World" est un album varié, particulièrement solide, qui voit SHAKRA fêter avec brio son quart de siècle d’existence. Il y a là matière à s’extasier, non pas par habitude ou par corporatisme, mais par réel intérêt musical, le Hard Rock mordant pratiqué par le groupe se faisant affûté comme jamais, porté par une production de grande classe. Il est trop tard, bien sûr, pour espérer changer de division, mais cultivant sa musique avec amour et exigence, SHAKRA prouve une nouvelle fois que talent et persévérance restent les clés d’un épanouissement artistique qui rejaillit sur ce nouvel album très réussi.

A lire aussi en HARD ROCK par GEGERS :


21 OCTAYNE
2.Ø (2015)
Hard Rock, saison 2




VENGEANCE
Piece Of Cake (2013)
Fils de...


Marquez et partagez




 
   GEGERS

 
  N/A



- Mark Fox (vocals)
- Thom Blunier (lead guitars)
- Thomas Muster (rhythm guitars)
- Dominik Pfister (bass)
- Roger Tanner (drums)


1. Fireline
2. Too Much Is Not Enough
3. A Roll Of The Dice
4. Mad World
5. When He Comes Around
6. Thousand Kings
7. I Still Rock
8. Fake News
9. When It All Falls Down
10. Turn The Light On
11. Son Of Fire
12. New Tomorrow



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod