Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Fox
 

 Myspace (591)
 Site Officiel (777)

SHAKRA - Snakes & Ladders (2017)
Par GEGERS le 14 Décembre 2017          Consultée 1012 fois

Comme vous le savez certainement, les rédacteurs que nous sommes utilisent un outil très pratique pour rédiger leurs papiers : le générateur de chronique ! C'est facile : entrez un ou deux mots-clés, et le logiciel vous balance une chronique toute prête, faite de poncifs et des lieux communs, qu'il vous suffit de recopier sur votre site. Vous avez du vous en rendre compte, tous les sites le fond. Un exemple : prenons-donc, TOTALEMENT AU HASARD, SHAKRA. Isolez quelques composantes, des éléments-clés qui serviront de base à votre papelard. Bon, que dire ? Ils sont suisses, ils font du Hard Rock, ils ont des cheveux (ce qui est déjà pas mal), longs. Je rentre les données dans la machine, et je patiente un instant. Et voilà, le résultat tombe, vous allez en avoir la primeur. Quelques morceaux choisis : "Impossible de rester neutre à l'écoute de cet onzième album", "Décidément, en matière de Hard Rock comme de fromage, la Suisse sait nous faire fondre", ou encore "SHAKRA ne prend pas l'Helvétie pour des lanternes". Vous captez le principe ?

Franchement, je ne trouve pas le procédé odieux. Après tout, les artistes eux-mêmes le pratiquent au moment de concevoir et enregistrer leurs nouveaux albums. SHAKRA a remis son propre matériel en branle l'année dernière, avec le retour de son chanteur emblématique Mark Fox. Branché sur le réglage "années 2000", l'appareil a alors accouché d'un album résolument traditionnel, mais également foutrement bien conçu. Car la chance de SHAKRA, et on le constate de nouveau sur ce nouvel album, c'est que son appareil est unique au monde. Il est le seul, ou un des rares, à proposer un Hard Rock jusqu'au-boutiste. Non pas dans l'énergie, ce n'est pas du Sleaze, ni même dans l'agressivité, il n'y a ici guère d'influences Heavy, mais dans l'intensité de la musique proposée, dans la puissance des arrangements, dans la précision des riffs et dans la clarté des mélodies. "Snakes & Ladders" ne déroge pas à la règle.

L'appareil de SHAKRA est réglé sur juste ce qu'il faut pour apporter un soupçon d'originalité et nous donner l'impression de redécouvrir le groupe à chaque écoute. C'est saisissant. "Something You Don't Understand", avec ses ambiances tour à tour délicates et puissantes, c'est du SHAKRA pur jus, mais il y a là quelque chose, dans les mélodies, dans la beauté naturelle du refrain, qui sonne neuf. Cela relève de l'indicible, de l'émotion pure. Rien que pour ce tour de force, le groupe mérite d'être salué.

Toujours désireux de proposer un Hard tout autant festif ("Medicine Man") que plus sombre, concerné par l'état de déliquescence avancée du monde ("Cassandra's Curse"), le groupe parvient à alterner les ambiances, à se faire varié tout en restant bougrement efficace. Les morceaux sont peut-être moins immédiats que ceux de "High Noon", mais passée la phase d'apprivoisement de l'album, ils se font tout autant percutants. Bien aidés par des paroles motivantes ("Snakes & Ladders" fait référence à ce jeu de société ou, à l'aide d'échelles et en évitant les serpents, le joueur progresse sur le plateau pour atteindre "le ciel"). "I Will Rise Again", c'est un congrès d'entreprise sur la motivation, "The Race Of My Life", une invitation à poursuivre ses rêves, coûte que coûte. Des lieux communs ? Oui, mais c'est un groupe de rockers suisses affamés qui vous le dit, un combo qui n'a jamais rien lâché depuis le début de sa carrière sans pour autant réussir à atteindre la première division, on y croit un peu plus.

Intense jusqu'au bout ("Fire In My Veins" et son gris riff qui rappelle la période "Rising"), "Snakes & Ladders" est un album-monde, qui vous prend par la main pour ne plus vous lâcher. La dualité acoustique / bombastic de "The End of Days", la réussite des ballades, peu nombreuses ("Open Water"), en font un album riche de sens, varié sur la forme, qui prouve que, vingt ans après sa formation, SHAKRA n'a pas encore vu son enthousiasme s'émousser. Et preuve, générateur d'album ou pas, que l'homme vaincra toujours la machine sur un domaine : le sentiment !

A lire aussi en HARD ROCK par GEGERS :


DARK SKY
Empty Faces (2008)
La vie est quand même bien faite...




ECLIPSE
Armaggedonize (2015)
Ci-gît le Hard Rock de papa


Marquez et partagez




 
   GEGERS

 
  N/A



- Mark Fox (vocals)
- Thom Blunier (lead guitars)
- Thomas Muster (rhythm guitars)
- Dominik Pfister (bass)
- Roger Tanner (drums)


1. Cassandra’s Curse
2. Friday Nightmare
3. Snakes & Ladders
4. Something You Don’t Understand
5. The Seeds
6. Rollin‘
7. Medicine Man
8. I Will Rise Again
9. Open Wate
10. The Race Of My Life
11. Fire In My Veins
12. The End Of Days



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod