Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (6)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Twilight Force, Nordic Union

ECLIPSE - Monumentum (2017)
Par GEGERS le 10 Juillet 2017          Consultée 2475 fois

OK. Donc c'est clair, net et précis. ECLIPSE veut tuer le jeu, se débarrasser de la concurrence, couvrir ses adversaires de honte. 18 ans (bordel, 18 ans...) que le groupe suédois existe, et voici qu'il propose un album qui éclipse (haha) ses prédécesseurs. Hasard ou pas, celui-ci se nomme "Momentum". Comme si, pour une fois, la prétention était justifiée. Ce sixième album du groupe frise l'indécence tant ses mélodies sont percutantes, ses refrains imparables et son interprétation sans faille. Paf, d'un coup, d'un seul, ECLIPSE vient de nous livrer l'Everest du Hard Mélodique.

Il y avait eu quelques signes avant-coureurs, bien sûr. Depuis 2012, l'album "Bleed And Scream", le groupe avait musclé son jeu, avait recentré son Hard Rock autour de ses influences les plus "dures" pour le rendre à la fois plus mordant et plus efficace. Le résultat avait été bluffant. Le groupe avait confirmé cette nouvelle orientation sur "Armaggedonize", qui le voyait éclater les cloisons du Hard Rock 80s pour prendre ce qu'il avait de meilleur (le sens du refrain, la pureté des mélodies) et fondre tout cela dans un moule empreint d'une modernité assumée (ce qui n'est pas si facile à faire lorsqu'on pratique un Hard Rock dit "classique"). Sur "Momentum", le carrelage est posé, les peintures sont faites. Cet album donne le tournis tant il est l'aboutissement de nombreuses années de tâtonnements et d'expérimentations. Certains diront que le groupe a désormais trouvé un "format" qu'il "exploite". Non, ECLIPSE a simplement créé l'album de Hard Rock parfait.

Comment cela se traduit-il ? Par une incapacité à détailler par le menu les qualités de cet album. Par une simple envie d'entrer dans la danse, de vibrer sur les sonorités positives de "Jaded" qui, par son refrain lumineux et son astucieuse alchimie entre riffs lumineux et lignes de claviers classieuses, témoigne de cette insolente réussite des Suédois. La réussite du projet NORDIC UNION, initié par Erik Martensson, y serait-elle pour quelque chose ? Car il y a ici de l'envie, su savoir-faire et une "patte" que l'on ne retrouve nulle par ailleurs. "The Downfall Of Eden" est sans aucun doute la meilleure carte de visite de l'album. Il y a ici tous les ingrédients qui confèrent à la musique d'ECLIPSE une saveur inégalable. La volubilité du chanteur, la force de frappe des riffs, contrebalancée par la "légèreté" des mélodies, et surtout ce côté épique qui transforme le morceau en un véritable tour de force, une pépite en somme, dont on ne se débarrasse pas si facilement.

Le talent est contagieux. On le retrouve, et en bonne quantité, sur les morceaux les plus directs : "Never Look Back", avec ses "oh oh oh" fédérateurs, ou "No Way Back", avec son intro proche du Heavy/Speed des années 90, sont autant de preuves, s'il en fallait, qu'ECLIPSE sait se faire varié et constant. C'est bien simple, l'intensité de l'album ne faiblit pas. Les riffs plaqués de "For Better Or For Worse", la lourdeur épique du mid-tempo "Black Rain" qui clôture l'album, les mélodies festives de "Never Look Back", ou les twin-guitars qui parsèment ça et là les morceaux prennent l'auditeur à la gorge pour ne plus le lâcher.

Intense, donc. Et puissant, en atteste la power-ballad "Hurt", elle aussi résolument moderne, qui apporte une respiration bienvenue dans un album souvent interprété pied au plancher. C'est vrai, la formule est éprouvée. Mais les sensations, elles, sont bien réelles. Si vous êtes à la recherche d'un groupe capable de personnifier le Hard Rock des années 2010, alors il est évident qu'ECLIPSE est celui-là. Sans mettre à l'amende les vieux briscards encore capables de belles choses (cf le dernier TYGERS OF PAN TANG), le groupe suédois actualise le style et se transcende sur ce "Momentum" qui est bien, en effet, son magnum opus.

A lire aussi en HARD ROCK par GEGERS :


UNISONIC
Light Of Dawn (2014)
Laissez, laissez, entrer le soleil

(+ 2 kros-express)



SHANNON
Angel In Disguise (2008)
Harderock, c'est dans les Vosges


Marquez et partagez






 
   GEGERS

 
  N/A



- Erik Mårtensson (chant, guitare)
- Magnus Henriksson (guitare)
- Magnus Ulfstedt (basse)
- Philip Crusner (batterie)


1. Vertigo
2. Never Look Back
3. Killing Me
4. The Downfall Of Eden
5. Hurt
6. Jaded
7. Born To Lead
8. For Better Or For Worse
9. No Way Back
10. Night Comes Crawling
11. Black Rain



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod