Recherche avancée       Liste groupes



      
PAGAN BLACK METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Raven Woods
- Membre : Me And That Man
- Style + Membre : Azarath

BEHEMOTH - Sventevith (storming Near The Baltic) (1995)
Par METALINGUS le 1er Juillet 2016          Consultée 1945 fois

Il y a bien longtemps dans une galaxie lointaine, très lointaine…

BEHEMOTH officiait dans le domaine Pagan Black Metal ! Si aujourd’hui le groupe polonais est synonyme de Blackened Metal, leur début était fort différent. Pour bien comprendre tout ça, il est impératif de remplacer le chant guttural de Nergal par un chant criard, la technique par l’ambiance, et surtout une production parfaite par une production très primaire. Après avoir bien digéré et accepté ces changements, je vous invite à faire un retour dans le temps à une époque où le groupe en était à ses débuts.

Dès l’écoute de l’album, on peut facilement dire que Nergal et sa bande n’ont rien inventé. On pourrait même dire qu’ils font office de suiveurs : l’influence d’ENSLAVED et DARKTHRONE n’est pas loin. Au niveau de la voix, la comparaison avec Varg Vikernes serait appropriée. BEHEMOTH a dû écouter et entretenir une relation avec la Norvège, car l’influence de ce pays est carrément flagrante.

Malgré cette impression de recyclage, il est très difficile de rester de glace face au talent et à la passion du groupe pour leur musique. Nergal chante avec toute la conviction du monde (ce qui sera également le cas par la suite) et il est clair à ce moment que la volonté du groupe semble inébranlable. Les riffs épiques et les ajouts de claviers (aux moments opportuns) sont un vrai régal pour les oreilles et introduisent de bien belle façon l’album avec "Chant Of The Eastern Lands". Même si certains titres sont d’une violence sans concession, le groupe ne tombe jamais dans l’excès. Quelques morceaux acoustiques font également leur apparition au courant de l’album et sont juxtaposés de brillante façon afin de créer une ambiance et servir d’ouverture à certaines chansons. Le dernier titre sera d’ailleurs un morceau tout en douceur afin de bien clôturer ce premier essai des Polonais. Une finale qui tombe à point et se veut sans exagération.

Quelques titres sont aujourd’hui des classiques du groupe. On peut penser au violent "From The Pagan Vastlands" ou à l’entêtant "Wolves Guard My Coffin" qui sont encore aujourd’hui performés en concert, mais remis au goût du jour. Cette façon de faire est pour moi tout à fait justifiée afin de garder une certaine cohérence entre les titres récents et les plus anciens.

Ce premier essai, quoiqu’aucunement original, se veut donc franc et intègre. Même si BEHEMOTH a emprunté certains riffs et idées à ses prédécesseurs, force est d’admettre que le talent et la conviction ont eu pour conséquence de délivrer une œuvre tout à fait acceptable et inspiré. Pour cette raison il est facile pour moi de voir en ce disque une excellente offrande de Pagan Black Metal. Je me demande d’ailleurs ce qu’aurait pu être BEHEMOTH si le groupe n’avait pas changé de style.

Titre préféré : "Wolves Guard My Coffin".

A lire aussi en BLACK METAL :


WATAIN
Lawless Darkness (2010)
Bienvenue dans le vortex mélodique...




THORNS VS EMPEROR
Split (1999)
Liberté créative dans les prisons de Norvège


Marquez et partagez




 
   METALINGUS

 
   PERE FRANSOUA

 
   (2 chroniques)



- Nergal (chant,guitare,bass)
- Baal Ravenlock (batterie)
- Ceza (clavier)


1. Chant Of The Eastern Lands
2. The Touch Of Nya
3. From The Pagan Vastlands
4. Hidden In A Fog
5. Ancient
6. Entering The Faustian Soul
7. Forgotten Cult Of Aldaron
8. Wolves Guard My Coffin
9. Hell Dwells In Ice
10. Transylvanian Forest



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod