Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH METAL  |  DVD

Lexique death metal
L' auteur
Acheter Ce DVD
 


 

- Style : Raven Woods
- Membre : Me And That Man
- Style + Membre : Azarath

BEHEMOTH - Messe Noire (2018)
Par FENRYL le 19 Mai 2020          Consultée 414 fois

Considération purement matérialiste : l'objet que je tiens entre les mains est beau…

Attention, l'artwork de cette "Messe Noire" n'est pas réussi mais le digibook que je possède depuis le jour de sa sortie est vraiment de très, très belle qualité.
On contient le Blu-Ray dans un écrin noir en ouverture et le même réceptacle à la fin pour la version "cd"… Entre les deux, une alternance de sublimes clichés en noir et blanc entrecoupés de feuilles de calques contenant les textes techniques et de remerciements. Un travail d'orfèvre, digne de Nergal et de sa bande.

Je me dois ainsi que vous précisez le cadre complet car je vais sans doute me répéter.
Nergal est un artiste que je suis au quotidien depuis de nombreuses années, sous toutes ses formes : BEHEMOTH d'abord, puis luttant contre la leucémie, puis revenu aux affaires, puis maître de la provoc' sur les réseaux sociaux notamment contre les religions, et enfin avec son projet ME AND THAT MAN.
J'ai vu le groupe trois fois en live. Ma première claque scénique m'a fait tomber dans la marmite. Le visuel était fantastique (période "Evangelion" de mémoire). J'ai poussé depuis l'aventure avant d'être ébahi par "The Satanist" qui représente encore aujourd'hui une sorte de synthèse parfaite de ce que la musique doit me procurer.
Ce son puissant, ce chant, ces morceaux à tiroirs, efficaces, ces ambiances sombres et ce sens du riff, tout était là… Mon dernier live au Hellfest en leur compagnie a consisté en un rêve éveillé car le groupe est venu jouer en entier cet album ! Orgasme (quasi) total (la faute à un son merdique globalement).
Évidemment, vous comprendrez donc rapidement que l'objet que je décris dans cette chronique est une sorte de trésor absolu !

"Messe Noire" comprend 41 morceaux… Oui, vous avez bien lu ! L’ensemble est réparti sur un Blu Ray et un cd reprenant le set de Warsaw !

Le menu du Blu-Ray nous offre du grand classique : une animation mystique avec tous les symboles usités par le groupe permet de naviguer sur quatre axes :

- Réglage audio via un set-up : DD 5.1 ou DD 2.0. Rien de bien sidérant désormais, au contraire…

- Le concert de Warsaw Progresja dans le cadre de "Messe Noire: Live satanist" de 2016.
Les Polonais jouent en salle et à la maison – territoire conquis d’avance, comme l’avait par exemple fait récemment KREATOR pour son Live – ce qui n’enlève rien à la ferveur naissante au début du set.
L’image est magnifique : le montage subtil et sombre. Les images d’ambiance alternent avec l’entrée de Nergal avec ces "torches", un classique désormais !
Quelques frappes de cymbales d’Inferno et la procession débute par " Blow Your Trumpets Gabriel" qui permet littéralement au groupe de communier avec la foule totalement acquise à la cause !
BEHEMOTH envoie tout directement : effets fumigènes, stroboscopies à gogo, flammes, effets ralentis, travelling avant/arrière, balayage de la salle… Le cadre est posé et l’ensemble du set serait traité ainsi.
Inferno de dos, Nergal en gros plan encore et encore, avec ce visage si expressif et chargé de furie. Orion et Seth ne sont pas en reste et apparaissent terriblement appliqués.
Chaque titre apparaît à l’écran qui il explose littéralement dans les enceintes et sur l’image. Chaque transition laisse apparaître des incrustations d’images et photographies issues des productions du combo.

Le set est particulièrement rodé et pour l’avoir vu dans un autre endroit de la planète, chaque déplacement est savamment réfléchi et posé ! BEHEMOTH est une machine de guerre durant 1h20 !
Encensoir à la main, Nergal engage sa "Messe Noire", s’incline au moment de lancer la merveille "Ora Pro Nobis Lucifer". Le groupe déchaîne les enfers avec la furie d’un "Amen", engage un "The Satanist" dans une ambiance mystique rouge avec des fondus d’images et un Nergal dévêtu qui harangue ses fidèles !
Lâcher de paillettes pour le final "O Father O Satan O Sun!" où le groupe revient plus ensanglanté que jamais : encapuchonnés, les membres s’engagent dans un final maqués, dans les ténèbres enfumées sur le fameux mid tempo. Je ne vous en dirais pas plus si vous n’avez jamais eu l’occasion d’assister à ce sommet de la mise en scène. Les poils à chaque fois en ce qui me concerne.

Ceux qui pensaient en rester là vont être déçus ! Six titres, pour trente minutes, viennent compléter cette prestation dantesque, et pas des moindres : "Ov Fire And The Void" qui déboule tel un rappel, sans un mot, juste de la musique ! Nergal prend la parole en polonais quelques instants pour lancer "Conquer All", "Pure Evil And Hate" durant lequel Inferno s’illustre encore et encore avec notamment une introduction, "At The Left Hand Ov God", "Slaves Shall Serve", "Chant For Eschaton 2000" !! Sans doute les titres les plus attendus de la fanbase après un "The Satanist" au grand complet.
Au moment de lancer ce dernier titre, le groupe vient prendre une dernière fois toute l’énergie de la fosse face à eux, recrachant sang, sueur et décibels sans limite.
Un final épique qui clôture une prestation/show ébouriffante qui étale encore et encore toute la maîtrise et le savoir-faire de ces Polonais, portés par un frontman charismatique, plus que jamais.
BEHEMOTH est une machine de guerre dont l’unité sur scène est sidérante.
Un très très grand moment de Metal.

- Le Live "Messe Noire: Live Assault" du Brutal Assault 2016… qui n’est moins que rien q’un bootleg officiel !
Le set, désormais en live "aérien" (extérieur) donne immédiatement un son très différent évidemment. Il permet de voir très rapidement que le set est ultra rodé (il est très proche de la prestation du groupe au Hellfest notamment). Il dure 1h06 et comporte "seulement" douze titres, à savoir une fois encore "The Satanist" au complet enchaîné avec "Ov Fire…", "Conquer All" et of course "Chant For Eschaton 2000" ! Nergal est ici bien plus "communiquant", haranguant la foule comme il sait si bien le faire habituellement et vraiment absent du premier set.
On retrouve encore et encore le même plaisir, les mêmes émotions procurées par un album décidément dantesque, gorgé de pépites dédiées à la scène. Le public est présent, répond encore et encore. Le son est vraiment très bien corrigé et rendu. Chaque musicien est mis en valeur. Pour un bootleg officiel, inutile de vous dire que c’est de très grande qualité (sans doute "contrôlé" évidemment).
Ma fixette sur "Ora Pro Nobis Lucifer" certes mais encore une fois Nergal debout sur ses enceintes de retour qui réclame, le poing vers le ciel en rythme la foule pour l’introduction, moi je ne résiste pas, tout comme ses relances durant le refrain !
Les trois choses que BEHEMOTH a retenu de deux décennies de Metal : "Never compromise, never give in, keep on marching on" car ainsi vous pouvez "Conquer All" !

- Les classiques vidéos promotionnelles de chaque extrait de l’album : elles sont de même au nombre de six, ce qui est considérable pour un album qui en comporte neuf !! C’est parti pour plus de 36 minutes de beauté ténébreuse. On notera la présence d’une sous menu très classieux, avec musique d’ambiance et un extrait d’un des clips en fond ("O Father O Satan O Sun!") où l’on voit Nergal avec son colt crucifix ! Ultra stylisés, ce sont de véritables perles qui mettent en images à merveille toute la beauté des créations du groupe.
Le noir et blanc, les ralentis stylisés font mouche ("O Father O Satan O Sun!", "Ben Sahar"), les rares couleurs ("Messe Noire") sont impactées par des effets stroboscopiques du plus bel effet dans cet hommage aux films de possession glauques, ou placées au service d’une mise en scène troublante ("The Satanist").
La fantastique " Ora Pro Nobis Lucifer" est dotée quant à elle d’une version "live" plus classique qui illustre la véritable tuerie qu’est ce titre en public ! Le cap franchi ici par BEHEMOTH autour de son image est sidérant de beauté : le soin apporté à chaque production illustre souci de détail et fortes influences cinématographiques et graphiques. L’iconographie, les enluminures, les costumes, toutes les formes artistiques guident ce travail gigantesque.

Vous l’aurez compris, BEHEMOTH et son "The Satanist" m’avaient mis plus qu’un genou à terre… Ce "Messe Noire" a fini de me faire basculer dans ma passion dévorante pour ce groupe fantastique.
Ce Live pantagruélique acheté Day One, je l’ai écouté et réécouté, c’en est devenu mon arlésienne (Jeff Kanji pourra vous le confirmer, merci pour sa patience !) : dense, complet, certes redondant dans son contenu, j’en conviens plus qu’aisément (!), il ne pourra que ravir les fans du groupe et les adorateurs de l’album studio ici porté au sommet de sa gloire, mais il sera je l’espère très sincèrement également une formidable porte d’entrée pour ceux qui voudraient comprendre le monstre BEHEMOTH, dans sa période récente attention toutefois.

Fantastique conclusion d’une période dorée d’un groupe hypnotisant...

Conquer All!

A lire aussi en DEATH METAL par FENRYL :


ROSE FUNERAL
Gates Of Punishment (2011)
Broutaaaaaaaaul !!!!!




GOJIRA
Terra Incognita (2001)
L'acte de naissance d'un géant...

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   FENRYL

 
  N/A



- Nergal (chant, guitare)
- Inferno (batterie)
- Orion (basse)
- Seth (guitare)


- live Satanist (warsaw 2016)
1. Blow Your Trumpets Gabriel
2. Furor Divinus
3. Messe Noire
4. Ora Pro Nobis Lucifer
5. Amen
6. The Satanist
7. Ben Sahar
8. In The Absence Ov Light
9. O Father O Satan O Sun!
10. Ov Fire And The Void
11. Conquer All
12. Pure Evil And Hate
13. At The Left Hand Ov God
14. Slaves Shall Serve
15. Chant For Eschaton 2000

-  live Assault (brutal Assault 2016, Bootleg Offi
1. Blow Your Trumpets Gabriel
2. Furor Divinus
3. Messe Noire
4. Ora Pro Nobis Lucifer
5. Amen
6. The Satanist
7. Ben Sahar
8. In The Absence Ov Light
9. O Father O Satan O Sun!
10. Ov Fire And The Void
11. Conquer All
12. Chant For Eschaton 2000
-  the Satanist: Cinematic Archive (clips Musicaux
13. Blow Your Trumpets Gabriel
14. Messe Noire
15. Ora Pro Nobis Lucifer
16. The Satanist
17. Ben Sahar
18. O Father O Satan O Sun!

- cd
1. Blow Your Trumpets Gabriel
2. Furor Divinus
3. Messe Noire
4. Ora Pro Nobis Luficer
5. Amen
6. The Satanist
7. Ben Sahar
8. In The Absence Ov Light
9. O Father O Satan O Sun!



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod