Recherche avancée       Liste groupes



      
PAGAN BLACK METAL  |  STUDIO

Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Beherit, Mayhem, Maniac Butcher, Enthroned, Darkthrone, Dark Funeral, Carpathian Forest, Burzum
- Membre : The Kovenant , Sahg, Djerv, Audrey Horne, Enslaved
- Style + Membre : Gorgoroth, I, Ov Hell, Thorns, Trelldom
 

 Myspace (200)

GOD SEED - I Begin (2012)
Par METALINGUS le 21 Novembre 2016          Consultée 1191 fois

L’avènement de cet album a été plutôt complexe. Jugez plutôt : quelques années auparavant, Gaahl et son comparse King Ov Hell sont en guerre ouverte contre Infernus concernant les droits d’utilisations de GORGOROTH. Il faut dire qu’Infernus est dans le groupe depuis le tout début. Mais du côté du charmant duo, ceux-ci se sont occupés de la création des textes et de la musque des derniers albums. Le débat était donc lancé à savoir à qui revenait la chance de continuer la carrière musicale de GORGOROTH. Suite à un procès digne d’Hollywood, le débat a pris fin : Infernus reprenait la tête du groupe qu’il avait créé.

King Ov Hell s’est donc attelé à la production musicale d’un nouvel essai en espérant que son partenaire s’occuperait des vocaux. Mais voilà, une fois le tout terminé, son fidèle compagnon d’armes était en perte d’inspiration/motivation. Notre cher ami va donc former un super groupe nommé OV HELL afin de ne pas laisser dans l’oubli ses compositions fraîchement composées. Quelques années plus tard, Gaahl revient sur le devant de la scène avec la ferme intention de jouer à nouveau avec son ancien partenaire de GORGOROTH. C’est ici que commence alors la création de GOD SEED : la machine est en marche, les hostilités peuvent commencer !

La toute première chose à savoir au sujet de cette nouvelle galette est qu’il faut mettre aux oubliettes les sonorités typiques de GORGOROTH : "I Begin" sonne beaucoup plus comme du "Pagan Black Metal". L’utilisation omniprésente d’un synthétiseur peut d’ailleurs en surprendre plus d’un. Les titres sont beaucoup moins agressifs que ce que le duo a écrit par le passé. Mais comme pour me faire mentir, l’album commence avec "Awake", morceau bien rentre-dedans où la voix caractéristique de Gaahl fait des merveilles. C’est si plaisant de retrouver à nouveau ce son si haineux ! Le titre se termine par quelques secondes de ce que deviendra le dernier morceau de l’album. Par la suite, on retrouve un titre beaucoup plus représentatif de ce que sera le restant du cd avec "This From The Past" : Ambiance atmosphérique bien malsaine, avec toujours une pointe de malaise et de noirceur. Les titres sont très linéaires et on embarque facilement dans le monde obscur de GOD SEED. Aucun morceau n’est réellement à jeter sauf "Bloodline", titre bizarroïde et expérimental où on entend le souffle/respiration d’une personne. Il s’agit d’un morceau très optionnel qui aurait pu être supprimé si vous voulez mon avis. Du côté des réussites, on peut facilement citer "Hinstu Dagar" à l’allure d’"Havenless" d’ENSLAVED. Herbrand Larsen va d’ailleurs s’y retrouver afin d’y apposer sa voix.

La production est bien dosée et les amateurs de GORGOROTH ne seront pas dépaysés : même si le style est quelque peu différent de ce à quoi les gars nous avaient habitués par le passé, on retrouve toujours le son crade si caractéristique du Black Metal norvégien. La pochette est également plutôt intrigante et colle parfaitement bien aux sonorisées de GOD SEED. J’aurais bien aimé avoir les paroles à l’intérieur de la pochette même si quelques titres ne sont pas en anglais, mais leurs absences sont une pratique courante du groupe malheureusement.

La comparaison avec le groupe d’Infernus est tout simplement inévitable. Je dois admettre que j’ai une tendance à favoriser "I Begin" face aux dernières offrandes de GORGOROTH. Ceux-ci sont plutôt redondants et on se lasse vite des compositions qui sonnent comme du déjà-vu. GOD SEED, de leur côté, a créé un renouveau sur le plan musical et l’on ne peut que souhaiter une suite à "I Begin" !

Titre préféré : "Hinstu Dagar".

A lire aussi en BLACK METAL :


THULCANDRA
Under A Frozen Sun (2011)
Adieu DISSECTION, je fais cavalier seul... ?




ORAKLE
Tourments & Perdition (2008)
L'art noir, taillé à même le néant


Marquez et partagez




 
   METALINGUS

 
  N/A



- Gaahl (chant)
- Sir (guitare)
- Lust Kilman (guitare)
- Geir Bratland (piano)
- King Ov Hell (basse)
- Kenneth Kapstad (batterie)


1. Awake
2. This From The Past
3. Alt Liv
4. From The Running Of Blood
5. Hinstu Dagar
6. Aldrande Tre
7. Lit
8. The Wound
9. Bloodline



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod