Recherche avancée       Liste groupes



      
POWER METAL  |  STUDIO

Commentaires (3)
Questions / Réponses (1 / 2)
Metalhit
Lexique power metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : At Vance, Manigance, Operadyse, Nautiluz, Symfonia, Revolution Renaissance, Twilightning, Dreamtale, Thunderstone, Dragonland, Oratory, Insania, Virtuocity, Vanishing Point, Sonata Arctica, Afterworld
- Membre : Allen - Lande, Ring Of Fire, Chaos Magic, Timo Tolkki , Masterplan, Axel Rudi Pell , Running Wild, Dio
- Style + Membre : Yngwie Malmsteen , Timo Tolkki's Avalon , Kotipelto, Cain's Offering
 

 Site Official Francophone Du Fan Club De Kotipelto (1298)
 Site Officiel De Stratovarius (1677)
 Myspace (338)
 Chaîne Youtube (276)

STRATOVARIUS - Eternal (2015)
Par FREDOUILLE le 20 Décembre 2015          Consultée 5493 fois

Décidemment STRATOVARIUS ne s’arrête plus ! Un peu plus de deux années après la sortie d’un album carrément excellent, je veux bien évidemment parler du très enthousiasmant "Nemesis", les Finlandais remettent le couvert avec "Eternal" à la pochette particulièrement fouillée. "Nemesis" bien que truffé des sempiternels brûlots de premier choix ("Unbreakable", "Out Of The Fog", ou encore l'efficace "Dragons") avait légèrement surpris avec notamment l’apparition de quelques sonorités nouvelles (en l’occurrence sur l’étonnant et excellent "Halcyon Days"), un tantinet futuristes même, à défaut d’être totalement novatrices et où les claviers de Jens prenaient une toute nouvelle dimension et/ou direction. Le groupe finlandais en perpétuelle recherche d’idées allait-il continuer dans cette voie et explorer de nouveaux horizons ?

A l’écoute d'"Eternal", il n’en est malheureusement rien. Ou presque… A l’exception de "Man In The Mirror", une des grosses réussites de l'opus et morceau intégralement composé par Jens Johansson, lequel nous offre un poil d’évolution voire de modernité, du break présent sur "Rise Above It" dont les riffs rappelleront la période "Visions" et dans une moindre mesure la très ambitieuse "The Lost Saga", riche et jolie fresque agrémentée d'orchestrations du plus bel effet et de chorale, qui du long de ses 12 minutes nous rappellera subrepticement les plus belles heures d’une époque finalement pas si lointaine que cela ("Episode", "Visions"), les Finlandais de STRATOVARIUS s’évertuent ici et prioritairement à déployer ce qu’ils savent faire de mieux et semblent de toute évidence vouloir nous ramener quelques années en arrière et renouer ça va de soi avec un certain passé qui ont marqué les heures de gloire du groupe. J’ose le dire, donc, ce nouveau disque ne propose ici pas grand-chose de bien novateur, la prise de risque restant de toute évidence minimale, le résultat n’en demeure pourtant et pas moins éclatant !

Car STRATOVARIUS quoiqu’il arrive reste un élève très brillant. Preuve en est donc ce nouvel opus qui, s’il propose un contenu certes, beaucoup plus traditionnel (trop ?) que celui présent sur "Nemesis" et par conséquent plus en phase avec ce que le groupe nous avait proposé par le passé ("Visions", "Infinite"…), reste incontestablement des plus solides. Les Finlandais y conservent la flamme qui les anime depuis maintenant de nombreuses années et une crédibilité certaine dans un style qui d’année en année s’essouffle irrémédiablement. C’est donc en véritable fer de lance que les Finlandais nous balancent à la face, une fois de plus, quelques hymnes et brûlots dont ils ont le secret, à l’image d’ailleurs de ce titre d’ouverture "My Eternal Dream" amené nul doute à devenir un classique incontournable du répertoire du groupe. Ce titre speed, particulièrement enlevé et d’une redoutable efficacité, marqué par la prépondérance des claviers du père Jens (sonorités parfois proches de celles d’un FREEDOM CALL), renoue avec un certain classicisme fort de ces duels claviers/guitares et de ces passages néoclassiques de toute beauté. Un des meilleurs titres de l’album à n’en point douter.

On soulignera également la qualité et solidité certaines de compositions telles que "In My Line Of Work" dont le refrain enlevé et efficace ne vous laissera pas insensible (T. Kotipelto y est impeccable), "Shine In The Dark" qui sans être non plus extraordinaire réussit à capter toute notre attention grâce à un refrain un poil répétitif mais là encore particulièrement accrocheur, la vélocité d’un "Rise Above It" dont les riffs acérés à la "Forever Free" du six-cordiste Matias Kupiainen une nouvelle fois impérial font littéralement mouche ou encore la musicalité de l'inoffensif "Lost Without A Trace" qui l’air de rien nous rappellera quelque peu le "A Million Light Years Away" présent sur "Infinite".

Malgré un classicisme avéré au niveau des compositions ("Shine In The Dark", "Feeding The Fire" ou le presque anecdotique "Few Are Those") et un manque évident de coup d'éclats (coup d'éclats nettement plus présents sur "Nemesis"), "Eternal" n'en demeure pas moins un disque ultra solide et montre une nouvelle fois que STRATOVARIUS, valeur sure du Power Metal, possède encore et toujours le feu sacré pour peu qu'il s'en donne véritablement les moyens : "My Eternal Dream", "The Lost Saga", "Man In The Mirror" en sont les plus belles illustrations. "Eternal" reste un disque hautement recommandable même si ce dernier n'atteint tout de même pas la qualité et l'ambition de "Nemesis".

Note réelle : 3,5/5.

Morceaux préférés : vous l'aurez lu par vous-même !

A lire aussi en POWER METAL par FREDOUILLE :


STRATOVARIUS
Darkest Hours (2010)
De bon augure pour la suite !




GAMMA RAY
Heading For Tomorrow (1990)
En route pour demain !!!

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez




 
   FREDOUILLE

 
   GEGERS
   MEFISTO

 
   (3 chroniques)



- Timo Kotipelto (chant)
- Matias Kupiainen (guitares)
- Lauri Porra (basse)
- Jens Johansson (claviers)
- Rolf Pilve (batterie)


1. My Eternal Dream
2. Shine In The Dark
3. Rise Above It
4. Lost Without A Trace
5. Feeding The Fire
6. In My Line Of Work
7. Man In The Mirror
8. Few Are Those
9. Fire In Your Eyes
10. The Lost Saga



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod