Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH METAL  |  STUDIO

Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Deicide
- Style + Membre : Cannabis Corpse, Obituary
 

 Site Officiel (703)
 Myspace Dédié Au Groupe (737)
 Album Artwork (679)

SIX FEET UNDER - Crypt Of The Devil (2015)
Par CHAPOUK le 27 Juin 2015          Consultée 2695 fois

Il y a des groupes comme SIX FEET UNDER qui peuvent poser quelques problèmes quand on s'attaque à la critique de leurs albums… Pourquoi ? Simplement parce que ces formations laissent rarement indifférent : les gens détestent ou adorent mais en tout cas la plupart ont un avis affirmé dessus.

C'est pourquoi chaque album des ricains est attendu de pied ferme par une partie de la population Metal, certains se délectent d'avance en imaginant les métaphores filées corrosives qu'ils vont pouvoir lâcher telles des bombes sur la nouvelle galette, tandis que les autres espèrent toujours trouver leur compte dans la musique de l'ami Barnes.

Sur ce "Crypt Of The Devil" Chris Barnes a fait le choix plutôt étonnant de virer ses musiciens et notamment Ola Englund, qui avait largement contribué à l'efficacité de "Unborn", pour ne garder que... lui même ! Et embaucher comme musiciens de sessions les membres de CANNABIS CORPSE. C'est assez ironique de voir que mister Barnes, ex CANNIBAL CORPSE, officiant dans une formation qui n'était à la base qu'un side-project, fait appel, pour contribuer à cette dernière, à des mecs qui parodient le groupe qui l'a propulsé vers le succès. Les mauvaises langues se diront alors qu'avec les CANNABIS CORPSE cet album ne ressemblera qu'un peu plus à une pale imitation de CANNIBOULE…
Et bien je serai vous je ne serai pas aussi catégorique. CANNABIS CORPSE c'est peut-être une grosse blague à la base, mais une blague relativement bien faite. Le choix de Barnes n'est donc pas si irréfléchi que ça : qui peut jouer du CANNIBAL CORPSE, aussi bien que CANNIBAL CORPSE, sans être CANNIBAL CORPSE ? Un über fan, logique ! C'est donc tout naturellement qu'il s'est tourné vers le groupe avec lequel il avait déjà collaboré en 2014 sur l'album "From Wisdom To Baked".

Vous comprenez aisément au moment où vous venez de lire ces lignes, que non SIX FEET UNDER ne réinvente décidément pas le Death, mais vient apporter à ce style un côté old-school et groovy typique de chez CANNABIS CORPSE. La chair fraîche, et la nouvelle approche de SFU par cette dernière semblent booster Chris qui retrouve ses growls bien gras d'antan ("The Night Bleeds") tandis que les petits nouveaux viennent balancer un coup de pied au cul à cette formation fragilisée par une culture du "vite fait mal fait" et une inspiration parfois vacillante. En effet ils viennent intégrer au bon vieux Death des familles des éléments presque Doom : les titres en eux-mêmes restent Death dans l'esprit mais leurs tempi ralentissent parfois tellement qu'ils en deviennent gluants et moites. Exemple flagrant sur "Break The Cross In Half" ou encore "Eternal In Darkness" voire "Slit Wrists" qui est une parfaite mise en application de la description précédente. Et sur ces mêmes titres, les petits jeunes sont également à l'origine d'accélérations subites, ou de solis plutôt inspirés qui viennent couper l'herbe sous le pied à la monotonie avant qu'elle n'ait le temps de s'installer.

Les CANNABIS CORPSE viennent apporter un côté moderne avec des riffs plutôt techniques et complexes comme sur "Gruesome" ou "Stab" à des compos qui respirent la patte de Chris Barnes, comme "Open Coffin Orgy". Dès l'intro de ce morceau on pige direct pourquoi c'est celui-ci et pas un autre qui a été choisi comme single : avec ce riff groovy, tellement efficace qu'il fait bouger la nuque instinctivement, ainsi que ce rythme plutôt répétitif et saccadé. Puis vient le refrain grogné de façon bestiale qui vient s'imprimer dans notre tête, il est très bien amené par le pré-refrain qui sait se faire à la fois légèrement ambiancé et dans le même temps agressif. Enfin ce solo sorti de nulle part, vient créer un moment mélodique bienvenu avant de nous renvoyer droit dans la machine graisseuse et écrasante, constituée par la rythmique du titre. Voici une très bonne représentation de ce que donne un SIX FEET UNDER dopé au CANNABIS CORPSE.

Personnellement j'ai passé un bon moment à l'écoute de ce skeud. Même si l'originalité n'est pas le maître mot de ce groupe, quand le travail est bien fait et inspiré, le résultat est tout à fait honorable. Le peu de titres présents sur cette galette aide également à la bonne digestion de cette dernière. Pour faire une comparaison vaseuse à choisir entre le dernier CANNIBAL CORPSE, qui assure le taf sans sortir vraiment du rang, et ce SIX FEET UNDER, qui offre un peu de fraîcheur tout en restant bien ancré dans le style de prédilection du groupe, je peux vous dire que j'ai préféré "Crypt Of The Devil".

Cependant je tiens à mettre les choses au clair, cet album n'atteint pas le niveau d'un "Warpath" ou "Maximum Violence", il en est même loin, mais il est tout à fait distrayant et renvoie une bonne image de SIX FEET UNDER en 2015.

3,5/5 arrondi à 3/5.

A lire aussi en DEATH METAL par CHAPOUK :


CANNABIS CORPSE
Left Hand Pass (2017)
Tout est bon dans le pochon !




ACID WITCH
Evil Sound Screamers (2017)
Pour tous ceux qui préfèrent Halloween à Noël !


Marquez et partagez







 
   CHAPOUK

 
   BIONIC2802

 
   (2 chroniques)



- Chris Barnes (chant)
- Land Phil (basse, guitare)
- Brent Legion (guitare)
- Hallhammer (batterie)


1. Gruesome
2. Open Coffin Orgy
3. Broken Bottle Rape
4. Break The Cross In Half
5. Lost Remains
6. Slit Wrists
7. Stab
8. The Night Bleeds
9. Compulsion To Brutalize
10. Eternal Darkness



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod