Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH METAL  |  STUDIO

Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Deicide
- Style + Membre : Cannabis Corpse, Obituary
 

 Site Officiel (703)
 Myspace Dédié Au Groupe (737)
 Album Artwork (678)

SIX FEET UNDER - Undead (2012)
Par BIONIC2802 le 6 Octobre 2012          Consultée 3404 fois

E-V-O-L-U-T-I-O-N (mais pas révolution non plus, hein), le chant redevient puissant (mais trop en avant et plus monotone), et enfin des "blasts beat" qui font de "Undead" l'album le plus rapide... de SFU.

Pfft, que de changements. Faut-il pour autant craindre la perte d'identité du combo ? Que nenni. Disons que le groupe évolue ENFIN tout en restant bien gras et poisseux à souhait. Ok pour les fans mais qu'en est-il pour toutes celles et ceux qui ont mis le groupe de côté ou qui ne le connaissent que de réputation (sans parler de ceux qui ont fait le lien avec l'excellente série américaine du même nom) ?

D'abord le turn-over du line-up nous met à disposition Kevin TALLEY (DYING FETUS, CHIMERA, MISERY INDEX,...) derrière les fûts ainsi qu'un second guitariste depuis parti (qui, en studio, plaça les lignes de basse), Rob ARNOLD - hé oui, un autre de CHIMERA - qui épaule le déjà terrible Steve SWANSONG, qui suppure de la six corde depuis "Maximum Violence" en 1999 et qui avait, soit dit en passant, bien besoin de "fraîcheur" ! C'en est donc fini des piliers Greg GALL et Terry BUTLER - l'immortelle rythmique des légendaires "Leprosy" (1988) et autre "Spiritual Healing" (1990) de feu DEATH, tout de même, faut-il le rappeler - qui, ici, s'essoufflaient à petit feu. De plus, une pochette plus travaillée qu'à l'accoutumée nous permettait de croire qu'elle annonçait un possible "développement musical" chez les Floridiens. Chose que nous croyions impensable depuis 16 ans !

Les riffs restent bien lourdingues mais moins basiques que par le passé tout en conservant l'univers "propre" à SIX FEET UNDER. Les puristes hurleront que le son est moins crasseux. Ok, j'entends. Cependant l'apport d'une deuxième guitare ne pouvait être enfui dans ce marasme ambiant. Et c'est avec délectation que nous plongeons dans cette longue boue sonore. Y a même des arpèges sur la chanson qui clôture l'opus !

Ensuite, passé l'effet de surprise à la première écoute, il y aura plus que probablement déception de votre part par le fait de ne plus avoir les passages bien "groovy" ainsi que les p'tits "gnignigniyeaaaaark" - "shrieks" (?) si j'ai bien compris l'appellation - ultra aigus (et fort agaçants pour certains, certes) qui étaient la marque de fabrique de ce groupe unique. Ah si, à 1'49" sur "The Scar", ouf.

En fait, après plusieurs écoutes, nous nous rendons compte que les structures restent fondamentalement les mêmes qu'auparavant et que donc, à bien y regarder de plus près, seuls les fidèles adhéreront vraiment à ce "Undead". Quoique, comme dit au paragraphe juste au dessus, les ingrédients estampillés SFU ont tendance à s'effacer et pourraient ne pas plaire non plus à beaucoup d'entre vous. Sachez-le avant l'achat.

Donc album en demi-teinte ; soit vous y voyez l'évolution et acceptez le changement, soit vous constaterez un effet de poudre aux yeux et une perte d'identité à vouloir sortir des sentiers battus. Alors que pour les mêmes raisons, les innovations avec Ice-T sur "True Carnage" (2001) sur le titre "One Bullet Left" ainsi que de mémoire une incursion vocale féminine - en duo avec la "dreadlockée" Karyn Crisis - sur le morceau "Sick And twisted" sur ce même album, furent fort appréciées en son temps !

Cependant, ne désespérons pas. Si SFU s'y prend de la sorte, alors il y a fort à parier que l'album prochain pourrait nous surprendre un "tout petit peu" plus, qui sait. En tout cas, je veux le croire.

Note réelle : 2,5/5. Au début, j'étais pratiquement sûr de mettre un 4/5, rendez-vous compte ! Écoutez-le attentivement avant de porter un jugement rapide sinon, déçu tu seras (ou pas). Bonne écoute.

A lire aussi en DEATH METAL par BIONIC2802 :


IMMOLATION
Majesty And Decay (2010)
Ne soyez pas son "élu", préférez l'écouter...




THY ART IS MURDER
Hate (2013)
L'aventure c'est extra. Bisoudeath est de retour !

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez







 
   BIONIC2802

 
  N/A



- Chris Barnes (voix)
- Rob Arnold (guitare et basse)
- Steve Swanson (guitare)
- Kevin Talley (batterie)


1. Frozen At The Moment Of Death
2. Formaldehyde
3. 18 Days
4. Molest Dead
5. Bloodon My Hands
6. Missingvictims
7. Reckless
8. Near Death Experience
9. Delayed Combustion Device
10. The Scar
11. Vampire Apocalypse
12. Depths Of Depravity



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod