Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK SYMPHO / ATMO  |  LIVE

Commentaires (5)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Mystic Circle, Agathodaimon, Anorexia Nervosa, Bal Sagoth, Carach Angren, Chthonic, Diabolical Masquerade, Graveworm, Illnath, Limbonic Art, Ad Inferna, Dimmu Borgir, Old Man's Child, Crest Of Darkness, Lord Shades, Helioss
- Membre : Therion, Tenet, Atrocity, The Haunted , Vallenfyre, Angtoria, Anathema, Acheron, Paradise Lost, Symphonity, Solstice, Brujeria, Code, Decameron, December Moon, Entrails, Gorerotted, Leaves' Eyes, Lock Up, Serotonal, Sarah Jezebel Deva , At The Gates, My Dying Bride, Masterplan, Massacre
- Style + Membre : Abigail Williams, Ancient, Hecate Enthroned, The Kovenant
 

 Site Officiel Du Groupe (598)
 Myspace Officiel Du Groupe (625)
 Chaîne Youtube (458)

CRADLE OF FILTH - Live Bait For The Dead (2002)
Par MEFISTO le 14 Janvier 2015          Consultée 1895 fois

Après la sortie du monumental et frigorifique "Midian", CRADLE se tient passablement occupé, son statut de vedette lui collant à la peau. Le E.P "Bitter Suites To Succubi", le DVD "Heavy Left Handed And Candid", qui renferme notamment ce live enregistré à Notthingham (UK), et la compilation "Lovecraft & Witch Hearts" jailliront coup sur coup pour combler les années 2001 à 2003, année de sortie de "Damnation And A Day", chef-d'œuvre de la congrégation vampirique.

Réglons d'abord la partie ennuyeuse de l'objet : le deuxième disque, autre collection merdique de mix et de versions pourries de morceaux de qualité tels que "Funeral In Carpathia" ou, dans une aura plus récente, "Born In A Burial Gown" et "Scorched Earth Erotica". Est-il nécessaire de répéter que cette mauvaise habitude de CRADLE s'avérera son talon d'Achille jusqu'à sa mort ? Et ici, comme il faut juger l'ensemble de la parution, cette seconde galette tirera le navire vers le bas. Pas jusque dans les abysses, loin s'en faut, mais à un niveau où l'asphyxie de certains fans était inévitable.

On se concentrera donc sur le disque principal, dont je vous suggère la version DVD pour négliger quelque peu les soucis techniques qui sont plus qu'évidents quand on n'écoute que le CD. Certes, les live au son parfait ne courent pas les rues, alors bon, quand on est amateur du groupe, on laissera couler, n'est-ce pas ? Oui, mais pas entièrement. On aura la mémoire longue une fois que la poussière sera retombée et que nous aurons repris notre souffle après un tel enchaînement de hits.

C'est vrai quoi, regardez-moi cette setlist ; il y a de tout pour absolument tous les goûts ! Le concert s'ouvre sur la meilleure de "Midian", "Lord Abortion", une des pièces les plus noires du répertoire Filthien. La table est mise, l'ambiance est lourde, même si Dani montre encore une fois qu'il est un chanteur limite. Les zicos compensent heureusement, surtout le duo de guitaristes, qui font oublier que la batterie sonne comme une montagne de chaudrons qu'on aurait échappée du haut d'un escalier…

CRADLE revient ensuite dans le temps avec les indémodables brulots "Ebony Dressed For Sunset", qui a droit ici à une seconde et brillante vie, et l'incontournable "The Forest Whispers My Name", que la formation joue à chaque show.

Suit "Cthulhu Dawn", géniale rampe de lancement de "Midian", que j'aurais bien vue à la place de "Lord Abortion" pour faire lever ce concert. Dani et ses sbires nous ramènent ensuite dans le temps avec les pièces-titres de leurs deux premiers albums, "Dusk And Her Embrace" et "The Principle Of Evil Made Flesh", qu'il fait toujours bon de s'envoyer. Et en live, ça nous change, les parties plus violentes étant bien rendues et sublimées par cette adrénaline que l'on ne peut recréer…

"Cruelty Brought Thee Orchids", autre immortelle, lance la seconde moitié de la courte soirée avec force ; le refrain est toujours aussi délicieux et le chant de Sarah Jezebel nous fout encore des frissons… alors que Dani, fidèle à lui-même, est quasiment insupportable ! "Midian" revient dans le giron sur les deux pistes suivantes avec "Her Ghost In The Fog" et l'excellent interlude "Creatures That Kissed In Cold Mirrors", avant le duo impérial de clôture.

"From The Cradle To Enslave", du E.P plus que moyen du même nom, tombe du ciel pour le plus grand bonheur des fans accrochés à ce riff incendiaire. Mais ce grand succès du groupe ne sera qu'un en-cas, parce que CRADLE a gardé une perle pour la fin : la colossale "Queen Of Winter Throned", véritable tour de force sur disque comme en live.

"Live Bait For The Dead" est donc une curieuse offrande de la part de CRADLE. Imaginez une créature hyperpuissante affligée d'une horrible excroissance à l'épaule l'empêchant de terrasser tous ses ennemis et vous avez l'image parfaite de ce double CD. Une setlist mortelle et… un bonus facilement dispensable.

Impossible de ne pas couper la poire en deux… pour jeter aux ordures la moitié rancie. Donc, 3/5, car agréable à réécouter de temps à autres !

Podium : (or) "Queen Of Winter Throned", (argent) "Cruelty Brought Thee Orchids", (bronze) "Ebony Dressed For Sunset".

A lire aussi en BLACK SYMPHO / ATMO par MEFISTO :


LEGACY OF EMPTINESS
Over The Past (2017)
Une vraie drogue...




CRADLE OF FILTH
Cryptoriana - The Seductiveness Of Decay (2017)
Treize albums et toujours chanceux..

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez



Par MEFISTO




 
   MEFISTO

 
   POWERSYLV

 
   (2 chroniques)



- Dani Filth (chant)
- Paul Allender (guitare)
- John Piras (guitare)
- Robin Eaglestone (basse)
- Adrian Erlandsson (batterie)
- Martin Powell (claviers)


1. Intro - The Ceremony Opens
2. Lord Abortion
3. Ebony Dressed For Sunset
4. The Forest Whispers My Name
5. Cthulhu Dawn
6. Dusk And Her Embrace
7. The Principle Of Evil Made Flesh
8. Cruelty Brought Thee Orchids
9. Her Ghost In The Fog
10. Summer Dying Fast
11. Interlude
12. From The Cradle To Enslave
13. Queen Of Winter Throned



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod