Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH METAL  |  STUDIO

Commentaires (6)
Questions / Réponses (1 / 1)
Metalhit
Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Divine:decay, Meshiaak, Sulfator, 4 Arm, Xentrix, Lazarus A.d, Overkill, Annihilator, Exodus
- Membre : Death, Dark Angel, Tenet, Strapping Young Lad, Devin Townsend , Impellitteri, Savatage, Dragonlord
- Style + Membre : Sadus
 

 Site Officiel (506)
 Myspace (434)
 Chaîne Youtube (532)

TESTAMENT - Demonic (1997)
Par DARK BEAGLE le 14 Octobre 2019          Consultée 208 fois

Le line-up de TESTAMENT devient de plus en plus mouvant. Après des années de stabilité, le groupe s’est désolidarisé. Cela a commencé avec les départs de Louie Clemente et Alex Skolnick, il y a eu des remplaçants éphémères, ainsi que des grands noms comme James Murphy ou John Tempesta, qui ont marqué l’énorme "Low" de leur empreinte. En 1997, la formation présente encore de nouveaux visages. Cette fois-ci, c’est une autre figure des débuts qui est partie en la personne de Greg Christian, qui va être remplacé par un certain Derrick Ramirez. Et surtout, nous retrouvons derrière les fûts Gene Hoglan, ex DARK ANGEL et STRAPPING YOUNG LAD. Autant vous dire que ça va blaster sévère.

La pochette attire le regard. Elle est étrange, un brin malsaine. Encore une fois, elle est signée Dave McKean (et si ça ce n’est pas la classe !). Elle est une promesse, la promesse que l’on va déguster. Froidement. Et pour le coup, la jaquette ne ment pas. "Demonic" est peut-être l’album le plus extrême de TESTAMENT. Le rendu est terriblement Heavy, peut-être même un peu trop. La musique proposée est très monolithique et pourtant Peterson parvient le tour de force de faire ressortir les mélodies et les gimmicks de son groupe.

Non seulement la musique est lourde, les compositions brutales, mais en prime, nous avons un Chuck Billy qui ne fait pas dans la dentelle. Il est impressionnant dans son registre plus death, mais quelque part, son registre plus mélodieux manque quelque peu sur cet album. Il faut attendre "John Doe" pour retrouver à peu près (parce qu’il envoie encore du lourd) le Chuck Billy que l’on connaît bien, qui module sa voix et qui arrive à porter un morceau à lui seul sur ses larges épaules. Il en fait peut-être même un peu trop sur ce disque, à nous écraser avec son org… Euh… Sa voix.

Parce qu’il ne faut pas oublier que TESTAMENT, c’est avant tout du Thrash. Qui a su se moderniser, certes, qui s’est donné les moyens de rivaliser avec une jeune garde qui n’a pas froid aux yeux, mais qui reste du Thrash. Quelques vocalises dans le ton Death Metal ne font pas de mal, mais ici, c’est un rien trop présent et on perd grandement en subtilité. Tout ce qui faisait le charme de Low, cette volonté d’aller de l’avant, cette folie retrouvée au sein de morceaux inventifs et explosifs. "Demonic" n’est pas un mauvais disque pour autant. Il fait le travail, il aligne les uppercuts franchement, mais il est bien trop monolithique et cela joue en sa défaveur. Il est trop écrasant, trop éreintant. Parfois un peu rebutant.

À vouloir se montrer le plus extrême possible, TESTAMENT est peut-être allé un peu trop loin et rate le coche. En revanche, "Demonic" aura été important pour le groupe, vu qu’il rebondira de façon formidable sur "The Gathering". Et si "Demonic" aurait pu s’avérer être catastrophique, il est sauvé par une constante avec TESTAMENT : les lignes mélodiques immédiatement identifiables du groupe, toujours présentes, qui permettent aux morceaux de respirer malgré tout, en nous ramenant vers des contrées connues. "Demonic", c’est le combat permanent entre la tradition et ces sons plus modernes, mais parfois un peu trop too much pour du TESTAMENT.

Note réelle : 2,5/5.

A lire aussi en THRASH METAL :


ONE MAN ARMY
21st Century Killing Machine (2006)
Le retour de johan lindstrand (ex-the crown)




VIOLATOR
Chemical Assault (2006)
Pour les maniacs du Thrash old school


Marquez et partagez




 
   MOMO HEARTBREAKER

 
   DARK BEAGLE
   ODIN

 
   (3 chroniques)



- Chuck Billy (chant)
- Eric Peterson (guitare)
- Glen Alvelais (guitare)
- Derrick Ramirez (basse)
- Gene Hoglan (batterie)


1. Demonic Refusal
2. The Burning Times
3. Together As One
4. Jun-jun
5. John Doe
6. Murky Waters
7. Hatred Rise
8. Distorted Lives
9. New Eyes Of Old
10. Ten Thousand Thrones
11. Nostrovia



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod