Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH METAL  |  LIVE

Commentaires (3)
Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Divine:decay, Sulfator, 4 Arm, Xentrix, Lazarus A.d, Overkill, Annihilator, Exodus
- Membre : Death, Savatage
- Style + Membre : Sadus
 

 Site Officiel (323)
 Myspace (315)
 Chaîne Youtube (402)

TESTAMENT - Live At The Fillmore (1995)
Par MOMO HEARTBREAKER le 30 Avril 2004          Consultée 7025 fois

Testament : un nom mythique rappelant les grandes heures de la fameuse scène de la Bay Area de San Francisco. Derrière ce nom définitif, gravé dans l’acier, se cache une bande de survivants, un de ces groupes que rien ne semble pouvoir arrêter, continuant de thrasher jusqu’à la mort.

Et c’est l’histoire de ce combo que nous compte ce « Live At The Fillmore ». Brut de décoffrage, le son de ce live est génialissime puisqu’il est à lui tout seul la définition du mot : thrash metal ! Ce disque sent la peur, la souffrance au service d’une agressivité malsaine que peu de combos ont su immortaliser sur un skeud… C’est dans les mid-eighties qu’un goupe nommé Legacy voit le jour, mené par l’immense Chuck Billy (chanteur) et le riffeur fou Eric Paterson (guitares). Directement signé sur une major (Atlantic) profitant ainsi de la popularité naissante des Metallica, Megadeth, Slayer et Anthrax, le gang se voit contraint et forcé de changer de nom, une autre formation ayant déjà les droits du nom « Legacy ». Qu'à cela ne tienne, Testament intitulera sa première offrande The Legacy. Œuvre culte et novatrice, ce premier méfait permettra au groupe de rejoindre le club des 4 précédemment cités en 1987 aidé en cela par une presse élogieuse (Metal Hammer sacre alors le groupe « Meilleur nouveau groupe international ») et une musique incisive, bourrée d’adrénaline, aussi intelligente que précise et boostée par les hits « Over The Wall », « Burnt Offering » et le rageur « First Strike Is deadly ».

Le second album The New Order (1988) dignement représenté, confirme le succès du groupe avec un rythme légèrement plus lent mais soutenu par une technique au service d’une complexité des tempos et d’une intensité rare. Testament ratera le coche du tournant des 90’s en s’orientant vers une musique plus heavy et mélodique mais bien que proposant des albums de qualité avec le bon quoiqu’inégal Practice What You Preach ('89) et l’excellent Souls Of Black ('90), The Ritual ('92) étant quant à lui une erreur de parcours (le groupe avouera plus tard avoir subi des pressions de la part d’Atlantic pour faire sonner son nouveau skeud comme le Black Album de Metallica ou le Countdown to Extinction de Megadeth sauf que chez Testament le point fort c’est la science du riff qui tue, pas de la mélodie, d’où un album raté). Quoi qu’il en soit le groupe désorientera ses fans et ratera son rendez-vous avec la gloire. Il n’empêche comme en témoigne ce live, le groupe a su composer dans cette période sombre de son histoire de véritables brûlots : écoutez-moi ces tueries que sont « Souls Of Black » ou « Practice What You Preach ».

Mais c'est véritablement en 1994, avec le pachydermique Low que le groupe entame partiellement (le groupe intégrant à sa musique des éléments typiquement death metal, la piste « Dog Faced Gods » devrait à ce propos vous convaincre) un retour au source aidé en cela par l’arrivée de James Murphy (ex-Death et Obituary). Témoignage de cette renaissance, la tournée sera un véritable succès et immortalisée par ce somptueux live. Ce disque sent la sueur, on sent littéralement le public headbanguer et hurler sur les refrains. Le groupe joue merveilleusement bien et fait étalage d’une maîtrise technique impeccable, Chuck Billy se déchire la voix avec toujours cette hargne qui lui est propre, bref à titre personnel (et la phrase est peut-être pompeuse), il s’agit du plus grand live de htrash que j’aie jamais entendu.

A la suite de cet enregistrement, le groupe relancé changera de maison de disque en signant chez Fierce/Mayhem Records et entamera une nouvelle carrière avec deux albums énormes (Demonic et The Gathering) démontrant si besoin était quel groupe majeur étaient et demeurent ces pionniers du Thrash Metal !

A lire aussi en THRASH METAL par MOMO HEARTBREAKER :


ANTHRAX
Sound Of White Noise (1993)
Thrash metal

(+ 2 kros-express)



PANTERA
Cowboys From Hell (1990)
Groove metal

(+ 4 kros-express)

Marquez et partagez




 
   MOMO HEARTBREAKER

 
   BIONIC2802

 
   (2 chroniques)



- Chuck Billy (chant)
- Eric Peterson (guitare)
- James Murphy (guitare)
- Greg Christian (basse)
- Jon Dette (batterie)


1. The Preacher
2. Alone In The Dark
3. Burnt Offerings
4. A Dirge
5. Eerie Inhabitants
6. The New Order
7. Low
8. Urotsukidoji
9. Into The Pit
10. Souls Of Black
11. Practice What You Preach
12. Apocalyptic City
13. Hail Mary
14. Dog Faced Gods
15. Return To Serenity
16. The Legacy
17. Trail Of Tears



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod