Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH METAL  |  STUDIO

Commentaires (9)
Metalhit
Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Divine:decay, Sulfator, 4 Arm, Xentrix, Lazarus A.d, Overkill, Annihilator, Exodus
- Membre : Death, Savatage
- Style + Membre : Sadus
 

 Site Officiel (306)
 Myspace (305)
 Chaîne Youtube (392)

TESTAMENT - Low (1994)
Par CANARD WC le 21 Mai 2006          Consultée 10693 fois

Comment faire quand on opère dans un genre en perte de vitesse : s’accrocher ou évoluer ?

C’est à cette délicate question qu’a dû répondre TESTAMENT au moment de pondre LOW. Après des années 80’ flamboyantes pour le Thrash, le genre phare des « 80’s » fait pâle figure à l’aube des « nineties ». L’état du « carré magique » est à ce titre révélateur : METALLICA a quitté le navire (en dérivant gentiment vers le Heavy Metal), MEGADETH s’embourbe, SLAYER déçoit, ANTHRAX se cherche...

En 1994, le Thrash est très clairement en train de se casser la gueule. Ca en a du moins les symptômes.

Si c’est difficile pour les cadors du Thrash, ça l’est encore plus pour les « seconds couteaux » comme EXODUS, KREATOR, SODOM... et justement TESTAMENT. Dans l’ombre du « Magic 4 », il est davantage question de survie que de succès.

En 1994, TESTAMENT a donc choisi son camp : évoluer et nuancer sa musique. En cela, LOW est un album « air du temps », un album révélateur des modes de l’époque témoignant d’une faculté d’adaptation qu’on ne connaissait pas encore au groupe.

Retour vers le futur. Qu’est ce qui marche en ce début des années 90 ? Citons entre autres : le prog, le speed mélo, le Metal extrême, la fusion et ... le Power Metal. Sorte de cousin germain du Thrash, c’est presque naturellement que TESTAMENT va s’orienter vers le Power et ainsi lorgner vers la cohorte des PANTERA et autre MACHINE HEAD qui pressent au portillon. Au regard de l’état du marché, c’était le choix le plus cohérent, le Power Metal et le Thrash présentant pas mal de points communs.

LOW est donc cet album « un pas en avant vers PANTERA, un pas en arrière de METALLICA ». Mais par delà la démarche, c’est surtout une réussite.

Et le contenu dans tout ça ? Du calme, j’y viens.

Je préfère préciser d’emblée. Si LOW avait été une succession de morceaux « à la PANTERA », dans le meilleur des cas (pompage réussi) je lui aurais collé un 3/5. Grand maximum. Je suis dur comme type. Mais comme vous vous en doutez, il y a un « quelque chose en plus ».

Ce quelque chose qui fait que la mayonnaise prend bien, c’est cet équilibre entre évolution et adaptation. Tout en mutant, TESTAMENT n’a pas perdu en chemin son identité : chaque morceau de LOW est marqué au fer rouge du sceau de TESTAMENT avec ses nuances et ses références. Ce qui pourrait sonner comme du compromis artistique relève en réalité du tour de force.

En pratique, les changements opérés par le groupe sont de 4 ordres : un Chuck BILLY qui force un peu (chant plus rauque), un son plus grave (plus lourd, plus puissant), des riffs saccadés et des morceaux plus « mid-tempos ». On cède de la férocité contre de la puissance, le deal est honnête et surtout cohérent.

Ce nouveau registre donne des ailes à TESTAMENT qui pour l’occasion nous délivre des pièces de choix. Ca faisait depuis « PRACTICE » qu’on n’avait pas entendu le groupe aussi en forme, qui plus est doté d’une telle inspiration. L’éventail des coups porté est éloquent : de la terrible « SHADES OF WAR » (qui semble tout droit sorti de « VULGAR DISPLAY »), en passant par la presque Death Old School « DOG FACED GODS », ou encore la fameuse (ballade ?) « TRAIL OF TEARS » que n’aurait pas renié MEGADETH période YOUTHANASIA... TESTAMENT s’amuse, prend du plaisir et s’aventure sur des chemins improbables comme en témoigne l’instrumentale « UROTSUKIDOJI » (simplement hallucinante).

Le renouveau était donc nécessaire. Paradoxalement, TESTAMENT ne s’est jamais aussi bien senti qu’aux antipodes de METALLICA, son modèle originel.

Non, le Thrash n’est pas tout à fait mort en ce début des années 90. Comme un vieux crotale blessé, la morsure de TESTAMENT va vous surprendre. Et cette « résistance » ne vient pas des cadors du genre – comme on aurait pu le penser – mais bel et bien de la seconde division du Thrash. LOW en est une de ces carcasses brûlantes.

Allez-y, approchez la main pour voir !

Note : un « gros » 4/5.

Morceau préféré du Canard : SHADES OF WAR (HAIL MARY pas loin derrière)
La perle à découvrir : UROTSUKIDOJI
Les boucheries : ALL I COULD BLEED ; CHASING FEAR ; LOW
Morceau bof : LAST CALL (sorte d’outro un peu décevante).

A lire aussi en THRASH METAL par CANARD WC :


PYRACANDA
Two Sides Of A Coin (1990)
Maintenant, grâce à Indiana Canard, vous savez!




ANTHRAX
Worship Music (2011)
En 2011 ANTHRAX a de beaux vieux restes (in peace)

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez




 
   CANARD WC

 
   ODIN

 
   (2 chroniques)



- Chuck Billy (chant)
- Eric Peterson (guitare)
- James Murphy (guitare)
- Greg Christian (basse)
- John Tempesta (batterie)


1. Low
2. Legions (in Hiding)
3. Hail Mary
4. Trail Of Tears
5. Shades Of War
6. P.c.
7. Dog Faced Gods
8. All I Could Bleed
9. Urotsukidoji
10. Chasing Fear
11. Ride
12. Last Call



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod