Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY THRASH  |  STUDIO

Commentaires (10)
Questions / Réponses (1 / 4)
Metalhit
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Testament, Overkill, Sulfator
- Membre : Primal Fear, Luca Turilli's Rhapsody , 21 Octayne, Omen
 

 Site Officiel (1065)
 Myspace (331)
 Chaîne Youtube (329)

ANNIHILATOR - Metal (2007)
Par FREDOUILLE le 18 Avril 2007          Consultée 11077 fois

Bon, je ne vais pas vous refaire la présentation complète du groupe, hein? ANNIHILATOR, c'est juste un petit combo originaire du Canada - Vancouver plus exactement - mené depuis toujours par un talentueux et génial guitariste (et bassiste aussi!) compositeur du nom de Jeff Waters. ANNIHILATOR possède à son actif quelques grands classiques du metal (dans le domaine du thrash/speed mélodique plus particulièrement) tels "Alice in Hell", "Never, Neverland" en tête. On pourrait également citer 1 ou 2 albums plus récents, genre "Waking the fury" ou "All for you" ce dernier étant d'ailleurs plus sombre et un poil plus agressif que de coutume.
Promis pourtant à un avenir radieux, ANNIHILATOR est de ces groupes qui n'a jamais connu un succès énormissime en raison de décisions pas franchement judicieuses de la part de son leader - changements de line-up continus - (je vous invite d'ailleurs à aller visualiser sur le site officiel du groupe la longue liste de tous les zicos qui ont fait partie du projet depuis sa création, c'est impressionnant!) et de changements de cap opérés, parfois mal acceptés et digérés par les fans (le plutôt commercial "Set the world on fire", le surprenant "Remains" et ses relents indus). Dommage vraiment, parce qu'ANNIHILATOR au final ça tue quand même! Preuve en est encore le dernier album en date "Schizo de luxe".

Malgré cette banqueroute du succès, Jeff Waters ne s'en ait pourtant jamais (enfin quasiment!) laissé compter et continue de nous sortir à intervalles réguliers des albums de très grande qualité. Jeff Waters pour la sortie de ce nouvel album, le douzième, a reconduit le surprenant et épatant vocaliste Dave Padden et ce pour le 3ème album consécutif (une première chez ANNIHILATOR si l'on excepte la période "King of the kill", "Refresh the demon", "Remains" sur lesquels Jeff occupait lui-même le poste de vocaliste)! Jeff Waters aurait-il trouvé définitivement le bon poulain? Seul l'avenir nous le dira. A noter qu'au poste de batteur c'est le grand Mike Mangini (EXTREME, VAI, ANNIHILATOR) qui revient aux baguettes.

Jeff Waters a semble-t-il décidé de marquer un grand coup avec ce nouvel album en l'intitulant tout simplement "Metal", titre distinctif de la scène dont ANNIHILATOR fait incontestablement partie, mais aussi parce qu'une pléthore de guests s'est invitée sur cette nouvelle épopée metallique du combo canadien (Jeff Waters semblerait être apprécié dans le milieu du metal!). Visez plutôt la Track List! Du beau monde dans l'ensemble, représentant en partie la scène metal actuelle : Thrash, Power metal, Metalcore, Hard rock, Death mélodique....
Opération Marketing? Nul ne saurait le dire mais la participation de ces guests ne se limite qu'à quelques backings vocals & vocals (Angela Gossow & Danko Jones sur "Couple suicide" par exemple) et quelques soli (entre autres Alexi Laiho sur "Downright dominate", Jeff Loomis sur "Clown Parade"...). Toutes ces interventions sont d'ailleurs détaillées dans le livret du CD (exemple : Solo Jesper Stromblad sur "Haunted" 5.29 à 5.45, solo Michael Amott sur "Operation annihilation" 2.52 à 3.01, 3.07 à 3.11, 3.16 à 3.40). La démarche est en tout cas réellement sympathique et n'entrave en rien à la musique jouée par ANNIHILATOR si l'on excepte le titre "couple suicide", genre de morceau très inhabituel pour le combo canadien. Il s'agit effectivement d'un titre assez surprenant (à l'image de l'introduction), très enjoué, aux bases rock (influence Danko jones pour le coup), au chant clair, porté vers l'extrême par les quelques growls d'Angela Gossow et une rythmique "Annihilatorienne". Un titre qui pourra dérouter les fans dans un premier temps mais qui s'avère au final très réussi.

Pour le reste? Et bien ce nouvel album ravira certainement les fans de ANNIHILATOR car il comporte des putains de titres ("Clown parade", "Haunted", "Army of one", "Kicked") avec des putains de riffs ("Haunted", "Downright dominate", "Army of one") et des putains de rythmiques ("Haunted", "Kicked", "Chasing high", "Clown parade") dont seul Jeff Waters semble être capable d'en produire. Le style ANNIHILATOR est là et bien là, la patte de Jeff Waters est flagrante. "Metal" s'inscrit véritablement dans la plus pure tradition "Annihilatorienne".
L'album commence d'ailleurs par un "Clown parade" de haute volée: un sens étonnant du riff, une rythmique d'enfer, énergique et dynamique, le tout secondé par un Dave Padden à la voix toujours aussi caractéristique (mais on s'y fait, on s'y fait!) et qui se met même à chantonner des oh,oh,oh,oh pour la partie la plus mélodique du morceau. Enfin que dire du break absolument jouissif où les riffs vous rappelleront sans aucun doute un petit "Sixes and sevens".
Pour un album intitulé "Metal", quelle merveilleuse idée que de composer sinon un titre ("Army of one") en hommage aux plus grands groupes de la scène metal ("Just one big family" mentionnent les paroles): ANTHRAX, MOTORHEAD, EXODUS, SLAYER, PRIEST, METALLICA, MEGADETH, IRON MAIDEN, et BLACK SABBATH. Surtout quand le titre est assurément une grande réussite. ANNIHILATOR nous gratifie là d'un titre heavy/thrash puissant, quasiment fun, agrémenté de riffs (ah ces putains de riffs bordel!) souverains et un Dave Padden qui ne l'est d'ailleurs pas moins. Ca dépote, ça joue, ça tricote (Steve Kudlow et Jeff Waters s'en donnent d'ailleurs à coeur joie). Trop bon!
Pour celles et ceux qui auraient encore faim, "Downright dominate" saura également et sans aucun doute vous rassasier. Un titre plus agressif (Dave y est pour quelque chose), dévastateur avec un Mike Mangini qui tabasse fort, fort, très fort et un duo Jeff Waters / Alexi Laiho très en verve.

Mais "Metal" ne s'est pas encore totalement dévoilé et le meilleur reste encore à venir si l'on excepte "Smothered" et sa subtile ligne de clavier aérienne et "Operation Annihilation" (sur lequel Jeff Waters prend le micro), deux très bons titres certes, mais beaucoup plus heavy et conventionnels qui rappelleront sans aucun doute l'époque de "King of the kill" et surtout celle de "Set the world on fire" à l'image du chant de Dave Padden sur "Smothered" se rapprochant nettement de celui de Aaron Randall et de la fin de "Operation annihilation" qui rapellera indubitablement le titre "Set the world on fire".
Le meilleur de l'album disais-je? Qui se rappelle encore des rythmiques ultra speedées de ANNIHILATOR époque "Alice in Hell" et "Never, Neverland"? On en avait eu quelques brefs passages sur "Schizo de luxe". Et bien l'ami Jeff a eu la sage idée de nous en remettre plein la vue notamment sur l'excellent "Chasing high" d'une part, titre bourrin à souhait avec des guitares explosives et des riffs particulièrement incisifs (à noter quelques soli de Jeff qui rappelleront la période d'Alice in Hell" - un régal que ces soli harmoniques! - et un passage calme de très bon aloi), et d'autre part sur le génial "Haunted" incontestablement le meilleur titre de l'album et le plus diversifié. Du long de ses 8 minutes, ANNIHILATOR passe en revue ce qu'il a su faire de mieux par le passé: rythmiques ultra speedées, riffs ravageurs, multiples soli "Annihilatoriens" (se référer à l'époque "Alice in hell"), ligne de basse dynamique, ambiance sombre (se référer ici à "All for you" - titre "The nightmare factory"), passages mélodiques sublimes avec un Dave en chant clair (qui a su récupérer de son début hurleur) avant de repartir de plus belle! Du grand art! "Haunted" est E-N-O-R-M-E!
Il est évident qu'un tel titre éclipse très facilement un titre comme "Detonation" (au solo batterie en intro - Black Label Society n'est d'ailleurs parfois pas très loin sur ce titre) ou le pourtant excellent et tapageur "Kicked" qui saura également et à coup sûr ravir les fans du combo canadien.

Depuis quelques albums maintenant, ANNIHILATOR se montre très constant qualitativement parlant et nous confirme par la même occasion qu'il est définitivement une valeur sûre de la scène metal. Ce nouvel album doté d'une production énorme le prouve une énième fois. "Metal" bien que moins complexe, moins travaillé, moins sombre aussi que ses deux prédecesseurs, n'en demeure pas moins un album Méga-Redoutable et ne devrait aucunement décevoir les fans (dont je fais d'ailleurs partie). "Metal" se veut plus direct, plus percutant. ANNIHILATOR ne connaitra probablement jamais le succès escompté, mais qu'importe, "Metal" prouve une nouvelle fois qu'ANNIHILATOR et ce, sans forcément se renouveler, bah ça tue sa race!

PS : A noter que l'album est disponible en édition limitée dans un superbe digipack "argent" avec un cd bonus sorte de mini compilation concernant les albums suivants : "King of the kill", "Refresh the demon", "Remains", "Carnival diablos", "Waking the fury".
En voici les titres :
1- Carnival diablos, 2- Time bomb, 3- Blackest day, 4- My precious lunatic asylum, 5- Shallow grave (live), 6- Murder, 7- Tricks and traps, 8- Refresh the demon, 9- Ultra paranoia, 10- King of the kill, 11- Second to none.

A lire aussi en HEAVY METAL par FREDOUILLE :


KRAGENS
Dying In A Desert (2004)
Heavy metal couillu!!!!




ZONATA
Reality (2001)
Zonata affiche sa personnalité sur ce 2ème album

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   FREDOUILLE

 
   BIONIC2802

 
   (2 chroniques)



- Dave Padden (chant)
- Jeff Waters (basse, guitare)
- Mike Mangini (batterie)


1. Clown Parade – Feat. Jeff Loomis
2. Couple Suicide – Feat. Danko Jones & Angela Gossow
3. Army Of One – Feat. Steve ´lips` Kudlow
4. Downright Dominate – Feat. Alexi Laiho
5. Smothered – Feat. Anders Bjørler
6. Operation Annihilation – Feat. Michael Amott
7. Haunted – Feat. Jesper Strømblad
8. Kicked – Feat. Corey Beaulieu
9. Detonation – Feat. Jacob Lynam
10. Chasing The High – Feat. William Adler



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod