Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH METAL  |  STUDIO

Commentaires (7)
Metalhit
Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Testament, Overkill, Sulfator
- Membre : Primal Fear, Luca Turilli's Rhapsody , 21 Octayne, Omen
 

 Site Officiel (1069)
 Myspace (334)
 Chaîne Youtube (331)

ANNIHILATOR - Never, Neverland (1990)
Par FREDOUILLE le 18 Octobre 2006          Consultée 11137 fois

Ouaouhhh! ANNIHILATOR! Putain de groupe! Je me rappelle encore le jour où un pote m'a filé la compilation Roadrunner "Thrash the wall" (1990) sur laquelle figuraient quelques groupes tels HELLOWEEN, MOTORHEAD, KING DIAMOND, ATROPHY, XENTRIX, SODOM, OBITUARY, RUNNING WILD et un certain ANNIHILATOR (petit groupe fraîchement signé sur le label). C'est drôle mais le titre qui m'a le plus botté sur cette compil' c'était celui de ce groupe canadien, originaire de Vancouver, jusque là inconnu à mes oreilles. Le titre qui présentait ANNIHILATOR n'était autre que "Human insecticide". Putain de morceau et putain de coup de pied au cul. Je n'avais pas encore écouté un truc pareil! Ce truc qui mélange thrash, heavy, speed (parce que questions riffs, ça speed à mort sur le morceau), tout en restant ultra mélodique et ultra technique. Un truc nouveau en fait! "Alice in Hell" a très vite débarqué chez moi et là, quelle claque!!! Enorme! Album culte et album référence pour des décennies et des décennies!

Alors forcément quand "Never, Neverland" débarque la même année, et que l'album recueille à l'époque des éloges dans tous les magazines spécialisés (à juste titre d'ailleurs), du type attention ANNIHILATOR est LE GROUPE des dix prochaines années tant le speed thrash du groupe est à la fois novateur et dévastateur (il faut dire que le groupe amène alors quelque chose de plus que les autres), j'ai accouru forcément à vitesse grand V chez mon disquaire favori de l'époque.
ANNIHILATOR ou la REVELATION de l'année pour moi. REVELATION, puis CONFIRMATION, car ne tournons pas autour du pot, "Never, Neverland" est également un putain d'album et ce malgré quelques changements notables (et oui déjà!) au niveau du line up : Coburn Pharr remplace l'excellent Randy Rampage au chant. Son chant est certes plus étoffé, plus grave aussi mais moins agressif dans l'ensemble. D'ailleurs, globalement "Never, Neverland", n'est pas aussi rapide et agressif que son prédecesseur et on ne retrouve pas vraiment de titres de la trempe d'un "Alison hell", d'un "Human insecticide" ou d'un "Welcome to your death" lesquels atteignent vraiment des sommets dans le genre (rythmiques et riffs géniaux, intermèdes acoustiques, soli éblouissants). Malgré cela, on se contentera aisément de titres tels les excellents "Sixes and sevens", "Imperiled eyes", "Phantasmagoria" ou "I'm in command" (même si légèrement moins inspirés) qui ont quand même de quoi faire largement parler la poudre quand le groupe décide d'accélérer la cadence : le groupe enchaîne alors avec une facilité et une fluidité déconcertantes, des changements de rythmes incessants, des soli de haute voltige à n'en plus finir. ANNIHILATOR devient alors génial! Tueries assurées en tout cas!

"Never, Neverland" est donc constitué de titres globalement plus "mid-tempos" dirons-nous, peut-être plus matures aussi à l'image du génial "The fun palace", véritable hit en puissance, à l'image du quasi trop classique "Stonewall" ou bien encore à l'image de "Never, Neverland" qui développe quelques ambiances angoissantes telles que l'on pouvait en retrouver sur "Alice in hell" ("Crystal ann", "Alison hell"). A noter que ce genre d'ambiances si caractéristiques sur "Alice in hell" n'est plus aussi palpable sur ce deuxième album.
Quoiqu'il en soit, "Never, Neverland" reste très proche d' "Alice in hell" musicalement parlant, à l'image de "Phantasmagoria" qui d'ailleurs, date des sessions d'enregistrement d' "Alice in Hell".
Bien qu'un poil moins bon que son prédécesseur, "Never, Neverland" n'en demeure pas moins un putain d'album qui restera aussi dans les annales! Après "Alice in Hell", voici donc "Never, Nerverland", deuxième album culte du groupe.
Le groupe a su en deux albums se forger un style très caractéristique et surtout une réputation de feu à l'époque: ANNIHILATOR??? C'est un putain de groupe! Des tueurs et un compositeur de génie, Jeff Waters! ANNIHILATOR??? Indétrônable dans le genre!

Et dire que Jeff Waters a auditionné pour MEGADETH cette année-là! La carrière d'ANNIHILATOR aurait pu s'arrêter ici! Vous vous rendez compte à côté de quoi on serait passé!

A lire aussi en THRASH METAL par FREDOUILLE :


GRIP INC.
Power Of Inner Strenght (1995)
Un album slayerien !

(+ 1 kro-express)



WITCHERY
Symphony For The Devil (2001)
Thrash metal

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez



Par FREDOUILLE




 
   FREDOUILLE

 
   BIONIC2802
   MAXXX

 
   (3 chroniques)



- Coburn Pharr (chant)
- Jeff Waters (guitare)
- Dave Davis (guitare)
- Wayne Darley (basse)
- Ray Hartman (batterie)


1. The Fun Palace
2. Road To Ruin
3. Sixes And Sevens
4. Stonewall
5. Never, Neverland
6. Imperiled Eyes
7. Kraf Dinner
8. Phantasmagoria
9. Reduced To Ash
10. I Am In Command



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod