Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD FM / A.O.R   |  STUDIO

Commentaires (13)
Questions / Réponses (2 / 11)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Pretty Boy Floyd, Roxx Gang, CrashdÏet, Black Rain, Tigertailz, Star Rats, Beautiful Creatures, Zan Clan, Hardcore Superstar, Shameless, Steel Panther, Poison, Sister Sin
- Membre : 58, Ozzy Osbourne , Sixx: A.m., Tommy Lee , Brides Of Destruction, Methods Of Mayhem
- Style + Membre : Vince Neil
 

 Site Officiel Du Groupe (807)

MÖTLEY CRÜE - Girls, Girls, Girls (1987)
Par FENRYL le 21 Novembre 2007          Consultée 11216 fois

Épisode 4 – La Menace Fantôme (titrage chronologique par analogie avec une célèbre saga fêtant ses 30 ans cette année).

L'épisode le plus commercial de la saga... Hard FM avec de gros morceaux rock.

Des aveux même de Nikki, « "Girls, Girls, Girls" aurait pu être un album phénoménal (NDLR : faut quand même pas pousser mémé dans les orties...), mais nous étions tous pris par nos problèmes pour y mettre toute notre énergie, comme pour "Theatre Of Pain" ». Mazette, combien de zicos peuvent se targuer d'avoir assumé ce type de propos.
On ne pourra nier le sentiment d'écouter un groupe qui tente tout, répondant à une pseudo-demande de l'époque. On rappellera aux lecteurs distraits que cette même année compte "Appetite For Destruction" des GUNS N'ROSES, "Slippery When Wet" de BON JOVI ou "1987", le bien nommé de WHITESNAKE !!! Que du lourd !!!
Hors contexte musical, les membres du groupe sont occupés à tester et abuser de toutes formes de drogues. Sixx plonge totalement dans l'héroïne, Lee gère tant bien que mal son addiction à sa toute nouvelle femme (Heather Locklear à l'époque), Neil tente de résister à l'alcool (no comment) et Mars y succombe pour pallier des traitements médicaux inefficaces à base d'antidépresseurs et d'anesthésiants (contre sa spondylarthrite ankylosante – cf.Episode 2).

Nos 4 fantastiques sont donc devenus des fantômes...
Pourtant cette menace planant n'empêche pas une nouvelle orientation du style du groupe.
On balance sans vergogne, ni remord aucun le côté Glam androgyne de l'album précédent, qui faisait déjà suite à la vague Heavy Rock/pentagramme et clous pour se jeter à corps perdu dans un trip Rock très prononcé.
On retrouve ainsi les courants du genre: boogie pêchu ("Bad Boy Boogie"), Rock pure souche ("All In The Name Of", "Dancing On Glass" où Sixx aborde les côtés sombres de sa personnalité au travers de sa dépendance précédemment citée), du bon Hard FM ("Sumthin' For Nuthin'"), le groupe concluant même l'album avec une reprise live du King : "Jailhouse Rock".

Ce CRÜE 1987 (ouarf !) ne menace donc pas le mythique "Shout At The Devil", mais relève le niveau bien faiblard de l'opus précédent. La dynamique des tubes est de retour.
On retiendra ainsi tout d'abord le premier extrait de l'album, "Girls, Girls, Girls" affublé d'un clip représentant les membres du groupe dans leur excès: sur fond d'une tournée des clubs de strip-tease du coin en moto, sexe, alcool et femmes (la chanson cite d'ailleurs un célèbre cabaret parisien !). On découvre un riff entêtant, dans l'esprit de la galette, sur fond de chopper.
Puis, second extrait, "Wild Side", titre le plus Heavy de l'album, mémorable tube abordant les modes de vie destructeurs et la descente aux enfers inhérente à ce type de comportements... Tellement prémonitoire...
On notera l'intermède "Nona", une ligne de texte « Nona, I'm outta my head without you », qui est d'une originalité toute sympathique, sans pour autant révolutionner quoi que se soit. Un moment calme, posé sur un arpège de guitare et un fond de chœurs langoureux... Une bizarrerie appréciée !
Pour terminer ces temps forts de ce "Girls, Girls, Girls", impossible de ne pas parler de LA ballade suave et langoureuse qu'est « You're All I Need". Ce titre a en effet défrayé la chronique à son époque car il aborde, soutenu par un clip en noir et blanc, l'histoire vraie d'un crime passionnel étudié du point de vue du meurtrier... « You're all I need, make you only mine, I loved you so I set you free, I had to take your life(...)I loved you so, so I put you to sleep...». Nous sommes en présence d'une superbe ballade estampillée typiquement « fin des années 80 » (souvenirs de drague pour beaucoup !!! Imparable à l'époque!). Un peu mièvre, certes, mais c'est assurément une des plus belles réussites du combo en la matière.

Vous aurez remarqué au final que les chroniques du groupe laissent désormais davantage de place aux frasques parallèles de ses membres, liées à leur vie privée, marque de fabrique désormais indissociable de MÖTLEY CRÜE... Et le pire/meilleur reste à venir avec le double épisode overdose de Nikki Sixx déclaré mort quelques heures...
Le CRÜE a choisi une nouvelle voie, délaissant son approche plus rude et heavy des débuts. C'est désormais un groupe qui va se laisser dépasser par un succès prodigieux, car ce disque est l'une des plus grosses réussites commerciales de la bande: n°2 des ventes de disques aux Etats-Unis, à l'époque. Rock'N'Roll !

Verdict: 3,5/5.


Conseils:
- Toutes mes modestes chroniques sont le fruit d'une lecture passionnée de l'incroyable best-seller que constitue « The Dirt », la biographie officielle du groupe que je vous recommande très chaudement. Tout juste traduite en français, préférez-lui sa version originale si votre niveau en anglais vous le permet, afin d'éviter des traductions approximatives et une couverture exécrable (MC ne se résume pas à Tommy Lee, bordel ! MM. les éditeurs).
Un biopic, inspiré dudit ouvrage et réalisé par Larry Charles, est d'ailleurs en tournage à l'heure où vous lirez ces lignes !! On en salive d'avance. Sortie prévue : 2009.
- Comme à l'accoutumée, une version gonflée est disponible, comportant un remix du titre éponyme, deux instrumentaux ("Wild Side" et "Nona") et une power ballade "Rodeo" sympatoche, mais alors très/trop FM...

Surprise: La voix de Vince Neil ! Sans méchanceté aucune, on notera de réels progrès à ce niveau ! Le vilain petit canard des débuts commence sa transformation !

To be continued...

A lire aussi en HARD FM / A.O.R par FENRYL :


MÖTLEY CRÜE
Music To Crash Your Car To - Vol.1 (2003)
Crüellement attendu ce coffret...




Vince NEIL
Exposed (1993)
La vie sans MÖTLEY CRÜE a du très bon !


Marquez et partagez




 
   FENRYL

 
   ALANKAZAME
   MULKONTHEBEACH

 
   (3 chroniques)



- Vince Neil (chant)
- Mick Mars (guitare)
- Nikki Sixx (basse)
- Tommy Lee (batterie)


1. Wild Side
2. Girls, Girls, Girls
3. Dancing On Glass
4. Bad Boy Boogie
5. Nona
6. Five Years Dead
7. All In The Name Of...
8. Sumthin' For Nuthin'
9. You're All I Need
10. Jailhouse Rock



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod