Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (19)
Questions / Réponses (2 / 11)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1982 Too Fast For Love
1983 Shout At The Devil
2016 The End : Live In Los An...
 

- Style : Pretty Boy Floyd, Black Rain, Roxx Gang, CrashdÏet, Steel Panther, Tigertailz, Star Rats, Beautiful Creatures, Zan Clan, Hardcore Superstar, Shameless, Poison, Sister Sin
- Membre : 58, Methods Of Mayhem, Ozzy Osbourne, Sixx: A.m., Tommy Lee , Brides Of Destruction, The Dead Daisies
- Style + Membre : Vince Neil
 

 Site Officiel Du Groupe (1206)

MÖTLEY CRÜE - Girls, Girls, Girls (1987)
Par DARK SCHNEIDER le 13 Juin 2021          Consultée 423 fois

Humainement, MÖTLEY CRÜE est au fond du trou à cette époque. Le succès leur est montée à la tête avec toute les dérives que cela peu engendrer. La drogue fait des ravages, notamment chez le charismatique Nikki Sixx. Difficile dans ces conditions d'accoucher d'un bon album.

Un signe déjà qui ne trompe pas, c'est cette pochette de merde. Bien sûr l'imagerie sataniste a toujours été de façade chez eux, "Theatre Of Pain" s'en éloignait déjà grandement, mais ici tout cela vole en éclats et le quartette se fond dans la masse des groupes de Hard/Glam Bluesy. Les mecs sur leurs motos façon CHEAP TRICK (grosse influence), le rose, le titre de l'album : désolé tout cela me semble nul à chier, à l'image de l'interlude qui ne sert à rien, "Nona".

MÖTLEY CRÜE est en panne d'inspiration. Le groupe nous pond ici un album bien foutu dans la forme mais tout ce qu'il y a de plus commun dans le fond. C'est donc du Hard Rock/Glam Bluesy qui s'inscrit dans la continuité de la première face de "Theatre Of Pain", mais sans faire mieux et en perdant donc tout l'aspect Heavy Metal de sa musique. Certes le son est plus chaleureux, le groupe ne refait pas la même erreur de donner un son lisse à l'ensemble, et Vince Neil n'a rien perdu de sa gouaille avec un un chant toujours plus braillard (voire même trop, il manque de nuances). Mick Mars nous balance tout un registre de riffs Bluesy, laisse même parfois apparaitre ici et là un léger côté sudiste, mais bon, comment dire... Les gars devait bien se douter que les mecs de CINDERELLA faisaient largement mieux qu'eux dans le même genre.

Les refrains deviennent quelconques, répétitifs, peu marquants. "Five Years Dead" c'est presque le même refrain que "Girls, Girls, Girls", ils ne se sont pas foulés. D'ailleurs même ce title track, un des titres les plus couillons du groupe, ne sauve pas l'ensemble.
Bon, comme on dit, ne jetons pas le bébé avec l'eau du bain. Si cet album sonne bien putassier, ce n'est pas non plus totalement surprenant vu le groupe et ça ne choquera pas autant que le AC/DC de "Fly On The Wall" (qui lorgnait d'ailleurs grandement vers cette scène). MÖTLEY a au moins le mérite de vouloir revenir à une musique un peu plus roots (ce qui ne signifie pas que c'est systématiquement mieux !), et l'album n'est pas inécoutable loin de là. Même que la ballade ironique "You're All Need" n'est pas sans charme, mais elle est la preuve vivante que "Theatre Of Pain" est un meilleur album, car c'est une redite en moins bien de "Home Sweet Home".

A lire aussi en HARD ROCK par DARK SCHNEIDER :


NAZARETH
No Mean City (1979)
Clore une décennie avec brio




WHITESNAKE
The Purple Album (2015)
Un serpent pourpre plus mordant que le blanc !


Marquez et partagez




 
   FENRYL

 
   ALANKAZAME
   DARK BEAGLE
   DARK SCHNEIDER
   MULKONTHEBEACH

 
   (5 chroniques)



- Vince Neil (chant)
- Mick Mars (guitare)
- Nikki Sixx (basse)
- Tommy Lee (batterie)


1. Wild Side
2. Girls, Girls, Girls
3. Dancing On Glass
4. Bad Boy Boogie
5. Nona
6. Five Years Dead
7. All In The Name Of...
8. Sumthin' For Nuthin'
9. You're All I Need
10. Jailhouse Rock



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod