Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Fifth Angel
- Style + Membre : Loudness
 

 Site Officiel (487)
 Facebook (247)

ANTHEM - Hunting Time (1989)
Par JEFF KANJI le 26 Décembre 2020          Consultée 379 fois

Nous sommes entrés de plain-pied dans la période classique d'ANTHEM avec "Gypsy Ways", qui a permis de démontrer plusieurs choses : que le groupe pouvait se remettre du départ de son vocaliste, de progresser commercialement ("Gypsy Ways" reste considéré le plus populaire des albums des Tokyoïtes) et d'affiner encore son style pour s'affranchir notamment de l'ombre de LOUDNESS. Et ce qui fait la force de "Gypsy Ways" c'est justement son équilibre, et c'est sans doute pourquoi il est souvent préféré à "Domestic Booty" ou à ce "'Hunting Time".

Car sur "Hunting Time" ANTHEM met davantage en évidence sa facette la plus Heavy, ce qui va à la fois contribuer à affirmer le style tardif de cette première carrière, basé sur des rythmiques souvent rapides, puissamment envoyées et mises en son par Takasama Ohuchi et Chris Tsangarides. Pour son troisième album avec les Japonais, le Britannique va carrément mettre la main à la pâte et arranger/co-écrire les huit titres de ce cinquième album. Le résultat : un groupe qui se met à franchement privilégier les tempi enlevés, à la limite du Power Metal en pleine ascension, et une production massive, qui n'est pas sans rappeler celle du futur "Painkiller", que Chris Tsangarides ne tardera pas à produire (à noter sa cote à l'époque, puisqu'entre les deux il bossera avec ANVIL, sur le "Conspiracy" de KING DIAMOND et le premier Bruce DICKINSON !).

L'album s'ouvre par ailleurs de la meilleure des façons possibles, avec le speedé "The Juggler" qui permet de retrouver le Graham Bonnet japonais au top de ses capacités, envoyant des mélodies entêtantes, avant d'enchaîner sur la prodigieuse pièce-titre, un hymne Power en puissance, dans la droite lignée du "Cryin' Heart" de l'album précédent, avec des mélodies là aussi ultimes, un pont enrichi par des claviers du plus bel effet, et un solo décoiffant d'Hiroya Fukuda qui sait gérer le moment, commençant par des plans très déliés avant de complexifier son jeu vers le shred et finir en apothéose. Ce titre est peut-être mon préféré des Japonais toutes époques confondues.

Et là on se demande singulièrement si le groupe va être capable de maintenir la cadence. Et "Evil Touch" va calmer un poil nos ardeurs, même si son départ en trombe, toute double grosse caisse dehors, tend à en faire une nouvelle déflagration non dénuée de bons moments, mais qui apparaît avec le recul comme une espèce de brouillon de "Venom Strike". On relèvera bien vite la tête quand "Sleepless Night" viendra nous rappeler à l'ordre alors que notre attention commençait à baisser, pour ne plus guère redescendre, si ce n'est sur "Let Your Heart Beat" qui tente de faire le coup du titre Hard Rock bien posé comme il faut. Mais je dois bien avouer que ça fonctionne moins que sur "Gypsy Ways" tant on s'est pris au jeu de ce virage Heavy speedé sur le reste de l'album ou encore sur l'up-tempo ultra efficace de "Jailbreak" peut-être LE titre vraiment Rock'N'Roll de l'album (avec son orgue sur le refrain).

"Hunting Time" par son agencement, sa faculté à proposer des explosions de vitalité et de souffler le chaud et le froid, ressemble en fait pas mal à "Bound To Break", tout en étant un peu au-dessus. Sa concision joue pour lui, et les pistes trois et quatre, qui pourraient avoir l'air d'un petit ventre mou de loin, constituent en fait des respirations bienvenues, car le groupe n'oublie jamais sur chacune d'elles de proposer une musique de qualité, des mélodies bien foutues, et un creuset pour la musicalité d'Hiroya Fukuda.

Ce revirement vers un Heavy plus speed tombe à point nommé à un moment où une nouvelle génération de groupes commence à frapper au portillon, notamment X qui signe sur une major et remplit déjà des salles comme le Koukkaidou dont il foulera les planches la même année qu'ANTHEM. Dommage, il manquait une ou deux compositions plus ultimes pour faire de "Hunting Time" un classique absolu. Mais il connaîtra une belle postérité, se voyant même célébré conjointement à "Gypsy Ways" en 2019 pour un concert-anniversaire homérique qui verrait les deux albums joués dans leur intégralité.

A lire aussi en HEAVY METAL par JEFF KANJI :


SATAN JOKERS
Symphönïk Kömmandöh (2018)
Magma sonore pour utilisateurs avertis




X JAPAN
Jade (2011)
Tes cicatrices sont belles comme le jade...


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Naoto Shibata (basse)
- Yukio Morikawa (chant)
- Takamasa Ohuchi (batterie)
- Hiroya Fukuda (guitare)
- -
- Yoshitaka Mikuni (claviers)


1. The Juggler
2. Hunting Time
3. Evil Touch
4. Tears For The Lovers
5. Sleepless Night
6. Jailbreak (goin' For Broke)
7. Let Your Heart Beat
8. Bottle Bottom



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod