Recherche avancée       Liste groupes



      
PUNK  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

1977 Damned Damned Damned
  Music For Pleasure
1979 Machine Gun Etiquette
1980 Black Album
1982 Strawberries
1985 Phantasmagoria
2018 Evil Spirits
 

- Style : The Ruts
- Membre : Tank
- Style + Membre : The Saints
 

 Site Officiel (88)
 Chaîne Youtube (94)

The DAMNED - Damned, Damned, Damned (1977)
Par CHAPOUK le 27 Juillet 2018          Consultée 907 fois

Généralement, quand ça parle de Punk dans une conversation, on entend régulièrement les mêmes noms ressortir : Les CLASH, les PISTOLS, les RAMONES… Mais rarement les DAMNED… C'est à la fois triste et marrant comme constat, quand on sait que c'est pourtant ce groupe qui a sorti le premier single estampillé Punk ("New Rose" en 76) ainsi que le premier album du genre, en Angleterre.

Avant de rentrer dans le vif du sujet on va quand même faire un petit saut dans le passé pour resituer le contexte dans lequel sort "Damned Damned Damned" en 1977. Donc, pendant qu'en France on s'envoie des "Big Bisous", qu'on écoute Chantal Goya, en plein trip au LSD, nous parler d'un lapin serial-killer et qu'on fait un signe de la main à POLNAREFF, qui fuit les ennuis fiscaux en nous montrant son cul, la jeunesse anglaise décide de faire péter le plus de codes possibles dans une explosion de créativité.

Des tas de jeunes décident, entre autres, de monter des groupes et entre 75 et 78 la scène musicale londonienne est un merdier sans nom : des formations apparaissent et disparaissent en un clin d'œil, se reforment sous un autre nom, avec un line-up différent… Tenez ! Les DAMNED par exemple ! N'allez pas croire qu'ils sont apparus comme ça, pouf, avec ce line-up. Eux ils résument très bien ce bordel ambiant (ils entretiendront même la tradition tout au long de leur carrière).

À la base de ce groupe, il y a un premier homme : Rat Scabies. C'est lui qui fait le lien entre les futurs membres des DAMNED dispatchés entre deux formations. D'un côté on a The MASTERS OF THE BACKSIDE, un groupe managé par McLaren (encore lui putain !) mais qui à cause de ce dernier, aura une courte durée de vie (les membres en ont eu marre des tentatives de contrôle du requin), où l'on trouve Dave Vanian, Captain Sensible, Rat Scabies et Chrissie Hynde (future PRETENDERS). Et de l'autre on a les LONDON SS, au line-up mouvant, qui voient passer dans leurs rangs un Mick Jones, (futur CLASH) un Tony James (futur GENERATION X), un Brian James (future tête pensante des DAMNED) et un Rat Scabies, au moins le temps d'une audition (ratée). En 76 les LONDON SS splittent et Brian et Rat s'associent pour former les SUBTERRANEANS avec Captain Sensible à la basse. Là aussi c'est un peu les chaises musicales pour le chant, jusqu'à ce qu'ils lancent l'audition qui changera tout : Sid Vicious V.S Dave Vanian ! Sid Vicious a failli être chanteur des DAMNED, oui. Dave Vanian avouera lui-même dans une interview que si Vicious s'était pointé à l'audition il aurait sûrement eu le poste.

Bref ils sont en place, ils sont tous là et ce n'est qu'une question de temps pour qu'ils changent leur patronyme par The DAMNED (en référence à divers films dont celui de Visconti). Après avoir joué avec les PISTOLS au 100 Club, joué au festival Punk de Mont-De-Marsan (il existe des images de ce live de 76 sur YouTube si ça vous intéresse), sorti leur single "New Rose" qui a eu un succès monstre, et tourné (Anarchy Tour) avec les HEARTBREAKERS, les CLASH et les PISTOLS, ils sortent ce "Damned Damned Damned", entièrement composé par Brian James (rien que ça ouais).

Ce sont ces évènements couplés au contenu musical de "Damned Damned Damned" qui vont aider le groupe à sortir de l'ombre des CLASH qui occupent déjà le terrain de l'engagement politique et de celle des PISTOLS qui excitent les médias avec leur furie bien contrôlée. Les DAMNED ne sont pas dans ces délires-là mais ça ne les empêche pas d'avoir leur truc à eux aussi. Il suffit d'écouter "New Rose" pour s'apercevoir que sous cet aspect brut, nerveux, bordélique qui ressort en premier du morceau, il y a un petit quelque chose, un petit côté mélodique, ou peut être juste la patte "so British" du groupe qui s'exprime et qui fait de ce "New Rose" un tube.

Rah ! Comment se lasser de ce "Is she really going out with him?" qui introduit un martelage de toms de Scabies, réglé comme un coucou tout le long du titre, un riffing aussi sale, raw et agressif soutenu par une basse vrombissante et un jeune Vanian à balle dans son interprétation ? Et que dire du deuxième véritable tube de cet album : "Neat Neat Neat" ? Un morceau tout en tension, avec son riff de basse dévastateur, son refrain et les soli d'enragés de James.

Je parlais "raw" un peu plus haut, mais vous pouvez rajouter "power" pour compléter ! En témoigne la reprise des STOOGES ("I Feel Alright") qui clôture le skeud dans la saturation et le chaos. Ou encore "So Messed Up", l'hymne Punk par excellence ! Qui peut résister à cet appel au pogo ? Ça joue vite, ça se prend pas au sérieux et ça donne envie de se secouer ! On pourrait d'ailleurs appliquer cette phrase à pas mal de morceaux présents sur cette galette : "See Her Tonite", "Fish", le détonnant "Stab Your Back", "Born To Kill", "I Fall" ou encore "1 Of The 2".

Mais la hargne de ces quatre garçons se calme parfois, comme sur "Fan Club" qui est doté d'un riff, encore une fois, bien efficace, et où le côté mélodique se fait plus ressentir qu'ailleurs (exemple parlant sur le refrain). Où sur "Feel The Pain", l'ovni de ce "Damned Damned Damned". Voilà là aussi un exemple de la différence qu'apportaient les DAMNED dans le paysage musical Punk naissant de l'époque. Les mecs ont eu envie de faire un titre un peu plus "bizarre", presque Psyché dans l'esprit de certains riffs, presque Goth, et ils l'ont sorti sans se poser de question. Il suffit d'écouter ce Vanian théâtral qui se montre inquiétant, presque sulfureux sur les couplets, tandis que sur les refrains il laisse plus de place à la mélodie, ou cette ambiance froide, désenchantée qui colle au titre pour comprendre que ce groupe a vraiment un truc.

Avec ce "Damned Damned Damned" les gamins de Croydon proposent quelque chose d'authentique, de juvénile, un produit de déconnade pure mais qui fait vachement de bien en cette année 1977. Ces "vilains petits canards" du Punk anglais démarrent ainsi doucement mais sûrement une carrière aussi créative que variée !

A lire aussi en PUNK par CHAPOUK :


BLOOD FOR BLOOD
Outlaw Anthems (2002)
I hate you




UNCOMMONMENFROMMARS
Vote For Me (2001)
Des hommes rares de Mars !


Marquez et partagez




 
   CHAPOUK

 
   JEFF KANJI

 
   (2 chroniques)



- Brian James (guitare)
- Rat Scabies (batterie)
- Captain Sensible (basse)
- Dave Vanian (chant)


1. Neat, Neat, Neat
2. Fan Club
3. I Fall
4. Born To Kill
5. Stab Your Back
6. Feel The Pain
7. New Rose
8. Fish
9. See Her Tonite
10. 1 Of The 2
11. So Messed Up
12. I Feel Alright (cover The Stooges)



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod