Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (2)
Questions / Réponses (1 / 2)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Astral Doors
- Membre : Deep Purple, Tank, Wami, Black Sabbath, Tony Martin , Zed Yago, Gillan/glover, Impellitteri, Warlock, Quiet Riot, Riot, Aerosmith, Ez Livin', Empire, Trans-siberian Orchestra, Dio, Blackmore's Night, Ozzy Osbourne , Heaven & Hell, Dokken, Ted Nugent , Alice Cooper, Blue Öyster Cult, Plasmatics, Cornerstone, Doro
- Style + Membre : Pink Cream 69, A. Kajiyama & J. L. Turner, Brazen Abbot, Yngwie Malmsteen , Doogie White & La Paz, Msg, Axel Rudi Pell , Ian Gillan Band, Alcatrazz, Joe Lynn Turner , Uriah Heep, Gary Moore , Hear 'n Aid

RAINBOW - Bent Out Of Shape (1983)
Par DAVID le 11 Mai 2006          Consultée 9862 fois

Les albums de Rainbow avec Joe Lynn Turner avaient été boudés par les fans de la première heure. Il faut dire qu'on avait du mal à croire qu'un guitariste aussi respecté que Ritchie Blackmore puisse se laisser à ce point tenter par des velléités commerciales en ce début des années 80. Petit changement de line up à signaler, Chuck Burgi remplace Bobby Rondinelli à la batterie, mais cela ne change absolument rien, la section rythmique de Rainbow est toujours aussi rigide et sous-exploitée, l'intérêt est ailleurs. Bent out of shape se démarque pourtant des deux albums précédents, Difficult to cure et Straight between the eyes. Bien sûr, il ne faut pas s'attendre à une révolution, Rainbow reste fidèle à son style le plus FM, avec toujours cette faculté à proposer des hits aux refrains "pop" imparables (Fool for the night, Street of dreams, Desperate heart). De ce côté là, on est servi, mais Bent ou of shape ne se limite pas à ça et derrière la simplicité apparente des morceaux se cache pas mal de subtilités, ce qui faisait défaut à Straight between the eyes. Richesse et diversité sont les deux mots qui viennent à l'esprit quand on l'écoute, avec bon nombre de trouvailles des plus intéressantes, grâce aussi au travail de David Rosenthal aux claviers.

Depuis quelques temps déjà, Ritchie Blackmore ne cherche plus à se mettre en avant à tout prix. Son jeu a acquis une maturité impressionnante, son principal souci est désormais de se mettre au service du chant de Joe Lynn Turner, de mettre en valeur les mélodies. Pas de doute, ces deux-là sont en osmose sur ce Bent out of shape. Rien que sur le titre d'ouverture, Stranded avec ses sonorités "psychés" et le chant plein de force de Turner, qui n'a rien à envier à celui de Dio quand il le veut, on est prévenu, c'est à du grand Rainbow qu'on a affaire. Le riff de Stranded rappelle étrangement celui qui sera utilisé sur Anya de Deep Purple, dix ans plus tard ! Toujours présentes aussi les sonorités orientales typiques de Rainbow, et assez artificielles (n'est pas Kashmir qui veut !) sur Fire Dance dont un des riffs sera repris lui aussi sur The battle rages on, décidément ! C'est qu'au niveau recyclage de riffs, il en connaît un rayon le Ritchie !

Difficile également de passer à côté des deux magnifiques instrumentaux (Anybody there et surtout Snowman), agrémentés de quelques effets modernes, ce sont de véritables monuments et Ritchie y est au sommet de son art ! Et l'album se termine en beauté avec deux titres hard bien balancés (Drinking with the devil et Make your move), comme quoi il y en a pour tous les goûts ! Pas besoin de chercher bien loin d'où vient l'influence principale de Yngwie Malmsteen dans ses heures les moins démonstratives (sur Odyssey surtout avec.... Joe Lynn Turner !!!). Il ira même jusqu'à "piquer" tous les vocalistes de Rainbow, à l'exception de Ronnie James Dio.

Avec un album aussi complet, Ritchie semble plus que jamais épanoui dans son groupe. Pour une poignée de fans, Bent out of shape est même régulièrement cité comme le meilleur album de Rainbow, le plus mélodique. Il est même étonnant (enfin, financièrement pas tant que ça !) que Ritchie ait accepté de retourner dans Deep Purple. Il a même hésité jusqu'à la dernière minute avant de participer à cette reformation. Alors que fallait-il faire ? Continuer de rester libre et créatif avec Rainbow ou stagner avec Deep Purple pour du bon vieux rock des familles ? Pour les fans, la seconde option s'imposait, sans hésitations.

A lire aussi en HARD ROCK par DAVID :


GUY - MCCOY - TORMÉ
Bitter & Twisted (2006)
Le retour des anciens de gillan !!!




GILLAN
Toolbox (1991)
Hard rock


Marquez et partagez




 
   DAVID

 
  N/A



- Joe Lynn Turner (chant)
- Ritchie Blackmore (guitare)
- Roger Glover (basse)
- Chuck Burgi (batterie)
- David Rosenthal (claviers)


1. Stranded
2. Can't Let You Go
3. Fool For The Night
4. Fire Dance
5. Anybody There
6. Desperate Heart
7. Street Of Dreams
8. Drinking With The Devil
9. Snowman
10. Make Your Move



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod