Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL PROG  |  STUDIO

Commentaires (6)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : James Labrie
- Membre : Headspace, Maiden United
 

 Myspace (331)

THRESHOLD - For The Journey (2014)
Par FREDOUILLE le 23 Mars 2015          Consultée 2502 fois

On aura beau dire, mais on a quand même connu les Anglais de THRESHOLD un tantinet plus inspirés non ? Oh, pas que "For The Journey" dont la pochette rappellera d'ailleurs et allègrement celle de "Back On Track" des Suisses de SHAKRA, soit mauvais loin de là ! Soyez rassurés de ce coté là, la marchandise reste de très bonne qualité comme bien souvent d'ailleurs avec THRESHOLD mais force est de constater tout de même qu'il manque assurément un petit quelque chose. Vous savez ce petit éclat, ce petit coup de génie qui faisait de "Critical Mass", un des meilleurs opus du groupe faut-il encore le rappeler, ou bien de "Subsurface" de petits joyaux de Metal Progressif dont les Anglais peuvent d'ailleurs fièrement se targuer de posséder dans leur désormais longue discographie. La faute certainement à quelques titres soit un poil trop classiques type "Turned To Dust" et ses samples (le refrain reste tout de même séduisant) ou "Unforgiven" lequel semble d'ailleurs et littéralement tourner au ralenti pour ne pas dire patauger, soit à quelques titres un peu trop légers et lents, genre l'ennuyeux "Lost In Your Memory" empruntant à mon goût beaucoup trop au Rock Progressif. Même l'album précédent, "March Of Progress", pas forcément extraordinaire, semblait toutefois un peu plus énergique, plus varié aussi et incontestablement... plus riche en couleurs.

Car "For The Journey" pour le coup et à l'image de sa pochette est un disque plutôt sombre dans son ensemble pour ne pas dire brumeux, voire même un poil tristounet à l'image de la pourtant sublime introduction de "The Box", le titre phare de ce nouvel album. THRESHOLD appuie ici et davantage sur nos cordes sensibles en nous distillant des morceaux un poil plus lents qu'à l'accoutumée, non dénués de puissance cependant à l'image par exemple du très surprenant et très réussi "Siren Sky" à l'aura stellaire et sur lequel l'excellent Richard West réalise là un boulot tout bonnement dantesque, et en nous délivrant des atmosphères toujours très fouillées, à la limite vaporeuses à l'image de ce "Autumn Red" (mélange de YES et de Christopher Cross et de son "Ride Like The Wind") un poil lent lui aussi mais relativement puissant, voire même dotées d'une noirceur subtile comme sur "The Box" ou bien sur ce "The Mystery Show" plutôt inquiétant mais en tout point remarquable et qui malgré sa flagrante lenteur réussit néanmoins à nous toucher en plein cœur, les claviers de Richard West faisant là encore leur petit effet.

Bien évidemment, et malgré les petits bémols entraperçus plus hauts, "For The Journey" ne nous dépayse pas le moins du monde non plus. Nous sommes en terrain connu, pas de doute là dessus. Et les fans de THRESHOLD resteront assurément convaincus et conquis par des titres tels que "Watchtower On The Moon", ultra énergique et bien pêchu comme il faut jouant merveilleusement la carte de l’efficacité en privilégiant non seulement les chœurs habituels (et leur coté FMisant) et des riffs ultra heavy, mordants, secs et si caractéristiques de ce que le groupe nous propose à l'accoutumée. On soulignera d'ailleurs sur cet excellent morceau un break qui l'est tout autant, relançant brillamment la mécanique et laissant la paire Karl Groom/Pete Morten briller de mille feux avec une ribambelle de soli absolument flamboyants pour ne pas dire fantastiques. Franchement, si toutes les compositions de "For The Journey" avaient été de cet acabit, nous serions sans nul doute en possession d'un petit bijou de Metal Progressif.

Seulement ce n'est pas tout à fait le cas (voir donc le pourquoi plus haut), même si d'autres morceaux tirent plus que largement leur épingle du jeu à l'image de ce ultra heavy "I Wish I Could", lourd et massif nous assénant quelques accélérations rythmiques absolument fantastiques et fort d'un refrain en tout point remarquable. Voici un bonus track qui ne se refuse absolument pas. Enfin... Comment ne pas souligner la beauté de cette pièce maîtresse qu'est "The Box", qui du long de ses douze minutes nous montre tout le talent de composition des Anglais (comme s'il était encore besoin de le démontrer !) et ce dont ils sont capables d'un point de vue technique. Un morceau relativement sombre avec cette introduction à la fois nostalgique et émouvante (piano et guitare sèche à l'appui), sur lequel l'excellent Damian Wilson réalise une performance de haute volée (comme sur le reste de l'album d'ailleurs!) - le bougre réussit quand même à nous faire hérisser les poils sur les bras - et avec des enchainements pour le moins fluides et cohérents, et pour le coup assez proches d'un DREAM THEATER (mais sans le coté masturbation guitaristique, même si les Anglais s'en donne littéralement à cœur joie), voire même d'un FATES WARNING. Des enchainements et passages techniques qui vous laisseront tout bonnement pantois tant nous avons affaire là à du grand art. Car "The Box" n'est ni plus ni moins qu'un petit joyau de Metal Progressif nous offrant aussi quelques parties aériennes et guitaristiques de toute beauté.

THRESHOLD nous propose donc avec "For The Journey" une facette un peu plus sombre qu'à l'accoutumée, qu'on ne lui connaissait pas forcément, mais qui lui va plutôt bien de par les paysages et ambiance sonores concoctés de main de maître (les musiciens y excellent) et ce malgré un certain ralentissement général des tempi et quelques titres un tantinet trop classiques pour ne pas dire anecdotiques ("Lost In Your Memory"). Heureusement, THRESHOLD nous sort de sa besace et comme par magie quelques petits bijoux de titres ("The Box", "Watchtower On The Moon"), avec de surcroit quelques nouvelles idées plutôt bienvenues et bien dans l'ère du temps ("The Mystery Show", "Siren Sky"). Des compositions qui forcent inévitablement le respect et qui au final font de ce nouvel opus un bon voire un très bon cru. Pour ne rien gâcher, les musiciens restent vraiment au top. Mention toute particulière pour l'excellente performance de Damian Wilson à la voix si atypique et qui m'avait plus qu'épaté sur le premier album d'HEADSPACE (à quand le suivant ?). Un des meilleurs vocalistes de la scène Prog' ? Assurément.

Note réelle : 3,5/5 arrondie à 4/5.

Morceaux préférés : "Watchtower On The Moon", "The Box", "Siren Sky", "I Wish I Could".

A lire aussi en METAL PROG par FREDOUILLE :


MYRATH
Hope (2007)
Le meilleur album de metal progressif de l'année?




VENTURIA
The New Kingdom (2006)
Une perle rare de metal progressif!


Marquez et partagez







 
   FREDOUILLE

 
  N/A



- Damian Wilson (chant)
- Karl Groom (guitares)
- Richard West (claviers)
- Steve Anderson (basse)
- Johanne James (batterie)
- Pete Morten (guitares)


1. Watchtower On The Moon
2. Unforgiven
3. The Box
4. Turned To Dust
5. Lost In Your Memory
6. Autumn Red
7. The Mistery Show
8. Siren Sky
9. I Wish I Could (bonus Track)



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod