Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH METAL  |  STUDIO

Commentaires (6)
Questions / Réponses (1 / 1)
Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Testament
- Membre : Tad Morose, Anvil, Liege Lord, Grip Inc., Toxik, Dee Snider , Shadows Fall, Bpmd
- Style + Membre : Flotsam And Jetsam, Anthrax, Annihilator
 

 Overkill Wreckingcrew (1375)

OVERKILL - White Devil Armory (2014)
Par CANARD WC le 1er Novembre 2014          Consultée 6357 fois

Mieux que "Electric Age", un peu moins bien que "Ironbound".
Vu que le premier vaut 3/5 et le suivant 4/5, qu’on est entre les deux avec ce nouvel album je vais donc y aller de mon 3,5/5 sans ciller. C’est ce que vaut cet « arsenal du diable blanc ».
Pas plus, pas moins.
Merci, bonsoir et à la prochaine fois.

Voilà.

D’autres questions peut-être ?
Hein ? Si Dieu existe ? Non, évidemment.
Le secret du bonheur ? Une bonne bière en se grattant les couilles.
Les prochains numéros du loto ? Pas de problème. 17-48-2-21-8 et 11 (numéro complémentaire).


Je sais très bien que certains d’entre vous vont encore crier à la dureté de mon jugement, ils vont crachouiller les riffs derrière leur écran en faisant les cornes tout en prétextant que je n’y connais rien, que je suis un vil canard des égouts etc. Sauf que "White Devil" n’est qu’un bon petit album d’OVERKILL et rien de plus. De la bonne redite pour être précis avec des tas d’énergie et tout plein de motivation. Mais c’est tout.

Évidemment, personne n’attend de ce groupe qu’il invente le fil à couper le beurre tiède. Comme OVERKILL le sait, il peut se permettre de nous tricoter de jolis pulls avec des bouts de ficelle d’un Thrash passé. Pour un résultat presqu’à chaque fois honorable grâce au tempo, grâce au timbre si particulier d’Ellsworth et parce que OVERKILL est un groupe foutrement méritant. Mais bon, on connaît la chanson, on sait quand les refrains vont tomber et le fait d’avoir trente ans de carrière ne constitue pas en soi un argument valable pour mettre n’importe quelle note à n’importe quel album dudit groupe. Leur côté « Die Hard Thrashers » a forcément quelque chose qui fait qu’on a envie de leur faire des bisous, de leur caresser les cheveux et de se montrer gentil tout plein. Moi-même je les adore, figurez-vous, mais j’ai l’impression tout de même que si on met de côté ces aspects-là, qu’on ferme un peu les yeux, qu’on prend le temps de respirer un grand coup entre deux headbangs frénétiques… eh bien on se rendra compte que "White Devil" n’est que correct et certainement pas exempt de défauts.

Parce qu’entre pomper METALLICA à tout bout de champ ("Where There’s Smoke") et s’autoplagier (époque "WFO" et "Killing Kind"), ce nouveau OVERKILL c’est un peu innovation zéro. D’habiles faiseurs qui ont le mérite d’être encore là, de perpétuer le genre, de faire ce qu’ils savent faire ce qui ne veut pas dire que c’est mauvais pour autant. Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit. OVERKILL fait donc du OVERKILL, qu’on se le dise. Un album de plus, ce qui est à la fois admirable et le principal reproche qu’on pourra faire à ce "White Devil".

Ça commence pourtant plutôt pas mal avec un gros premier tiers bien foutu, puis "Freedom Rings" accuse un peu le coup. On n’a pas le temps de tellement s’en rendre compte que OVERKILL redresse de suite un peu le niveau avec "Another Day" puis surtout "King Of The Rat" (meilleur riff de l’album) puis ça repart de plus belle avec un chouette "It’s All Yours" sur le bon tempo. Il y a du métier comme on dit. Mon tout se conclut sur un épique et courageux "In The Name" qui rappelle les meilleures heures d’un certain "Taking Over" (meilleur album du groupe au passage) ; illégitime croisement entre "Fear His Name" et "In Union We Stand" (pour ceux à qui ça cause). Mais c’est plutôt bien vu : il fallait ce titre dévastateur pour se quitter en bons termes. Un peu comme la salutaire glace à la vanille qui vient arroser le gâteau chocolat un peu étouffe-chrétien.

Alors l’espace d’un instant, on oublie les trucs méchants qu’on pourrait dire, on savoure cette louange au Thrash des années 80 et on se dit que parfois la vie c’est simple comme un riff d’OVERKILL.


M’enfin, entre nous, on va pas mentir non plus.


Note : 3,5/5 (j’ai dit)


Morceau préféré : "In The Name"
Morceau moins préféré : "Freedom Rings"

A lire aussi en THRASH METAL par CANARD WC :


SLAYER
South Of Heaven (1988)
Le virage "thrash" le plus intéressant du groupe.

(+ 6 kros-express)



OVERKILL
Wfo (1994)
Du putain de thrash pour tous ! fucking open !

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez







 
   CANARD WC

 
  N/A



- Bobby Ellsworth (chant)
- Dave Linsk (guitare)
- Derek 'the Skull' Tailer (guitare)
- D. D. Verni (basse)
- Ron Lipnicki (batterie)


1. Xdm
2. Armorist
3. Down To The Bone
4. Pig
5. Bitter Pill
6. Where There's Smoke...
7. Freedom Rings
8. Another Day To Die
9. King Of The Rat Bastards
10. It's All Yours
11. In The Name



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod