Recherche avancée       Liste groupes



      
POWER METAL  |  STUDIO

Commentaires (32)
Questions / Réponses (3 / 23)
Metalhit
Lexique power metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Armory, Dragonforce, Heavenly, Insania, Chroming Rose, Zonata, Scanner, Montany, Lovebites, Blind Guardian
- Membre : Neopera, Unisonic, The Unity , Iron Savior
- Style + Membre : Primal Fear, Metalium, Helloween, Freedom Call
 

 Chaîne Youtube (444)
 Myspace (463)
 Site Officiel (621)

GAMMA RAY - Land Of The Free Ii (2007)
Par JEFF KANJI le 12 Février 2018          Consultée 334 fois

Quand Kai Hansen a annoncé un deuxième volet à "Land Of The Free" ça puait un peu le manque d'inspiration. Et cela n'avait rien de rassurant. Et autant "Land Of The Free" peut être considéré à juste titre comme l'un des chefs d'œuvre des Hambourgeois, autant cette deuxième partie est sans aucun doute le moins bon disque sorti par GAMMA RAY depuis sa création.

Le groupe n'a pas été épargné cela dit, avec sa maison de disques qui fait faillite, empêchant la sortie du Live à Montréal enregistré sur la tournée "Majestic" et qui aurait logiquement dû concurrencer le rutilant "Live On 3 Continents" d'HELLOWEEN. Il a fallu du temps aux Rays pour se retourner et trouver refuge chez SPV. Rapprochement d'HELLOWEEN significatif, puisque les deux formations vont tourner ensemble pour la première fois en 2008 pour le Hellish Rock Tour qui verra les membres de GAMMA RAY jammer sur "Future World" et "I Want Out", premier signe d'un rapprochement auquel Kai œuvrera encore beaucoup dans les années suivantes.

Ce neuvième album n'en finit pas de regarder dans le rétroviseur, puisque Tommy Newton est de retour aux manettes, après avoir produit les premiers HELLOWEEN et les deux premiers albums de GAMMA RAY. Et autant dire que GAMMA RAY aurait pu économiser un peu, car ils ont prouvé depuis dix ans qu'ils n'avaient besoin de personne pour faire sonner leur musique au mieux, ce que "To The Metal!" avec ses côtés "Power Plant" démontrera sans peine deux ans plus tard.

Ce coup d'arrêt, on le ressent dans les prestations du groupe, et particulièrement dans le chant de Kai Hansen, agressif et très arraché dans les aigus, se concentrant la plupart du temps sur un chant medium plus confortable pour lui (le groupe décidera pour l'album suivant de désaccorder ses instruments d'un demi-ton supplémentaire vers le grave). Niveau compo ce n'est pas non plus la débandade, mais c'est rien de dire qu'on a connu les Rays plus inspirés. Le single "Into The Storm" est explosif et jouissif dans son approche Heavy couillu, "Empress" renoue avec le Happy Metal tout en piquant des plans à droite à gauche ("Plaine Ma Plaine" sur le solo, "Princess Of The Dawn" sur le refrain). Mais bon, stigmatiser GAMMA RAY pour ça me semble un peu fort, étant donné que le groupe a toujours pratiqué ce genre de gimmick/hommage dont Kai Hansen est loin de se formaliser (qui se rappelle du clin d'œil à "Hotel California" sur "All Of The Damned" ?). "Insurrection" n'arrive pas à égaler "Rebellion In Dreamland" tout en lui empruntant sa construction, mais ses passages solo sont juste magiques et son refrain diablement efficace, une belle façon de conclure l'album en beauté.

En revanche, comme sur "Majestic" on peine parfois à suivre le groupe. Mais "Land Of The Free II" dégage une lassitude et un côté poussif qu'on ne connaissait pas aux Allemands, qui malgré tout avaient la niaque sur l'album précédent. Un titre comme "From The Ashes" est symptomatique. Ça riffe, ça envoie de la double à donf mais c'est mou. "To Mother Earth" part beaucoup mieux, mais le pré-refrain pompé sur "How Many Tears" et le refrain font retomber le soufflé. La plupart des titres sont juste sympas en fait. Kai Hansen accuse un cruel manque d'inspiration que seuls Henjo Richter et Dirk Shlächter parviennent à étancher avec "Rain" et surtout "Opportunity" le seul titre véritablement brillant de cet album.

A lire aussi en POWER METAL par JEFF KANJI :


GAMMA RAY
Lust For Live (1994)
Témoignage d'une époque révolue




ALOGIA
Elegia Balcanica (2014)
Faites simple et beau


Marquez et partagez



Par DARK BOUFFON




 
   DARK BOUFFON

 
   BAST
   DARK BEAGLE
   DARK SCHNEIDER
   JEFF KANJI
   ODIN

 
   (6 chroniques)



- Kai Hansen (chant, guitare)
- Henjo Richter (guitare, clavier)
- Dirk Schlächter (basse)
- Daniel Zimmermann (batterie)


1. Into The Storm
2. From The Ashes
3. Rising Again
4. To Mother Earth
5. Rain
6. Leaving Hell
7. Empress
8. When The World
9. Opportunity
10. Real World
11. Hear Me Calling
12. Insurrection



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod