Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK METAL  |  STUDIO

Commentaires (52)
Questions / Réponses (10 / 83)
Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : God Seed, Aura Noir, Mork
 

 Site Officiel (1278)

DARKTHRONE - Transilvanian Hunger (1994)
Par METALOMANE le 14 Mai 2015          Consultée 810 fois

Scène d’intro du nanar intersidéral Starcrash :
"- Savez-vous de quel type de planète nous approchons ?
- Une carapace de glace et de neige d’une mortelle et désespérante solitude…
- Sondez-la avec notre synchro-moduleur !"
Et bien voilà à quoi pourrait ressembler la planète DARKTHRONE ! Et si l’on n’y trouverait pas de trace d’armes dissimulées du maléfique seigneur Zarth Arn, en revanche ou pourrait y croiser nos trois pauvres corbeaux martyrisant leurs instruments et éructant leur amour du froid et de Satan. À l’instar de la pochette, DARKTHRONE c’est la vie en noir et blanc. D’ailleurs, ils ont commencé à faire de la merde lorsqu’ils ont commencé à foutre des couleurs, c’est quand même un signe !

Cet album n’est ni subtil, ni travaillé (comme les effets spéciaux de Starcrash…), on va direct à l’essentiel et on l’écoute d’une traite. Pratiquement pas de breaks. Pas d’intro à la con non plus. Le sentiment d’urgence prédomine, no time to explain, on tire d’abord et on ne posera même pas les questions après, rien à foutre. La batterie est binaire au point que s’ils n’avaient pas été aussi true, ils ne se seraient sûrement pas fait chier et auraient utilisé une BAR.

Peu de riffs par chanson (2 ou 3), d’une simplicité quasi enfantine (la palme à celui de "I En Hall Med Flesk Og Miod", à la limite du foutage de gueule), mais tous se gravent dans notre tête au marqueur indélébile (noir évidemment). J’en veux pour preuve le riff central de "Skald Av Satans Sol" (à vos souhaits) ou encore celui tourbillonnant de l’hypnotique "As Flittermice As Satans Spys".

La preuve vivante (enfin aussi vivante que peut l’être un CD, je me comprends) qu’il n’y a pas besoin d’en faire des caisses pour instaurer une ambiance crue et désespérante, ni pour pondre un album culte de Black Metal.
Un disque qui m’a profondément marqué dans mon cheminement vers le Metal extrême.

A lire aussi en BLACK METAL :


MGŁA [MGLA]
Groza (2008)
Rage et désespoir tranquilles




ARPHAXAT
Loudun La Maudite (2008)
La nouvelle entité de l'ex-deathspell omega !


Marquez et partagez




 
   POSSOPO

 
   MEFISTO
   METALOMANE
   ONCLEGUUD

 
   (4 chroniques)



- Nocturno Culto (chant, basse)
- Fenriz (batterie)
- Zephyrous (guitares)


1. Transilvanian Hunger
2. Over Fjell Og Gjennom Torner
3. Skald Av Satans Sol
4. Slottet I Det Fjerne
5. Graven Takeheimens Saler
6. I En Hall Med Flesk Og Mjod
7. As Flittermice As Satans Spys
8. En As I Dype Skogen



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod