Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK SYMPHO / ATMO  |  STUDIO

Commentaires (1)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Mystic Circle, Agathodaimon, Anorexia Nervosa, Bal Sagoth, Carach Angren, Chthonic, Diabolical Masquerade, Graveworm, Illnath, Limbonic Art, Ad Inferna, Dimmu Borgir, Old Man's Child, Crest Of Darkness, Lord Shades, Helioss
- Membre : Therion, Tenet, Atrocity, The Haunted , Vallenfyre, Angtoria, Anathema, Acheron, Paradise Lost, Symphonity, Solstice, Brujeria, Code, Decameron, December Moon, Entrails, Gorerotted, Leaves' Eyes, Lock Up, Serotonal, Sarah Jezebel Deva , At The Gates, My Dying Bride, Masterplan, Massacre
- Style + Membre : Abigail Williams, Ancient, Hecate Enthroned, The Kovenant
 

 Site Officiel Du Groupe (570)
 Myspace Officiel Du Groupe (602)
 Chaîne Youtube (437)

CRADLE OF FILTH - Cryptoriana - The Seductiveness Of Decay (2017)
Par PERE FRANSOUA le 21 Août 2017          Consultée 346 fois

Sur Nightfall nous sommes de vrais iconoclastes : soit on vous chronique une nouveauté brûlante cinq mois après sa sortie, soit deux mois avant. Personne ne peut plus nous accuser d'être en retard.
Pour ceux qui ne tiendront pas jusqu'au 22 septembre 2017, voici une kro-x de "Cryptoriana". Attention spoiler !!!

Sans être une grosse daube ce nouveau disque déçoit. D'entrée de jeu je vous dis tout. Le nouveau line-up compétent et motivé qui avait accouché d'un disque prometteur n'a tout simplement pas transformé l'essai. Après des années de déceptions j'espérais que le CRADLE ressuscité se transcenderait, offrant une musique aussi gothique que son imagerie victorienne ostensiblement affichée et une qualité d'écriture qui n'aurait pas à rougir face au passé glorieux et lointain de l'entité mouvante. Oui au fond de mon cœur brisé de vieux fan j'espérais de l'audace et une personnalité bien affirmée.

Il est d'autant plus décevant de constater, malgré un nouveau duo de compositeurs, l'entité se vautre à nouveau dans ce qui fût pour moi le pire travers de l'ère Paul Allender : des morceaux-patchwork sans cohérence dans lesquels sont noyés les bons moments.
Les passages avec des choeurs gothiques sont très réussis mais ils sont sous-exploités et perdus dans les titres trop longs (entre six et sept minutes en moyenne). Nos deux guitaristes compositeurs se la pètent avec des soli de folie mais ils peinent à pondre des riffs mémorables. Dani, qui avait retrouvé la patate, est ici en roue libre.
On voit le cahier des charges, plus de Heavy et plus de vitesse, mais on attend en vain le frisson et la passion.

"Heartbreak And Seance", premier extrait accompagné de son clip, cohérent, efficace et bien foutu, est malheureusement de loin le meilleur morceau. Le second meilleur titre est "Alison Hell", pas de bol c'est une reprise et un bonus. Sans presque rien changer au titre déjà quasi-parfait de ANNIHILATOR, cette reprise montre cruellement comment CRADLE pourrait assurer en jouant à fond la carte du Heavy, avec une écriture catchy et un chant exploitant idéalement les capacités de Dani.
En ligue 2 on rangera l'efficace "The Night At Catafalque Manor", encore un bonus mais qui imite suffisamment bien le passé du groupe pour qu'on se laisse prendre par cette copie-carbone.
Le reste s'écoutera tranquillement sans vraie jouissance, en restant dans les clous d'une synthèse proprette entre "Cruelty And The Beast" et "Hammer Of The Witches", dont l'impression laconique de déjà-vu trouve son pinacle sur "Wester Verspertine".
"You Will Know The Lion By His Claw" (évidemment choisi comme second extrait) et "Archingly Beatiful" se laisseront apprécier pour leur breaks gothiques sympas, leur petits refrains balots mais catchy et quelques riffs vraiment pas dégueux. Ça aurait pu le faire également sur "The Seductivness Of Decay" dans son genre de "Midian" MAIDENisé si l'on ne se perdait pas dans le collage sans cohérence d'un titre qui n'en finit pas.
Finalement ce sont les titres les plus modestes que je préfère, "Vengeful Spirit", qui sans être fabuleux est très cohérent, et "Death And The Maiden", qui se permet d'être inquiétant comme le laisse imaginer l'artwork.

Sans prendre en compte mes attentes démesurées, constatons simplement que "Cryptoriana" s'écoute gentiment, voir agréablement, en s'inscrivant pieusement dans la tradition sans faire d'éclat et sans nous la couper. Oui c'est un travail honnête mais CRADLE OF FILTH, et ses fans, auraient eu besoin de quelque chose de plus grand pour expier ses péchés et s'ouvrir une nouvelle carrière.

Note réelle : quelque part entre 2/5 et 3/5, selon les écoutes.

A lire aussi en BLACK SYMPHO / ATMO :


SUMMONING
Oath Bound (2006)
Les démons du mordor s'éveillent à nouveau




THROES OF DAWN
Dreams Of The Black Earth (1998)
Un black atmosphérique envoûtant et voluptueux !


Marquez et partagez




 
   MEFISTO

 
   PERE FRANSOUA

 
   (2 chroniques)



- Dani Filth (chant)
- Lindsay Schoolcraft (synthé, chant)
- Ashok (guitare)
- Richard Shaw (guitare)
- Marthus (batterie)
- Daniel Firth (basse)


1. Exquisite Torments Await
2. Heartbreak And Seance
3. Achingly Beautiful
4. Wester Vespertine
5. The Seductiveness Of Decay
6. Vengeful Spirit
7. You Will Know The Lion By His Claw
8. Death And The Maiden
9. The Night At Catafalque Manor [bonus]
10. Alison Hell [annihilator Cover] [bonus]



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod