Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH HEAVY PUNK GROOVE  |  STUDIO

Commentaires (11)
Questions / Réponses (1 / 4)
Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1983 Suicidal Tendencies
1988 How Will I Laugh Tomo...
2017 Get Your Fight On!
2018 Still Cyco Punk After...
 

- Style : Municipal Waste, Dr. Living Dead!
- Membre : Infectious Grooves, Cyco Miko, Black Label Society, Metallica, F5
 

 Site Officiel Du Groupe (592)

SUICIDAL TENDENCIES - World Gone Mad (2016)
Par SHUB-NIGGURATH le 18 Janvier 2017          Consultée 976 fois

Cyco Miko continue de faire tourner son petit monde à l’envers.

Voilà 20 ans qu’il réduit SUICIDAL TENDENCIES à un vaseux concept Punk/Hardcore/Funk, après avoir abrasé l’acier chromé apposé par Rocky George pour y taguer les plus affreux graffitis de INFECTIOUS GROOVES. Et c’est maintenant qu’il décide, alors que le bûcheron Mike Clark n’est plus là, d'en policer les aspects les plus foutraques pour taper dans le Punk/Crossover qui tache.

Cela dit, jamais gros Miko n’a aussi bien chanté. Je ne le pensais pas capable d’avoir un tel gabarit vocal compte tenu de sa tessiture si caractéristique. Ses textes, malheureusement ridicules, continuent de constituer une injure à ceux qu’il savait écrire par le passé.

Pas de rémission non plus en ce qui concerne sa sévère allergie au fer. Il ne faut donc pas s’attendre à du lourd question structure des compositions. Le trip, c’est tout droit. Un coup ça va (un peu) vite, un coup ça va moins vite, souvent un peu des deux. Ensuite, mollo la production sur les riffs. Déjà qu’ils sont carbonisés par leur linéarité simpliste, pas la peine de leur donner un semblant d’agressivité sur le mode tronçonneuse d’antan. Après, il n’y a plus qu’à balancer par-dessus une bonne pelletée de solos épileptiques, qui tomberont ou ils pourront, et dont le feeling de poisson rouge tournant dans son bocal sera grossièrement dissimulé par petites touches de wawa/reverb.

Maniaco Miko jugeant cette base encore trop rêche, il charge son improbable session rythmique de l’égayer sans la dénaturer (?), dans le genre cette fois groove’s beaucoup in, Funk’s pas mal out. Le bassiste, omniprésent et plutôt rigolo, y va comme un goret sur le premier titre, puis se contente de faire du Trujillo ma non troppo. Pour l’amigo Lombardo, c’est freestyle tout du long. Limite lorsqu’il crispe trop son jeu pour souligner les parties Hardcore, ou comble de roulements bien lourdingues le vide de certains enchainements. Inspiré et à la coule, quand il s’agit de dynamiter à la double les titres proches de l’essoufflement, et densifier par une approche Heavy/Rock très 70’s ceux trop youpi punky (on ne retient d’ailleurs que ça, en particulier les cymbales sur "World Gone Mad"). Ce sont d’ailleurs là les rares concessions métalliques de l’album.

Je vous l’avais dit. Le monde à l’envers. Car ce n’est toujours pas du SUICIDAL TENDENCIES. C’est un bœuf studio où ce qu’il y a de plus rincé d’INFECTIOUS GROOVES, avec Dave Lombardo en guest, revisite "Join the Army" et "Controlled by Hatred…". On peut y entendre du mieux. Ou n’y voir qu’une imposture de plus.

A lire aussi en THRASH METAL par SHUB-NIGGURATH :


VENOM
Temples Of Ice (1991)
Un VENOM corrosif. Enfin !




VIO-LENCE
Eternal Nightmare (1988)
Le thrash pour les nuls


Marquez et partagez






 
   FENRYL

 
   SHUB-NIGGURATH

 
   (2 chroniques)



- Mike Muir  (chant)
- Dean Pleasants  (guitare)
- Jeff Pogan  (guitare)
- Ra Diaz  (basse)
- Dave Lombardo   (batterie)


1. Clap Like Ozzy
2. The New Degeneration
3. Living For Life
4. Get Your Fight On !
5. World Gone Mad !
6. Happy Never After
7. One Finger Salute
8. Damage Control
9. The Struggle Is Real
10. Still Dying To Live
11. This World



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod