Recherche avancée       Liste groupes



      
CYBER METAL  |  STUDIO

Commentaires (5)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


ALBUMS STUDIO

1992 2 Soul Of A New Machine
1995 3 Demanufacture
1997 Remanufacture
1998 3 Obsolete
2001 2 Digimortal
2004 2 Archetype
2005 1 Transgression
2010 1 Mechanize
2012 1 The Industrialist
2015 Genexus
2021 Agression Continuum

COMPILATIONS

2002 Concrete
 

- Style : Rage Of Light, Lowdown, Mechina
- Membre : Dark Angel, Zimmers Hole, Tenet, Strapping Young Lad, Devin Townsend , Gioeli - Castronovo, Revolution Saints, Arkaea
- Style + Membre : G//z/r [geezer]

FEAR FACTORY - The Industrialist (2012)
Par DARK MORUE le 30 Juin 2012          Consultée 7108 fois

On aurait pu y croire. La sortie de "Mechanize" avait totalement relancé FEAR FACTORY, qui en plus innovait en inventant le concept du come-back d'un groupe n'ayant pas splitté. Pas leur meilleur album mais d'une efficacité terrible, exploitant merveilleusement un line-up en béton armé, avec pour seul défaut d'être trop immédiat et donc assez peu durable.
Et donc là, ce même line-up fout le camp, Hoglan ayant mieux à faire avec TESTAMENT tout comme Stroud chez 3 INCHES OF BLOOD. Sur le plan visuel c'est pas un mal, l'obésité ne touchant du coup plus que la moitié des membres à la place des trois quarts. C'est donc sous forme d'un duo Cazares/Bell qu'on retrouve la plus effrayante des usines (brrrrr!), batterie programmée avec l'aide du batteur de DEVOLVED à la clef. M'enfin, vu les triggs à outrance qu'ils calent sur leurs vrais batteurs, on va pas faire comme si ça y changeait quelque chose...

Non, le problème majeur de "The Industrialist", parce que oui je sais que vous avez déjà vu la note, c'est qu'il n'est pas bon. Vraiment pas. C'est même pour moi ce qu'ils ont sorti de pire avec "Digimortal" (oui moi je suis un rebel, "Transgression" c'est mon préféré de la bande aux côtés de l'inattaquable duo "Demanufacture"-"Obsolete").
Quand les rats quittent le navire à ce point, ça craint globalement et même le fan n'est pas dupe. Déjà leurs pochettes, commence à y en avoir marre. Sérieux, ils se trouvent un logo à chier, et ils nous le calent à toutes les sauces, en faisant en sorte que ce soit toujours encore pire que la pochette d'avant. Mais c'est la plastique, ce n'est qu'un détail. Non, la raison de cette note, elle vient de la musique. Haha vous vous attendiez pas à celle là hein ?

Bref, relancés comme il faut par le précédent album, on dirait qu'ils veulent nous refaire leur dyptique culte, faire de "The Industrialist" à "Mechanize" ce qu'a été "Obsolete" à "Demanufacture". Hop, album concept, tout serait lié, on parle de religion... Soit, ils font ce qu'ils veulent. En revanche pour ce qui est de l'efficacité c'est loupé. Ne serait-ce que le titre d'ouverture craint déjà méchamment, ça mouline dans le vide avec des riffs complètement éculés et tout sauf intéressants. Vidé du chant clair, agressif, oui, mais dans le vide. Seul le single "Recharger" arrive à accrocher l'oreille avec le seul bon refrain de l'album. Parce que pour le reste, c'est assez catastrophique. "New Messiah" rentre dans la tête, mais est relativement énervant et niais, et alors la suite de l'album... Sérieusement, plus poussif tu meurs ("God Eater", "Virus Of Faith", "Disassemble" carrément insupportable avec son clair/hurlé affreux), et en plus, Burton ne sait pour le coup vraiment, mais alors vraiment plus chanter. C'est retouché de partout, trouver le moindre ligne sonnant naturelle est un énorme défi, je n'imagine même pas le rendu live... Et même son chant hurlé commence à manquer de spontanéité et de coffre, urgh... Et quand on réécoute des trucs comme "Resurrection", "Zero Signal", "Supernova" ou même "Industrial Discipline", franchement y a de quoi se la prendre et se la mordre...

Et du coup, un chanteur qu'on a envie de baffer, ça aide pas à supporter des compositions d'une banalité affligeante. Tout est convenu, pas la moindre forme de surprise. A part les quelques bidouillis pour donner des colorations pseudo-Indus en intro, ou les 3 notes de piano de "God Eater", la nouveauté n'est pas franchement au rendez-vous. Et on tombe tellement bas dans l'auto-repompe ("Difference Engine", moi je l'aurais appelée "Replica the Cyberwaste at the Edgecrusher" ou un truc du genre) qu'on finit par juste jouer au jeu des 7 différences entre cette myriade de riffs rythmiques oubliant de changer de notes... Au moins la production pète. Venant de la part des inventeurs de la production Terminator de la mort, c'est le minimum qu'on pouvait attendre. Ah oui, et encore une fois, on termine l'album par un court instrumental éthéré puis un long instrumental éthéré. Vous vous rappelez de "A Therapy For Pain" ? Enlevez la musique et vous obtiendrez "Human Augmentation". Circulez y a rien à voir.

"The Industrialist" est raté. Tout simplement. Pas un album de trop, pas une dérive stylistique. Juste un mauvais opus de FEAR FACTORY. Un opus où le guitariste est encore plus monocorde que le chanteur, où tout ce qui doit rentrer dans la tête le fait contre notre gré ou bien passe à côté, où l'originalité est remise au placard pour se concentrer sur une efficacité qui ne fait même pas acte de présence. On souhaite bonne chance à Burton, qui ne calera décidément pas la première note juste de sa vie sur la tournée à venir, et on remballe avec dans l'esprit que finalement, "Mechanize", c'est vraiment une énorme tuerie.

Tatatatatata : Essai non transformé, plus qu'à espérer un retour en force avec un vrai album. Au moins ça reste du FEAR FACTORY alors croisons les doigts...

A lire aussi en METAL INDUS par DARK MORUE :


SAMAEL
Eternal (1999)
15 ans plus tard, toujours en avance

(+ 1 kro-express)



MINDLESS SELF INDULGENCE
How I Learned To Stop Giving A Shit And Listen To... (2013)
L'album de l'été


Marquez et partagez



Par MEFISTO




 
   DARK MORUE

 
   MEFISTO

 
   (2 chroniques)



- Burton C. Bell (chant)
- Dino Cazares (guitare, basse, programmation)


1. The Industrialist
2. Recharger
3. New Messiah
4. God Eater
5. Depraved Mind Murder
6. Virus Of Faith
7. Difference Engine
8. Disassemble
9. Religion Is Flawed Because Man Is Flawed
10. Human Augmentation



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod