Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (2)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Tad Morose, Silent Force, Serious Black, Michael Bormann
 

 Site Officiel De Bloodbound (711)

BLOODBOUND - Tabula Rasa (2009)
Par DARK BOUFFON le 20 Novembre 2009          Consultée 2687 fois

Sarah Connor ?

Vu la (très laide) pochette (mais qu’a fait Mark Wilkinson ?) de leur troisième album, les Suédois de BLOODBOUND doivent être des fans de Terminator… On pense dès lors au thème de l’homme machine déjà formaté, déjà programmé, depuis sa naissance… et bien loupé, ou presque ! A l’opposé de l’illustration, le titre « Tabula Rasa » renvoie au principe philosophique de « table rase » défendu – entre autres et à des époques bien différentes – par Aristote et John Locke et qui développe l’idée selon laquelle l’esprit humain naîtrait vierge et se forgerait au fur et à mesure des expériences de la vie (certes, mon explication est rapide en besogne mais Internet est vaste et vous trouverez moult sites traitant de ce sujet si cela vous intéresse). Le groupe défend dès lors cette vision des choses au cours des dix titres de cet album sans pour autant présenter un album concept stricto sensu.

Et faire « table rase », c’est un peu (mais alors un tout petit peu) ce qu’ont fait les musiciens de BLOODBOUND.

Démonstration :

1) Allez, hop, que je te change de chanteur. Exit Michael Bormann, welcome un nouveau frontman… Enfin, attendez, non, je le connais, je l’ai déjà vu. Et oui, bien sûr, c’est Urban breed, chanteur ayant officié (ou officiant encore) dans TAD MOROSE, PYRAMAZE et… BLOODBOUND !!! Non, ne cherchez pas, il n’y a rien à comprendre, juste à savoir qu’après avoir chanté sur « Nosferatu » (premier méfait des Suédois), le bougre revient pour ce troisième opus.

2) Allez, zou, que je te modifie (enfin, pas trop) le style musical du combo. Bon, ne vous attendez pas à de la dance ou du hip-hop. C’est toujours du heavy metal mais regardant moins vers les 80’s (et autres MAIDEN, PRIEST, MANOWAR…) et se tournant vers quelques chose de plus moderne. On pense, à l’écoute des riffs plus acérés et des tempos plus hachés, à des groupes de power metal (étiquette, quand tu nous tiens…), à la BRAINSTORM ou PYRAMAZE (tiens, Urban breed n’y a pas chanté dans celui-là ???). Pour autant, modérons cet aspect par de nombreuses mélodies ou soli rappelant bien des choses du passé…

3) Allez, vlan, que je t’enlève le body paint cher au groupe à ses débuts. Bon, d’accord, cet argument, on s’en tape !

Bref, sans changer la face du monde, BLOODBOUND se permet une petite révolution intérieure. Saluons ce mouvement salvateur qui permet au combo de rebondir après un « Book Of The Dead » en demi-teinte, copie conforme mais pourtant bien moins savoureuse de « Nosferatu ». Ce dernier avait eu grâce à mes yeux par son immédiateté et son improbable hommage (très réussi) aux 80’s. Ici, on a enfin droit à quelque chose qui paraît un tantinet « neuf ». Pour autant (et heureusement), on y retrouve des mélodies assez immédiates, des refrains bien catchy (mais moins happy metal qu’auparavant) et la voix toujours bien sympathique d’Urban breed (qui est bien plus qu’un simple ersatz de Bruce Dickinson, quoi qu’en pensent certains). On y retiendra entre autres le titre d’ouverture « Sweet Dreams Of Madness », les très enlevés « Dominion 5 » et « Twisted Kind Of Fate », le diptyque « Tabula Rasa », la très réussie ballade « Night Touches You » ou les refrains de « Take One » et « Plague Doctor ».

Voilà donc un bon album qui (re)donne envie de suivre BLOODBOUND dans ses productions discographiques. Certes, pas révolutionnaire, même s’il présente (presque) un nouveau visage du combo, il pourrait être le pont vers d’autres productions plus ambitieuses. Wait and see (and listen quand même) !

Note indicative : 3 / 5

A lire aussi en HEAVY METAL par DARK BOUFFON :


Bruce DICKINSON
The Best Of (2001)
Heavy metal




RAGE
Reflections Of A Shadow (1990)
Heavy metal


Marquez et partagez




 
   DARK BOUFFON

 
   DARK SCHNEIDER

 
   (2 chroniques)



- Pelle Åkerlind (batterie)
- Johan Sohlberg (basse)
- Fredrik Bergh (claviers)
- Henrik Olsson (guitare)
- Tomas Olsson (guitare)
- Urban Breed (chant)


1. Sweet Dreams Of Madness
2. Dominion 5
3. Take One
4. Tabula Rasa
5. Night Touches You
6. Tabula Rasa Pt. 2 ( Nothing At All )
7. Plague Doctor
8. Master Of My Dreams
9. Twisted Kind Of Fate
10. All Rights Reserved



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod