Recherche avancée       Liste groupes



      
POWER METAL  |  STUDIO

Commentaires (8)
Questions / Réponses (1 / 12)
Lexique power metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Cellador, Gamma Ray, Pathfinder
- Membre : Biomechanical, Razor Of Occam, Intense, Solstice, Bal Sagoth
- Style + Membre : Heavenly, Power Quest
 

 Fan Site Francophone (280)
 Site Officiel (260)
 Myspace (283)
 Chaîne Youtube (231)

DRAGONFORCE - Ultra Beatdown (2008)
Par T-RAY le 22 Septembre 2008          Consultée 7903 fois

DRAGONFORCE divise, c'est un fait. A l'écoute de ce nouvel album, une partie des métalleux (la majorité sans doute) se dira "pfff, c'est toujours pareil, ça va à 300 à l'heure mais c'est toujours la même cuisine, les mêmes riffs, les mêmes mélodies, les mêmes refrains." L'autre partie des métalleux essayera davantage de s'immerger en profondeur dans le disque et se dira la chose suivante : "ça alors, DRAGONFORCE évolue !"

Cela en surprendra certains, d'autres non, mais c'est comme ça : DRAGONFORCE n'a pas révolutionné sa formule, mais le groupe est capable de changer. Et ce « Ultra Beatdown » est sans doute l'album le plus atypique du combo. Mais l'évolution connaît parfois des accidents. Dès les deux premiers titres, la multinationale du power metal nous expose sa démarche... et les ratés de celle-ci. En l'espace des deux premiers morceaux, DRAGONFORCE nous offre son meilleur et son pire visage.

Le meilleur, c'est "Heroes Of Our Time". Un titre puissant et rentre-dedans comme toutes les premières pistes des albums de la formation. Derrière une structure habituelle (couplet / pre-chorus / refrain / couplet / pre-chorus / refrain / pont / soli / pre-chorus / refrain), DRAGONFORCE distille progressivement son évolution. Ici, ça passe par un refrain toujours aussi accrocheur et héroïque, mais beaucoup moins évident que par le passé, si bien qu'il faut du temps pour l'apprivoiser. Ce qui, heureusement, finit par arriver car c'est le morceau le plus accessible de l'album.

Le pire, c'est "The Fire Still Burns". Un titre que l'on croirait avoir lu des dizaines de fois sur les albums précédents. Les chœurs éclatants du début surprennent. Tiens, le groupe a mis du FREEDOM CALL dans son DRAGONFORCE ? Ce titre marque le deuxième signe d'évolution du groupe. Mais très vite il montre ses maladresses et ses faiblesses. Une structure un peu trop alambiquée qui rend le morceau chiant et sans allant, malgré la vitesse d'exécution. Des couplets plats et surtout (surtout !) un refrain sans aucune finesse. Une mélodie laborieuse, des longueurs répréhensibles qui font de ce titre un ennui constant, et un ZP Theart qui nous casse les oreilles à plusieurs reprises. Bref, ce qu'il y a de plus mauvais dans le speed. Et les "ohoho" ne sont ici d'aucun secours.

Le reste est une alternance de très bons moments et d'autres moins bons. "Reasons To Live" est très réussi. Moins bourrin qu'à l'accoutumée, le groupe nous offre ici un morceau à la structure aérée, aux excellentes mélodies et au refrain plein d'émotions. Le rythme global et les orchestrations placent plutôt ce titre dans le heavy sympho que dans le l'extrême power metal. Un côté cool s'en dégage et même les soli se font plus posés, moins démonstratifs, plus calmes et ambiancés. Autre signe d'évolution réussie, le morceau à tiroirs qu'est "The Last Journey Home", à la construction complexe et au côté épique prononcé (voilà qui fait plaisir !) qui n'est pas sans rappeler BLIND GUARDIAN par instants. Une vraie pièce de heavy-speed de qualité, qui ne compte pas sur les empilements de soli pour être longue, et qui montre un niveau de composition – et plus seulement de technicité – que DRAGONFORCE ne nous avait que peu montré jusqu'ici dans sa carrière. Ce titre ne charrie d'ailleurs pas que des sentiments positifs. Une atmosphère menaçante plane, renforcée par la mélodie du refrain et le chant de ZP. Quant à "A Flame For Freedom", mid-tempo syndical du combo, il se laisse écouter avec plaisir et permet de relancer l'ambiance positive dont le groupe a le secret après "The Last Journey Home", plus ombrageux que prévu.

A côté de ces titres-là, DRAGONFORCE tourne beaucoup en roue libre. Du power sans surprise pour "Heartbreak Armageddon", marquant une baisse d'inspiration certaine par rapport à « Inhuman Rampage ». Tout comme "The Warrior Inside", titre passe-partout qui commence un peu comme un générique de dessin animé des 80's (on croirait entendre les claviers de « Mon Petit Poney »... Sans doute le côté geek des musiciens) et qui clôt l'album moins bien que "Trail Of Broken Hearts" ne le faisait sur « Inhuman Rampage ». "Inside The Winter Storm" part de la même volonté de faire évoluer ses structures d'écriture que "The Fire Still Burns". Si ce dernier tient du ratage intégral, "Inside The Winter Storm", grâce à son ambiance tendue et nostalgique, peut être considéré comme une demi-réussite, malgré les longueurs et les difficultés d'enchaînement des différentes parties.

Ce « Ultra Beatdown » fait retomber quelque peu DRAGONFORCE de son nuage et dévoile les failles du groupe lorsque celui-ci se découvre et se met en danger. Sa volonté sincère d'évoluer lui permet de conserver sa crédibilité malgré les erreurs qui, si elles existent, parviennent à se faire suffisamment discrètes pour permettre d'entendre les changements qualitatifs que le groupe a effectués. Reste à voir si ça va se confirmer. Dans deux ans ?

A lire aussi en POWER METAL :


ICED EARTH
Alive In Athens (1999)
Un live absolument parfait !!!




SONATA ARCTICA
Stones Grow Her Name (2012)
Divine Finlande

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez




 
   T-RAY

 
   POSSOPO

 
   (2 chroniques)



- Zp Theart (chant)
- Sam Totman (guitares)
- Herman Li (guitares)
- Vadim Pruzhanov (claviers)
- Frédéric Leclercq (basse)
- Dave Mackintosh (batterie)


1. Heroes Of Our Time
2. The Fire Still Burns
3. Reasons To Live
4. Heartbreak Armageddon
5. The Last Journey Home
6. A Flame For Freedom
7. Inside The Winter Storm
8. The Warrior Inside



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod