Recherche avancée       Liste groupes



      
VIKING METAL  |  STUDIO

Commentaires (7)
Metalhit
Lexique viking metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Enslaved, Ereb Altor, Darkest Era
- Membre : Dread Sovereign

PRIMORDIAL - The Gathering Wilderness (2005)
Par POSSOPO le 22 Août 2008          Consultée 9029 fois

Je ne m'attendais à rien lorsque je lisais dans un magazine papier la chronique d'un des premiers albums de PRIMORDIAL. Pour tout dire, je ne me souviens même pas du titre de celui-ci. "Spirit The Earth Aflame" ? Le groupe avait déjà pris ses marques et commençait à avancer doucement sur le chemin de la gloire. "A Journey's End" ou "Inrama" alors, quelle importance ? L'important est que le monde entier voit aujourd'hui en PRIMORDIAL le nouveau roi du metal païen, difficile pour moi de ne pas suivre la meute. "To The Nameless Dead" est un tel indéfectible joyau, produit du plus grand luxe, porté aux nues par spécialistes, amateurs et vulgaires chalands. Et alors qu'il est de coutume d'analyser un disque en comparaison de ses prédécesseurs, je saisis la possibilité qui m'est offerte de réfléchir sur les similitudes et différences entre les deux derniers nés de la nichée irlandaise, le benjamin pouvant aisément se qualifier de maître étalon en terme de qualité, de maîtrise dans l'écriture et le son.

Entre les deux disques, une évolution réelle. Si la même patte épique imprègne l'ensemble des pistes de "The Gathering Wilderness" et "To The Nameless Dead", l'écriture du premier se veut incontestablement plus touffue. Païen et naturaliste, ce cinquième album laisse traîner de belles ambiances sur de longues minutes. Comme un feu de camp riche en percussions et en guitares qu'on gratte fort au milieu d'une forêt qu'on croyait impénétrable, la musique se vit comme le repos du guerrier, du guerrier qui raconte ses exploits le corps lavé du sang de ses ennemis. Pourtant infiniment moins viking dans l'esprit (et ce, sans qu'on évoque un seul instant la géographie), cet ouvrage finement ciselé rappelle en de nombreux instants le plus beau bijou à cornes de la couronne scandinave, le phénoménal "Blood Fire Death". Il le rappelle, il le surclasse même. On le sait, la montagne indépassable de BATHORY comporte de nombreuses crevasses. La première, la plus hideuse, celle qui défigurerait presque ce monument de la nature, consiste en l'organe vocal déplorable de Quorthon. La seconde, une instrumentation approximative. La troisième, de petites longueurs. Est-ce à dire que son sommet monte plus haut encore ? Pas du tout. Avouons cependant qu'en terme de maîtrise, PRIMORDIAL est plus fort, PRIMORDIAL joue mieux, PRIMORDIAL assure. "Blood Fire Death" est animé d'un esprit sans égal mais le débat n'a pas ici lieu d'être.

Revenons à "To The Nameless Dead". Si l'écriture est plus touffue sur son successeur, le son bénéficie de moins de moyens. Moins de clarté, moins de compression, des handicaps qui deviennent des atouts chez les amateurs d'authenticité underground. Mais PRIMORDIAL compose-t-il véritablement une musique à caractère souterrain ? En 2007, assurément pas. En 2005, un peu plus. Et on apprécie cette légère faiblesse dans une production somme toute sérieuse et équilibrée.

Il est en fait incroyablement difficile de départager les deux derniers œufs pondus par le quintette celte. Deux œufs issus de la même lignée, d'un gabarit à peine différent, aux teintes pourtant très personnelles chez l'un comme chez l'autre. Et il ne me reste plus maintenant qu'à poser un très léger avertissement au sujet d'une pochette qui colle si mal au disque. Une pochette nocturne, surtout mélancolique à l'extrême, presque neurasthénique. Rassurons ceux qui n'aiment pas ça, PRIMORDIAL n'a rien, mais alors rien du tout à voir avec du black dépressif et ces oiseaux Hitchcockiens n'ont rien à faire ici. Qu'ils déguerpissent !

A lire aussi en VIKING METAL par POSSOPO :


PRIMORDIAL
To The Nameless Dead (2007)
Le disque de l'année pour tous nos confrères, non?

(+ 2 kros-express)



BORKNAGAR
The Olden Domain (1997)
Viking metal

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez



Par MEFISTO




 
   POSSOPO

 
   FIGHTFIREWITHFIRE
   MEFISTO

 
   (3 chroniques)



- Naihmass Nemtheanga (chant)
- Pól Macamlaigh (basse)
- Ciáran Macuiliam Guitare)
- Michael O'floinn (guitare)
- Simon O'laoghaire (batterie)


1. The Golden Spiral
2. The Gathering Wilderness
3. The Song Of The Tomb
4. End Of All Times (the Martyr’s Fire)
5. The Coffin Ships
6. Tragedy’s Birth
7. Cities Carved In Stone



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod