Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK ATMOSPHéRIQUE  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Limbonic Art

NOCTERNITY - En Oria (2001)
Par POSSOPO le 6 Octobre 2008          Consultée 2873 fois

Parfois qualifié de plus classique dans son approche du noir que le majestueux "Onyx", "En Oria", premier effort remarquable du talentueux NOCTERNITY ne manque pourtant pas de personnalité. Et si les portes du black symphonique restent souvent closes à ceux qui rampent toute leur existence dans le pus et la fange, il arrive qu'un rayon de lumière à l'éclat différent de l'ensemble des productions du genre parvienne à faire se dresser les adeptes en haillons du malin. Plus atmosphérique que symphonique d'ailleurs. Car les claviers viennent agrandir un volume sonore dessiné par les guitares. Jamais ils ne prennent véritablement part à la composition, encore moins volent-ils la vedette aux instruments organiques. Organique, ce disque l'est à bien des égards et là encore, le souffle synthétique des touches noires et blanches conserve suffisamment de tact pour ne pas venir abâtardir un climat obsédant qu'on sent le fruit d'une création très humaine.

Largement capable de rivaliser avec son auguste successeur, "En Oria" dispose des mêmes armes de séduction. Et ce parfait usage des claviers rappelle tantôt le brillant KATAXU, orchestre au propos cependant plus vindicatif. Rapprochons tout de même ces deux forces rares dans un milieu du black synthétique pollué par les productions de clinique bourgeoise ou de fête foraine. Le plus remarquable dans cet ouvrage ciselé avec des moyens qu'on comprend limités réside d'ailleurs en cette production peu onéreuse mais qui tire le meilleur parti de ses modestes capacités.
C'est vrai, NOCTERNITY dirige sa première galère au milieu d'un épais brouillard. L'artiste navigue à vue, guidé par ses seuls sentiments hantés. Des sentiments qui compensent de la plus belle façon la brume sonore prompte à noyer une batterie manquant un peu de pêche, des grattes qu'on accepterait plus affinées, un chant très lointain et à la définition approximative. N'y voyez là nulle volonté de crudité, NOCTERNITY préfère les fantômes aux cadavres pestiférés. Et bien malin sera celui qui ressentira la crasse et le sang dans cette œuvre nimbée d'une froide vapeur mystique.

Et NOCTERNITY marque encore un point quand il se fait heavy. Car on pourrait se lasser de ce costume monochrome, de cette danse voilée. C'est alors que déboulent à de savants moments des schémas venus d'une autre galaxie. Adrian Smith, Dave Murray, êtes-vous là sur "Queen Of The Deep" ? Idéalement placés pour réveiller la dynamique d'un opus néanmoins toujours placé sous le signe du songe nocturne, ces schémas accompagnent quelques plans de batterie qui brisent le répétitif généralement de mise dans le genre et l'ensemble souligne la maîtrise de musiciens qui n'ont pas enregistré un premier effort aussi précieux par hasard.

Deux albums studio, deux réussites, le grec serait-il le nouveau messie du black metal ? Méfions-nous car courts et efficaces, les deux disques ne portent pourtant accent révolutionnaire. Ni WOLVES IN THE THRONE ROOM, ni NEGURA BUNGET, NOCTERNITY vit à l'étage inférieur et son caractère ne lui suffit peut-être pas à prendre 2m50 de hauteur supplémentaire. De plus, cela fait déjà cinq ans qu'on reste sans grande nouvelle d'un combo moins jeune qu'on ne l'imagine. Alors, ne nous excitons pas trop, l'avenir du black n'a pas posé ses valises en pays hellène. Il n'est là qu'en simple transfert.

A lire aussi en BLACK SYMPHO / ATMO :


BEHEMOTH
... From The Pagan Vastlands (1993)
Démo révélatrice du talent des polonais




VHERNEN
Vhernen (2007)
Voyage chamanique à travers les Âges. Splendide!


Marquez et partagez




 
   POSSOPO

 
  N/A



- Khal Drogo (guitares, chant)
- Merkaal (basse)
- Lethe (batterie)
- Cygma (guitares)


1. Night Omen
2. To The Shrine
3. The Drowning
4. Queen Of The Deep
5. En Oria
6. Enter The Rift Of Chaos
7. Final Redemption
8. Aura



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod