Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY BLACK METAL  |  STUDIO

Commentaires (25)
Metalhit
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : In Flames, Made Of Hate, Toc / Throne Of Chaos, Imperanon, Norther, Skyfire, Arch Enemy, Wintersun
- Membre : Warmen, Sinergy
 

 Forum Francophone Sur Cob (1339)
 Myspace Du Groupe (470)
 Site Officiel Du Groupe (520)

CHILDREN OF BODOM - Blooddrunk (2008)
Par KERAZ le 24 Avril 2008          Consultée 14836 fois

Voilà enfin venu le temps, après une bonne trentaine d'écoutes dans tous les états d'âmes possibles de la nouvelle offrande de CHILDREN OF BODOM de partager avec vous mon désarroi et ma déception. Autant le dire tout de suite, pour ne pas que l'honnête lecteur que vous êtes lise cette chronique avec l'eau à la bouche, espérant avec ardeur que je décrive le nouvel opus de CoB comme le meilleur depuis des années. En fait, je ne suis pas surpris de cette déception... Je l'attendais de pied ferme, depuis la sortie du dernier opus, "Are You Dead Yet?", qui annonçait clairement le début de la fin. Je justifie plutôt mes innombrables écoutes et tout le temps que j'ai mis à pondre cette chronique par le besoin que j'ai de vous offrir la chronique la plus objective possible, hors de toute prétention aveugle de vieux fan d'Alexi Laiho et sa bande.

Sans traiter les fans inconditionnels de CHILDREN OF BODOM de frivoles, je doute fortement qu'on puisse apprécier cet album au point de le qualifier d'album "à la hauteur". Et cela est d'autant plus vrai si on a entendu ce que le groupe nous a servi jadis. Car même si comme je l'ai dit plut tôt, je ne m'attendais pas à grand chose de la part des finnois, je ne m'attendais tout de même pas à un album aussi insipide et fade. Car en plus de symboliser le vide total au niveau symphonique, harmonique et peut-être même mélodique, cet album se veut un vulgaire calque de son prédécesseur, dont les finnois pouvaient tout de même se vanter puisqu'il offrait quelque chose de nouveau aux auditeurs. Mais le réel défi pour un grand groupe de metal, ce n'est pas de changer de style à tout moment. Non, la personnalité d'un groupe réside dans son style et dans son intégrité. La clef, c'est de savoir innover et pousser son style au maximum.

Et j'ai bien du mal à déceler ne serait-ce qu'une parcelle de surpassement sur "Blooddrunk". Les influences néo-classiques ou baroques des premières offrandes du groupes ont cette fois disparu pour de bon, complètement éclipsées par les ridicules riffs quasi-metalcore et les nappes de clavier insipides dignes d'un film d'horreur de série B. Sur "Blooddrunk", on a droit à tous les clichés des précédents albums de CoB. Si certains remarquèrent la peu subtile ressemblance entre "Angels Don't Kill" et "Punch Me I Bleed", ils seront peu étonnés que le groupe persiste et signe avec "Banned From Heaven", un semi-tempo plus que chiant et peu inspiré... Ah oui, j'oubliais: il est inspiré des précédentes œuvres de Children... Quel ignorant suis-je! Mais ce dérapage n'est rien comparé aux compositions plus rapides, sorte de neo-thrash aux riffs tous similaires, presque toujours coupés par des breaks avec orchestra hit, pour feindre un peu de punch à la musique. Un espèce de riff-farming à la LAMB OF GOD pour les connaisseurs. "Roadkill Morning" en est l'apothéose, si vous voulez vraiment savoir. Des riffs... à chier... ouais, je suis vulgaire, mais c'est le seul mot qui me vient à l'esprit lorsque je me remémore les riffs de "Tie My Rope" et autres "Lobodomy". Et au fait, décidément les titres sont autant à chier que les morceaux eux-même. Du n'importe quoi!

Parlons un peu des QUELQUES moments forts que nous offre le nouvel opus. Hormis la production, qui est d'une qualité indéniable, je me suis surpris à apprécier le morceau "Blooddrunk", qui est plutôt bien choisi pour officier comme vidéoclip, puisqu'il est l'un des seuls qui en vaille la peine un minimum.

"Blooddrunk" est un album indigne. Si au moins le groupe avait su faire évoluer son nouveau style, peut-être que le vil chroniqueur que je suis aurait pu avaler, mais là, c'en est trop. L'inexorable pente descendante qui représente la musique de CHILDREN OF BODOM tire à sa fin... Reste plus qu'à espérer qu'elle se transforme en fonction sinusoïdale, ou quelque chose du genre, parce que c'est un grand groupe, jadis innovateur qu'on est en train de perdre.

Allez-y, chers fans de CoB, crucifiez-moi!

A lire aussi en HEAVY METAL :


OMEN
The Curse (1986)
Une fin en beauté pour la trilogie d'OMEN




SUPERCHRIST
Headbanger (2007)
La saga superchrist suite et fin 2/3


Marquez et partagez



Par VOLTHORD




 
   KERAZ

 
   FENRYL
   T-RAY

 
   (3 chroniques)



- Alexi Laiho (chant, guitare)
- Roope Latvala (guitare)
- Janne Warman (clavier)
- Henkka Seppälä (basse)
- Jaska Raatikainen (batterie)


1. Hellbounds On My Trail
2. Blooddrunk
3. Lobodomy
4. One Day You Will Cry
5. Smile Pretty For The Devil
6. Tie My Rope
7. Done With Everything, Die For Nothing
8. Banned From Heaven
9. Roadkill Morning



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod