Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK MÉLO ORIENTAL  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

2015 Skin Age

ODIOUS - Skin Age (2015)
Par MEFISTO le 12 Février 2016          Consultée 1685 fois

Le duo Black-Death Sympho ODIOUS est considéré comme un des plus vieux bands Metal d'Égypte. Et pourtant, il n'a éclot qu'en 98 et "Skin Age" est son deuxième album seulement. Son fer de lance, "Mirror Of Vibrations", avait connu un bon succès critique en 2007, alors les quelques chanceux qui étaient tombés dessus par hasard n'ont pas raté l'occasion de mettre à l'épreuve le talent de Bassem et George les bien nommés.

Le verdict est très positif et permet à ODIOUS de souffler dans le cou de SEPTICFLESH et ALNAMROOD de son haleine acre. Le nom des rois du genre, MELECHESH, ne devra pas être utilisé ici, ODIOUS n'est pas aussi violent et ambiancé, il balance la purée sympho/mélo avec panache comme SEPTICFLESH, à la différence que sa musique est moins ésotérique et prétentieuse. Un peu moins. Le temps seul dira si les Égyptiens tomberont dans le « Epic Hollywood Arabic Metal made anywhere ».

ODIOUS a quand même le goût du chic et du boulot nickel. Il a donc engagé deux SEPTICFLESH, justement : le batteur Fotis Benardo pour la guitare et la basse, et surtout, Christos Antoniou pour arranger les somptueuses draperies tissées par l'orchestre filmharmonique de Prague. Parmi les autres invités, notons la mezzo-soprano de CHAOSTAR (autre projet d'Antoniou), Androniki Skoula, et d'autres types inconnus au bataillon, qui se sont chargés avec habileté d'enregistrer tous les instruments orientaux, qui pullulent sur le disque. ODIOUS est enfin allé peaufiner ses huit compos dans le studio de Fredrik Nordström, à Göteborg. La production est ainsi aux antipodes de "Mirror Of Vibrations", plus raw et innocent dans la livraison.

Ce travail d'équipe a porté ses fruits, car "Skin Age" (titre choisi pour imager la superficialité de notre époque) est une petite bombe de divertissement. Il nous projette au cœur du Moyen-Orient, bastion d'une noirceur sans précédent, et nous présente en 34 minutes une orgie cinématographique à laquelle les aficionados du genre participeront sans aucun doute. Les décors sont plantés rapidement, aucune longueur n'est à déplorer, mais magiquement, cette demi-heure passe assez lentement parce que la versatilité des compositions nous gave comme une oie. On en redemande comme des pachas drogués aux arrangements grandiloquents et aux riffs fédérateurs ("A Picture Of Dead Art", "Dungeon Keys").

ODIOUS a joué gros et évite de se brûler. Il faut dire que si Antoniou, Benardo, Nordström et le jeune label grec The Leaders n'étaient pas dans le tableau, "Skin Age" ressemblerait à un autre album de Metal oriental générique. Sauf que là, on tient un digne dauphin du style SEPTICFLESHien et ce ne sera pas sans nous déplaire, car Bassem et George ont un tas de trucs à nous raconter. On voyage dans notre tête à vitesse grand V à travers les pièges sordides et les antichambres secrètes de cet univers audacieux et mystérieux qu'est le Black oriental. Ce petit monde réservant des surprises à chaque tournant, qui nous emprisonne les cellules grises pendant de longues heures pour nous relâcher sous seule promesse de revenir se livrer à ses bourreaux.

ODIOUS est un espoir de taille pour la scène métallique du Moyen-Orient, qui a bien besoin de positif. Il est surtout un vent de fraîcheur pour ceux et celles qui en auraient marre des élucubrations métaphysiques des ténors du genre. La formation, je l'espère, sera l'émissaire d'un temps nouveau pour le Metal oriental, bien que ses contemporains soient archi connus et aient depuis longtemps vidé le sac à serpents.

Allez, pensons positivement, car "Skin Age" est une petite pépite finement ciselée qui mérite notre polissage.

Note : 3,5/5.

Podium : (or) "AlZar", (argent) "Dungeon Keys", (bronze) "A Picture Of Dead Art".

A lire aussi en BLACK MELODIQUE par MEFISTO :


KEEP OF KALESSIN
Kolossus (2008)
Un vrai colosse mélodique cet album !




BALFOR
Black Serpent Rising (2017)
Bons baisers mélodiques d'Ukraine


Marquez et partagez




 
   MEFISTO

 
  N/A



- Bassem Fakhri (chant, synthé)
- George Boulos (batterie)


1. Crown Of Centuries
2. Crystal Clear
3. A Picture Of Dead Art
4. Alzar
5. All The Evidence
6. New Mystery
7. Dungeon Keys
8. Hot Blood Fumes



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod