Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (3)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Masterplan, Saxon, Jorn, Jag Panzer, Doro, Dio, Chastain, Astral Doors, SortilÈge
- Membre : Lonewolf, Architekt, Hellfest Open Air Edition, Virus Iv
- Style + Membre : Beautiful Sin
 

 Site Officiel (396)
 Soundcloud (379)
 Chaîne Youtube (239)

NIGHTMARE - The Dominion Gate (2005)
Par POWERSYLV le 13 Décembre 2005          Consultée 5353 fois

Nous sommes fin 2005 et voilà que nos Grenoblois sont de retour avec le troisième album depuis la reformation de la fin des années 90. NIGHTMARE n’a pas chômé après la sortie du superbe concept album "Silent Room" (fin 2003) et les évènements se sont bousculés depuis début 2004. Une tournée avec AFTER FOREVER, DARK MOOR et AMARAN (tournée prémice de la première édition du festival Vibes In Paris de la Loco en ce mois de novembre 2005), participation au festival de la Rotonde (avec STRATOVARIUS, EPICA, SAMAEL …). Fin 2004, le groupe quitte le label Napalm Records avec qui il avait commencé à se faire un nom en Europe pour les sirènes de Regain. Dernier acte en cette année 2005 : Nicolas de Dominicis, guitariste et membre fondateur du groupe quitte ses compagnons de jeu. L’entrée en scène du jeune Franck Milleliri se fera sans peine, revivifiant encore une équipe qui avait déjà subi une sérieuse cure de jouvence lors de l’arrivée en 2002 d’Alex Hilbert. L’attrait d’un Metal plus moderne de ces deux dernières recrues donne, il faut l’avouer, un sérieux coup de fouet au groupe, tant au niveau scénique que d’un point de vue musical.

"The Dominion Gate" réussit-il alors à faire aussi bien voire mieux que "Silent Room" ? Difficile à dire. "The Dominion Gate" me semble être une synthèse entre les deux albums précédents. Il possède le côté dark et sombre de "Silent Room" sans qu'on ait l’impression d'avoir l’homogénéité d’un véritable concept-album. De "Cosmovision", il a récupéré musicalement un aspect symphonique, et son image plus mystique et fantastique, à commencer par la pochette, superbe (merci Mr Fournier). On est loin ici des préoccupations psychotiques, des délires virtuels et du côté « anticipation » de l’album précédent. NIGHTMARE réussit donc ici à synthétiser ce qu’il sait faire de mieux, avec les moyens qui vont avec pour donner une image actuelle du groupe plus moderne que jamais.

Les connotations symphoniques et dark de l’ensemble sont représentées par des chœurs de haute volée qui parfois tiennent le haut de l’affiche (le refrain de "Temple Of Tears"), s’illustrent de façon flamboyante (l’instrumental "Paranormal Magnitude Part II", "Secret Rules") ou se faisant entendre de plus loin, renforçant la dimension mystique des morceaux. Les arrangements ne sont cependant pas trop pompeux, parfois même assez discrets. On peut parfois penser aux ouvrages d’AFTER FOREVER, groupe ami et compagnon de route. D’autant que Floor Jansen et Sander Gommans font des apparitions remarquées ("A Taste Of Armageddon", le long "The Dominion Gate"). Le côté dark est quasi-omniprésent, l’apogée du malaise tel un subtil poison se situe sur le monstrueux "The Dressmaker" qui s’abat sur l’auditeur telle une ombre majestueuse mais carnivore, le pas étant marqué par la basse d’Yves Campion. "Messenger Of Faith" vaut aussi le détour de ce point de vue, on notera le travail précis et essentiel de David Amore. Il y a quelques effets modernes aussi qui contribuent à donner au disque un côté intemporel je trouve : une boîte à rythmes (le premier couplet de "Secret Rules"), un rythme trip-hop (la ballade "Haunting Memories") ...

Comme signalé ci-dessus, les deux guitares participent à la structure des morceaux via des riffs en acier, tantôt plus lourds, tantôt plus rapides, mais en tous cas toujours calqués sur les trames et les ambiances des morceaux. On passe ainsi par de très bons moments de Heavy Metal, comme sur le refrain de "Messenger Of Faith", le galopant "Endless Agony" où s’illustrent des guitares à la MAIDEN, ou encore "Circle Of The Dark" et son refrain enjoué et conquérant. Ce dernier démontre également encore une fois les progrès vocaux (déjà fort appréciables sur "Silent Room") de Jo Amore. L’ancien batteur (première époque du groupe) devenu chanteur par l’appel de la Providence est réellement fondu dans cet univers. Sa voix très prenante peut se révéler assez violente, voire hallucinante de maîtrise (le passage d’un registre lyrique à crié sur "Temple Of Tears", "Heretic") ! Jo est sans conteste un des meilleurs vocalistes français du genre, y a pas photo (sans parler de son enthousiasme sur scène). Là je dis respect, et l’on comprend fort bien à l’écoute de son chant que certains aficionados le qualifient de « Dio français » (pour ma part, j’y trouve aussi quelques accents qui me font penser à Klaus Meine des SCORPIONS).

Ajoutez à cela les moyens les plus modernes (Terje Refnes à la production, toujours) et vous obtiendrez un superbe album, où NIGHTMARE donne encore une fois le meilleur de lui-même. Quelques écoutes sont néanmoins nécessaires là encore pour s’immerger dans leur musique qui, sans être fondamentalement complexe n’en demande pas moins une adaptation pour saisir l’esprit de la galette. Avec cette qualité désormais au rendez-vous, on se dit franchement que la résurrection d’il y a six ans valait le coup pour ce groupe français qui possède réellement un potentiel pour s’imposer à l’international. Je préfère pour l’instant encore "Silent Room" qui m’est resté comme une immense surprise, mais ce "The Dominion Gate" vaut le coup, se situant quelques crans au-dessus de "Cosmovision".

A lire aussi en HEAVY METAL par POWERSYLV :


DORO
20 Years A Warrior Soul (2006)
Heavy metal




VIRGIN STEELE
Visions Of Eden (2006)
Le retour de david defeis et des siens

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   POWERSYLV

 
  N/A



- David Amore (batterie)
- Yves Campion (basse)
- Alex Hilbert (guitare)
- Franck Milleliri (guitare)
- Jo Amore (chant)


1. Temple Of Tears
2. A Taste Of Armageddon
3. Messenger Of Faith
4. Secret Rules
5. The Dressmaker
6. Endless Agony
7. Paranormal Magnitude Part Ii
8. Circle Of The Dark
9. Haunting Memories
10. Heretic
11. The Dominion Gate
12. The Watchtower
13. K-141



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod