Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (2)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Saxon, SortilÈge, Masterplan, Jorn, Jag Panzer, Doro, Dio, Chastain, Astral Doors
- Membre : Virus Iv, Lonewolf, Architekt, Hellfest Open Air Edition, Archon Angel
- Style + Membre : Beautiful Sin, Kingcrown [ÖblivÏon]
 

 Site Officiel (706)
 Soundcloud (612)
 Chaîne Youtube (532)

NIGHTMARE - Aeternam (2020)
Par JEFF KANJI le 10 Octobre 2020          Consultée 1540 fois

La faculté d'adaptation semble être devenue une des caractéristiques de NIGHTMARE. Le doyen et tout puissant leader de la scène grenobloise a dû renaître une nouvelle fois de ses cendres, d'abord en recrutant le jeune Niels Quiais pour reprendre les baguettes... Mais les choses se sont finalement gâtées aussi pour Magali Luyten qui a quitté ses comparses l'an dernier... Mais fort heureusement la vivace scène locale aura permis, grâce à la curiosité d'Emmanuelson (ELLIPSIS, RISING STEEL), de repérer un petit bout de femme, qui ne paye pas de mine, mais qui possède une personnalité vocale des plus prometteuses. MaDie, vocaliste de FAITH IN AGONY rejoint ainsi un effectif de nouveau grenoblois pour la plus grande partie, ce qui devrait permettre de faciliter la logistique d'un groupe toujours mené de main de maître par le parrain Yves Campion.

On aurait pu s'attendre au retour d'un vocaliste après cette expérience malheureuse, d'autant que "Dead Sun" ne s'est pas montré à la hauteur des attentes énormes qu'il avait suscitées chez moi. Frank Milleliri, guitariste de la formation depuis quinze ans était notamment assez réservé sur le fait de recruter une nouvelle chanteuse. "Aeternam" est constitué en partie d'idées ébauchées avant le départ de Maggy, et en grande partie écrit et finalisé pendant le confinement avec le concours d'Eliott Tordo (TITANS FALL HARDER, ex- ÂMON-SETHIS) qui aura pris en charge l'enregistrement des voix et les arrangements de l'album, pour un résultat largement à la hauteur. Une fois passé entre les mains éprouvées de Simone Mularoni, "Aeternam", le onzième album de NIGHTMARE nous a été présenté au cours d'une release party des plus sympathiques le 18 septembre, ce qui m'aura permis de creuser en compagnie du groupe les textes et le contexte d'écriture de ce disque important.

Important car il signe le choix définitif d'une vocaliste, le recours aux orchestrations un peu laissées de côté après "The Burden Of God", et qu'il parvient à proposer une belle brochette de titres efficaces, au riffing toujours solide, largement inspiré par la frange dure du style (NEVERMORE notamment), et un album que son label AFM soutient très solidement, après deux disques en demi-teinte. "Aeternam" propose une alternative intéressante car le chant de MaDie, puissant et assez medium, s'inscrit dans la continuité de vocalistes comme Floor Jansen ou Julie Colin, dont le groupe pourrait bien capter les fans, la formation belge risquant de rester silencieuse un bon moment, car outre le recours aux orchestrations, la tentation de partir dans le plus bourrin de "Dead Sun", notamment par le biais des vocaux agressifs de Maggy Luyten, semble avoir fait son temps et s'exprime désormais davantage via le riffing que l'ensemble.

Les étoiles semblent alignées (ou presque, personne ne pouvant organiser de concert décent en ce moment), et les soutiens (notamment de Pär Sundström de SABATON) affluent devant un album compact, très puissant, parfaitement en phase avec les attentes actuelles des fans de Heavy. Et il faut le dire, entre les compositions, quasi toutes pertinentes (hormis un "Under The Ice" qui ne me convainc pas et un "Black September" qui ne semble pas totalement abouti), NIGHTMARE frappe fort et produit sans conteste son effort le plus consistant depuis 2012. Après déjà trois singles, "Aeternam" disposerait toujours d'autres cartouches pour séduire les masses. Les refrains font un travail de sape énorme, et les riffs de la paire Asselberghs/Milleliri ne manquent pas de tranchant. Bravo aussi à la jeune recrue Niels Quiais, qui relève haut la main le challenge de l'enregistrement professionnel à seulement vingt-quatre ans. Légèrement éraillé mais juste ce qu'il faut, le chant de Madie s'affirme sans peine comme une révélation, et donne une irrémédiable envie d'en écouter davantage.

La passion pour les slashers des années 80 et la thématique de la décompensation vers la folie ont conduit l'ensemble de l'écriture des paroles non pas vers un concept, mais un fil conducteur qui permet à la fois d'unifier les thèmes des titres et de suffisamment les individualiser. Mais il est vrai qu'en tout état de cause, un titre comme "The Passenger" qui est un des favoris du bassiste Yves Campion, marche terriblement bien sur moi, puisqu'il traite du mythique Alien. Et l'ambitieux "Anneliese" se veut plus théâtral, avec un Matt Asselberghs qui prend les leads vocaux sur une recréation de l'exorcisme d'Emily Rose contrasté mais un peu écrasé par un mix très compressé, qui n'a pas que des avantages dans des situations de ce genre, même si le break central permet de faire grimper le sentiment de malaise d'un cran et de le conserver jusqu'aux dernières notes du morceau.

Bref, pas mécontent du tout d'être aussi enthousiasmé par cet énième recueil de compositions de l'increvable mastodonte du Heavy français. Même si vous n'êtes habituellement pas fans de NIGHTMARE, laissez-vous tenter, vous pourriez avoir une très belle surprise avec "Aeternam".

A lire aussi en HEAVY METAL par JEFF KANJI :


SABATON
Heroes On Tour (2016)
To Wacken and back




The UNITY
Pride (2020)
Un combo parti pour s'installer durablement


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Madie (chant)
- Yves Campion (basse, chœurs)
- Franck Milleliri (guitare)
- Matt Asselberghs (guitare, chœurs, chant sur 10)
- Niels Quiais (batterie)
- -
- Elliott Tordo (orchestrations)
- Mick Caesare (vocaux death sur 8,10)


1. Temple Of Acheron
2. Divine Nemesis
3. The Passenger
4. Downfall Of A Tyrant
5. Crystal Lake
6. Lights On
7. Aeternam
8. Under The Ice
9. Black September
10. Anneliese



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod