Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  LIVE

Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Saxon, SortilÈge, Masterplan, Jorn, Jag Panzer, Doro, Dio, Chastain, Astral Doors
- Membre : Archon Angel, Virus Iv, Lonewolf, Architekt, Hellfest Open Air Edition, Archange
- Style + Membre : Beautiful Sin, Kingcrown [ÖblivÏon]
 

 Site Officiel (903)
 Soundcloud (777)
 Chaîne Youtube (1099)

NIGHTMARE - One Night Of Insurrection (2011)
Par JEFF KANJI le 28 Décembre 2021          Consultée 450 fois

La sortie de "Insurrection" coïncide avec une accélération de carrière pour NIGHTMARE, jusque-là cantonné dans un rôle d'ancien groupe de la vague française des années 80. Le choix de miser tôt sur de gros moyens (collaborations avec Mika Jussila et Fredrik Nordström) aboutit à une signature chez AFM et permet aux Grenoblois de franchir un cap qu'aucun groupe français de sa génération ne peut alors se targuer d'avoir approché. Mais avec une fondation en 1979, NIGHTMARE atteint les trente ans de carrière, et non content d'avoir clairement tourné bien plus que d'ordinaire, passant même par Israël avant de passer le plus clair de son temps à l'étranger courant 2011.

Avant ça, la formation aura pris soin de célébrer dûment cet anniversaire en montant un show spécial, dans sa ville natale, le 30 octobre 2009. Plusieurs choses à dire sur le témoignage qui en sera tiré et qui sortira en 2011 sous le titre "One Night Of Insurrection", deuxième album live des Français après "Live Deliverance" qui marquait leur retour. Déjà en combo CD+DVD, quelques titres sont escamotés de la version audio, à savoir les plus vieux. Car ce qui peut surprendre, c'est que pour un concert d'anniversaire, plutôt que de revisiter la plus grande partie de sa carrière, NIGHTMARE choisit de valoriser son répertoire le plus récent, les deux derniers albums se taillant la part du lion, ce qui donne un beau niveau de qualité à l'ossature de ce concert. On peut tout de même être surpris de n'y retrouver aucun titre de "Cosmovision" album important à la fois dans le regain d'intérêt pour la formation et dans le mouvement True Metal de l'époque où il s'était fait une place.

C'est là que le combo CD+DVD présente un intérêt. Car le concert filmé avec des moyens relatifs propose une image dont la qualité n'est pas toujours constante, malgré des points de vue variés, et les flashs rendent franchement épileptiques, particulièrement sur la première partie du concert. Mais c'est elle qui permet paradoxalement de prendre la mesure du côté spécial de ce set qui va voir le retour de plusieurs anciens membres pour donner de l'élan. Et ça commencera par un retour aux premières heures avec "Hallucinations Directes" renommé tout simplement "Hallucinations" qui voit le premier chanteur de NIGHTMARE, Étienne Stauffert et ses allures de Punk prendre la scène aux côtés de Nicolas De Dominicis (qui dispose d'un véritable capital sympathie quand on entend la réaction du public). Et l'occasion de voir Jo Amore repasser derrière la batterie ! Un moment d'Histoire c'est certain, qui transforme totalement le son du groupe qui se rapproche assez du TRUST de la même époque (le morceau avait quand même trente ans à ce moment-là), voire même des groupes de Punk français des années 80.

Les vieux de la vieille ou plus simplement ceux qui avaient goûté les albums plus teintés Prog de la première moitié des années 2000 seront ravis aussi de revoir Alex Hilbert le temps de "Mind Matrix Schizophrenia" dont l'arrivée sur scène laisse transparaître un franc esprit de camaraderie qui laisse presque se demander pourquoi il a quitté ses comparses tant sa présence sur scène apparaît comme une évidence. Et puis ces interventions ont été faites intelligemment puisque c'est à tour de rôle que Frank Milleliri et JC Lefèvre laissent leur place sur scène. De la même manière, on doit bien reconnaître qu'il se passe quelque chose de fort au moment où la paire Strippoli/Dominicis prend en main les guitares pour la revisite de deux titres des deux premiers albums. Les sourires sont sur toutes les lèvres, et ce "Lord Of The Sky" au final homérique (même si la guitare de Jeannot disparaît un bon moment) voit tous les membres actuels et passés de NIGHTMARE se partager les micros pour répéter en boucle les chœurs d'un titre-phare de "Waiting For The Twilight". Et le lien est à nouveau fait avec le présent puisque c'est la formation qui a débuté ce concert qui le termine sur l'antédiluvien "Trust A Crowd" qui n'a rien perdu de son efficacité.

Les plans vidéo permettent de saisir quelques interventions marrantes, comme quand le bassiste Yves Campion annonce que Jo va essayer de faire de la batterie en préambule à "Hallucinations" ou quand la caméra s'attarde sur David pile au moment où il essaie de faire tourner sa baguette et l'échappe, ou encore Étienne qui vient témoigner son affection de façon assez marrante à Jeannot Strippoli.
Tout cela est contrebalancé par une exécution impeccable de tous les musiciens et notamment de Jo Amore, parfois assez impressionnant dans certaines parties screamées. Car je n'en ai pas assez parlé, mais la prestation est clairement de très bonne qualité même si je dois avouer, et c'est un problème assez récurrent quand on se penche sur NIGHTMARE, que derrière ce riffing solide dopé au gros son, on peut parfois trouver qu'il manque un petit quelque chose soit de théâtral, soit au niveau des arrangements, pour faire décoller totalement la musique du groupe, sorti de "Eternal Winter" qui était amené à devenir le nouvel hymne indétrônable des Grenoblois.

A lire aussi en HEAVY METAL par JEFF KANJI :


SATAN JOKERS
Symphönïk Kömmandöh (2018)
Magma sonore pour utilisateurs avertis




The UNITY
Rise (2018)
Henjo et Michael en pleine bourre


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Jo Amore (chant, batterie sur 9)
- Yves Campion (basse, chant)
- Franck Milleliri (guitare)
- J.c. Lefèvre (guitare, chant)
- David Amore (batterie)
- -
- Nicolas De Dominicis (guitare sur 9, 15-16)
- Jean Strippoli (guitare sur 15-16)
- Étienne Stauffert (chant sur 9)
- Alex Hilbert (guitare sur 13)


1. Intro
2. Eternal Winter
3. Wicked White Demon
4. Heretic
5. Legions Of The Rising Sun
6. Secret Rules
7. Queen Of Love & Pain
8. Three Miles Island
9. Hallucinations
10. The Winds Of Sin
11. Target For Revenge
12. The Gospel Of Judas
13. Mind Matrix Schizophrenia
14. The Watchtower
15. Power Of The Universe
16. Lord Of The Sky
17. Trust A Crowd



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod