Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (11)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Kee Marcello's K2 , Red Fun, John Norum , Glenn Hughes
- Style + Membre : Dokken

EUROPE - Start From The Dark (2004)
Par THE MARGINAL le 25 Octobre 2004          Consultée 9505 fois

Reformé en 2003, c'est à la rentrée 2004 que Europe sort son nouvel album intitulé "Start from the dark". Il va sans dire que ce disque était attendu au tournant par les fans. Après tout, Europe est quand même l'auteur d'un des plus gros succès des 80's ("The final countdown") et a offert au hard-rock quelques classiques de premier choix.

Ainsi, 2 fans du légendaire groupe suédois, Tony et Dave, se sont donnés rendez-vous chez le disquaire de leur coin afin d'écouter "Start from the dark" et d'échanger leurs impressions. L'album venant d'être écouté en entier, les voilà qui prennent la parole.

Tony: Alors, Dave ? Il est plutôt excellent, ce nouvel album de Europe ! Je dirai même que je le trouve excellent et qu'il fait partie des meilleurs de l'année 2004
Dave: Oulah ! Je ne suis pas de ton avis. Je ne reconnais pas le groupe qui m'a fait craquer en 1984 avec "Wings of tomorrow". Le son de guitare es très différent de ce que faisait Europe avant. On dirait par moments du Black Label Society. Le 1er titre, "Got to have faith", m'a même fait penser à Spiritual Beggars. "Start from the dark" est très différent de ce à quoi Europe nous avait habitués à la grande époque. L'identité du groupe est plus difficilement reconnaissable.
- Je comprends que tu sois déçu, Tony. Toutefois, il ne faut pas perdre de vue qu'on est en 2004, plus en 1991. Et les mecs de Europe ont évolué depuis tout ce temps. Pour leur come-back, ils ont voulu mettre leurs chances de leur côté et ont utilisé les nouvelles technologies à leur avantage. C'est comme ça, en tout cas, que je vois les choses.
- C'est fort possible, mais ce type de production ne convient pas à Europe. En voulant sonner moderne, ils ont presque dénaturé leur son. S'il n'y avait pas la voix de Joey Tempest, on jurerait qu'il s'agit d'un autre groupe, d'autant que les claviers sont quasiment absents. Je doute que la majorité des fans de la première heure adhèrent à cet album.
- Ca, on verra à l'avenir. Mais laisse-moi te dire que s'ils avaient refait un "Final countdown, Part 2" ou une copie carbone de "Prisoners in paradise", ils auraient donné raison à leurs détracteurs qui les taxent de ringards, de has-been, etc... D'autre part, les derniers albums en date de Tesla et TNT - des groupes que tu adores - sonnent actuels, mais restent foncièrement hard-rock, et de qualité.
- Et bien, justement ! Pour moi, Europe s'est planté là où Tesla et TNT ont réussi. Et j'ajouterai aussi le dernier album de Pink Cream 69. Ces groupes ne se sont pas éloignés de ce qu'ils avaient l'habitude de proposer à leurs fans. Si un jeune combo avait conçu "Start from the dark", je l'aurais sans doute perçu autrement. Quoique la ballade "Reason" sonne un peu grungy. Et tous ces titres qui alternent passages calmes/mélancoliques et refrain musclé: "Song #12", "Spirit of the underdog"... Si on était encore en 1988, jamais Europe n'aurait composé de tels titres. A la limite, ce disque s'apparente davantage à un effort solo de Joey Tempest.
- M'enfin... Il y a quand même quelques titres qui tendent vers le hard mélodique tel que Europe savait si bien le faire à l'époque. Dans le genre, "Wake up call", quoique un peu sombre, "Sucker" et "America" sont de véritables bombes. Et "Start from the dark" est tout simplement excellent. Ce son de guitare tranchant me séduit. A part "Song # 12" qui est faiblard, c'est vrai, le reste de l'album me plait beaucoup.
- Je concède que "Start from the dark" a ses quelques bons côtés. Par exemple, je ne trouve rien à redire sur la voix de Joey Tempest, lequel ne m'a jamais déçu sur ce plan-là. Je suis aussi d'accord sur le fait que "Sucker", "America" et "Start from the dark" sont d'excellente facture. Ces titres-là, pour moi, relèvent le niveau de l'album. Ceci dit, on ne me fera pas changer d'avis sur le fait que la magie a disparu chez Europe. Le jeu de John Norum est OK dans l'ensemble, mais on est quand même loin des solos flamboyants des premiers albums.
- Bah ! Les histoires de magie, c'est subjectif. Avec cet album, j'y trouve mon compte. Même s'il s'agit de hard-rock moderne, il n'y a quand même pas de scratches, de sonorités hip-hop ou électroniques. C'est rassurant.
- Encore heureux ! Il ne manquerait plus que ça, que Europe se mette au rap ou à la techno ! Aerosmith l'a fait avec "Just push play" et c'est la pire daube de leur discographie. Alors, ce genre d'expérimentations: non, merci !!!

La conversation entre Tony et Dave n'est pas finie, mais j'ai coupé ici leur dialogue car ça devenait interminable et ces 2 fans ne sont quasiment jamais d'accord sur ce nouvel album de Europe. En fait, à travers leurs points de vue, on se rend compte que "Start from the dark" ne va pas faire l'unanimité chez les fans de Europe. Il est vrai que l'écoute de ce disque a de quoi déconcerter, pour qui connaît Europe. La production est très moderne, parfois à la limite de stoner. On aurait pu s'attendre à ce que Joey Tempest & Co. reprennent les choses là où elles avaient été laissées à l'époque de "Prisoners in paradise", ou opèrent un retour aux sources des 2 premiers albums. Rien de tout ça ! Europe n'a pas abandonné son style, mais a intégré de nouveaux paramètres.

Personnellement, mon avis sur "Start from the dark" se situe entre Tony et Dave. Si j'ai bien aimé l'efficacité de certains morceaux ("Got to have faith", "Wake up call", "Sucker" et les ballades "Run with you" et "Settle for love"), d'autres titres sont plutôt plats, peu inspirés. Europe joue bien et peut sortir de son escarcelle des titres accrocheurs, certes, mais la magie s'est estompée et il ne faut pas s'attendre à trouver un "Scream for anger", "Rock the night" ou "The final countdown" sur cet opus.

Vous l'aurez compris : mon sentiment est mitigé vis-à-vis de ce nouvel Europe. Je trouve le disque correct, mais pas transcendant; et ce serait quand même surprenant si "Start from the dark" égalait les ventes de "The final countdown". Quant aux autres, c'est à eux de voir s'ils sont plus proches de l'avis de Tony ou de celui de Dave.

A lire aussi en HARD ROCK par THE MARGINAL :


HEAVY PETTIN
Lettin' Loose (1983)
Hard rock à mi-chemin entre saxon et def leppard




BONFIRE
Point Blank (1989)
Hard rock


Marquez et partagez





Par STEF



Par GEGERS




 
   THE MARGINAL

 
   GEGERS

 
   (2 chroniques)



- Joey Tempest (chant)
- John Norum (guitare)
- John Leven (basse)
- Ian Haugland (batterie)
- Mic Michaeli (claviers)


1. Got To Have Faith
2. Start From The Dark
3. Flames
4. Hero
5. Wake Up Call
6. Reason
7. Song #12
8. Run With You
9. Sucker
10. Spirit Of The Underdog
11. America
12. Settle For Love



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod